Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 18:08

      Comment ne pas se féliciter de l'accord qui vient d'intervenir à Genève sur le nucléaire iranien?

 

      Il n'y a pas longtemps, nombreuses étaient les voix qui le considéraient comme impossible....voire dangereux et qui conseillaient d'aller jusqu'à l'épreuve de force.

 

      Tel n'était pas mon cas, et j'avais clairement exposé ma position dans une tribune écrite avec l'ancien ministre israëlien Shlomo Ben Ami et que le Figaro avait publiée le 19 juin 2013.


Je vous en recommande la lecture (ICI).

 

      Cet accord, que nous appelions de nos voeux il y a 5 mois est la preuve que les voies de la paix ne peuvent être trouvées sans persévérance, sans volonté politique et sans refus de céder aux arguments des "faucons" de toute sorte.

 

      Il reste encore un sujet important à traiter à l'occasion de prochaines rencontres: celui de l’élimination de toutes les armes de destruction massive du Moyen-Orient.

 

      Après l'avancée concernant l'adhésion de la Syrie au traité d'interdiction des armes chimiques, il faut maintenant réunir une conférence internationale sur la négociation d’une "zone exempte d’armes nucléaires" au Moyen-Orient. Son principe, je le rappelle, a été acté lors du dernier examen de la mise en œuvre du TNP (Traité de Non-Prolifération).

 

                                       

 

Les principaux points de l'accord de Genève

 

      L'Iran

- a accepté de cesser tout enrichissement d'uranium "à plus de 5 % et de démanteler les processus techniques nécessaires pour enrichir à plus de 5 %;

- s'est engagé à neutraliser son stock d'uranium enrichi à près de 20 % en le diluant;

- ne construira pas de nouvelles centrifugeuses à uranium et interrompra sa progression vers la mise en fonctionnement d'un réacteur dans son usine (nucléaire) d'Arak qui produirait du plutonium;

- ne construira pas d'usine capable (...) d'extraire du plutonium à partir du combustible usagé;

- permettra l'accès quotidien de ses sites à des experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et communiquera des données sur le fonctionnement du réacteur d'Arak.

 

      Les membres du P5 + 1 (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) :

- consentiront à un allègement des sanctions "limité, temporaire, ciblé et qui pourra être annulé", équivalant à quelque sept milliards de dollars;

- n'imposeront pas de nouvelles sanctions pendant la fenêtre de six mois si l'Iran respecte ses engagements;

- suspendront "certaines sanctions sur l'or et les métaux précieux, le secteur automobile et les exportations pétrochimiques de l'Iran", et permettront "des réparations et des inspections en Iran pour certaines compagnies aériennes iraniennes";

- et débloqueront 4,2 milliards de dollars environ, produits de sanctions sur les ventes de pétrole iranien.

      En revanche, la plupart des sanctions américaines, commerciales et financières, resteront en vigueur dans les six mois à venir, comme les sanctions décidées par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Iran: enfin un accord sur le nucléaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez