Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 22:30

     Que la question a été mal posée!

 

     Le feuilleton politico-militaro-médiatique de ces derniers jours n'aurait pas eu de raison d'être si l'on s'était rappelé comment est construit le budget de la défense:

 

- un Livre blanc définit les risques et les menaces à court, moyen et long terme, qui justifient des besoins de défense (matériel, effectifs); à partir d'une analyse géostratégique de l'état du monde, il propose une posture de la France et définit des missions;

 

- une Loi de programmation Militaire (LPM) détaille et chiffre ces besoins pour une période de 6 ans. La récente LPM (2014-2019), votée par le Parlement à la fin 2013, comporte un engagement de crédits de 190 milliards d'euros sur cette période.

 

      Rechercher d'éventuelles "économies" sur ce budget, pour contribuer à la ponction de 50 milliards d'euros sur la dépense publique, aurait pu avoir un sens si la question avait été posée en amont, c'est à dire au moment de la définition, dans le Livre blanc, de la posture de la France, des missions assignées à nos armées et des moyens qui leur sont accordés.

 

      On aurait pu en particulier, comme je ne cesse de le demander, s'interroger sur la stratégie coûteuse et, à mon avis, inefficace, de développement de la composante nucléaire de notre défense (Lire sur ce blog). Malheureusement, ce sujet n'a pas été abordé lors de l'élaboration du Livre blanc et il a à peine été évoqué lors des débats sur la LPM.

 

     On ne peut donc pas réduire la question des dépenses de défense à des échanges incertains, mêlant des menaces de hauts responsables militaires, des revendications d'industriels de l'armement et des indignations politiciennes.

 

      Le Premier ministre vient de déclarer que "les inquiétudes de l'armée n'ont pas lieu d'être". J'en prends acte....mais la problématique que je formule demeure!

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article

commentaires

David 26/05/2014 11:17

Si en 1954 si le parlement avait voté pour l'armée Européenne ou ce qui se profilait, aujourd'hui nous aurions peut-être des armées intégrées et nous ne dépenserions pas plus que les USA, ce qui n'est pas le cas. Nous sommes hélas des nains face aux USA, sans politique militaire commune, et les dépenses pour le nucléaire repartit entre les pays fondateurs de l'Europe ne serait qu'une goutte de €"

Danièle BLOND 24/05/2014 15:27

votre analyse vaut tous les mediatico commentaires

chalane 24/05/2014 09:37

Bonjour,

Le message est clair et intelligible. Je souscrit à votre analyse qui rappelle que c'est bien de la méthode dont il s'agit et non de la simple mesure d'économie.
En souhaitant que vous soyez entendu sinon lu.
Merci.

Pradines 24/05/2014 08:35

La raison voudrait que ce que vous réclamez à juste titre au nom de la morale et de l’humanité puisse se réaliser pour des raisons économiques : la remise en question des dépenses inconsidérées pour l'armement nucléaire.

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez