Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 15:02
Cordes, le village que l'on aime
Cordes, le village que l'on aime
Cordes, le village que l'on aime
Cordes, le village que l'on aime
Cordes, le village que l'on aime
Cordes, le village que l'on aime
Cordes, le village que l'on aime

"On voyage pendant des années sans trop savoir ce que l’on cherche, on erre dans le bruit, empêtré de désirs ou de repentirs et l’on parvient soudain dans l’un de ces deux ou trois lieux qui attendent chacun de nous en ce monde. Le voyageur qui, de la terrasse de Cordes, regarde la nuit d’été sait ainsi qu’il n’a pas besoin d’aller plus loin et que, s’il veut, la beauté ici, jour après jour, l’enlèvera à toute solitude." (Albert Camus).

 

                                                          ***************

Pour son édition 2014, « Le village préféré des Français »,

l'émission de France 2 animée par Stéphane Bern

comprend Cordes sur Ciel parmi les 22 villages en compétition.

 

Le résultat du concours

sera donné lors de l’émission télévisée de France 2

mardi 1er juillet à partir de 20h45

 

"Cordes croit en sa bonne étoile" (La Dépêche)

 

************

 

Pour mieux connaître Cordes (d'après un article du Tarn Libre du 28 avril 2014)

 

Cordes sur ciel, histoire et patrimoine

     L’Histoire de Cordes sur Ciel, est riche de 800 ans… Depuis sa création en 1222 par le comte de Toulouse, la cité a connu une grande prospérité, son âge d’or à la fin 13e et début du 14e siècle, puis une série de déclins… pour être aujourd’hui un véritable musée à ciel ouvert !

 

Les origines du nom de "Cordes sur Ciel"

     Le nom de Cordes a évolué au fil du temps, passant d’une consonance hispanique à son nom actuel, céleste et mystérieux. Cordoa, Cordes, Cordes sur Ciel. Dans la charte de fondation, la cité est nommée "Cordoa". Il est possible que le Comte de Toulouse ait nommé ainsi la ville pour faire référence à Cordou, Cordoba en Espagne, célèbre à ce moment-là pour son artisanat du cuir. Mais aussi, de manière plus générale, il était fréquent de donner à des villes nouvelles des noms faisant allusion à des villes de l’Europe chrétienne d’alors (Valence, Grenade, Pampelonne faisant référence à leurs homonymes espagnoles). Cordes s’élève au-dessus des cieux…

     Au XXe siècle, Cordes attire à elle un grand nombre d’artistes, peintres, sculpteurs, auteurs divers et célèbres (Albert Camus, Hector Malot, Philippe Heriat…). Parmi eux, l'écrivain et poète Jeanne Ramel Cals se plaisait à la nommer "Cordes sur Ciel".

     En effet, tôt le matin, surtout en automne, une brume intense recouvre la vallée du Cérou d’un voile diaphane. Seul le sommet de la cité médiévale émerge de cette mer de nuages. Éclaboussée par la lumière du soleil levant, la silhouette de la ville se détache et semble alors s’élancer fièrement vers le ciel, au-delà des nuages. On dit que Cordes est au-dessus du ciel…

     La dénomination "Cordes sur Ciel" a été officialisé en 1993 par une décision du ministre de l’Intérieur, qui était, à cette époque… Paul Quilès, actuel maire de Cordes sur Ciel.

     Parcourir Cordes, c’est découvrir un fabuleux livre d’art et d’histoire incrusté dans la pierre… Même les grands auteurs tels Camus en sont tombés amoureux ! (….)

     Cordes sur Ciel fascine tous ceux qui la découvrent parce qu’elle est d’abord une vision : celle d’une cité montant à l’assaut du ciel. Parce qu’elle est ensuite un livre d’histoire et un album d’art où la mémoire des hommes est restée vivante, inscrite dans les pierres depuis sa création en 1222 par le Comte de Toulouse. Son site exceptionnel, son héritage architectural remarquable en font une des villes médiévales les plus significatives de France et un des hauts lieux du patrimoine européen. Elle est aujourd’hui classée Grand Site Midi-Pyrénées !

     Et on raconte que la création de la cité fut présidée par les astres, et que l’emplacement de celle-ci fut choisi par le destin ! Son cadre de vie, d’une rare authenticité, a su attirer et retenir artistes et artisans qui trouvent là leur inspiration. A l’abri des puissantes portes fortifiées, les fastueuses demeures aux façades sculptées magnifient l’art gothique… Parcourir les rues, franchir les seuils, c’est voyager au travers des siècles ! (….)

                                                   Lire la suite

_________________________________________________

Pour en savoir plus:

Regarder la vidéo de présentation de Cordes, grand site de Midi-Pyrénées 

Regarder le reportage de France 3 Sud

Le site de l’Office du tourisme

Le site de la mairie

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article

commentaires

Danièle BLOND 02/07/2014 11:59

J'y ai passé un week end magnifique couchant dans un hotel à l'ancienne ,dans la chambre de Blanche de Castille . J'y reviendrais

Anne-Marie L'HOSTIS 02/07/2014 11:34

Bravo à Cordes, à ses habitants et à son Maire Paul Quilès.

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez