Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paul Quilès

Réflexions et informations sur la paix et le désarmement nucléaire, sur la démocratie et sur l'actualité politique.

Dissuasion nucléaire : abandonner les mythes

Publié le 18 Février 2015 par Paul Quilès in Désarmement nucléaire

Dissuasion nucléaire : abandonner les mythes

Tribune de Paul Quilès dans Marianne

 

      "Alors que François Hollande doit s'exprimer demain, depuis Istres, sur la dissuasion nucléaire, le socialiste Paul Quilès, ancien ministre de la Défense de François Mitterrand et président de l'association Arrêtez la bombe, l'interpelle : il souhaiterait que le chef de l'Etat appelle "les puissances nucléaires à une conférence internationale, qui entamerait la marche vers un monde sans armes nucléaires".

 

    "Une telle démarche, écrit-il, soixante-dix ans après les bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki, serait certainement saluée et soutenue par une écrasante majorité des Etats des cinq continents."

 

Lire la tribune

Dissuasion nucléaire : abandonner les mythes
Commenter cet article
R
Remarquable argumentaire, mais sortir du mythe, "déformater" les esprits, comme au sortir d'une secte, il faudrait déprogrammer les adeptes, tout cela est extrêmement difficile au regard de toutes ces années d'endoctrinement. Et pourtant.... nous en avons un besoin urgent, tant pour renforcer la lutte contre le terrorisme que de financer nos armées; je suis alla hier circuler au dessus de l'arsenal de Brest, j'ai vu ce spectacle désolant de quais totalement vides... Certes l'escadre de méditerranée a la priorité, mais le nombre de nos navires est réduit à moins que le minimum et les jours de mer sont comptés pour les équipages. c'est aberrant quand on regarde de l'autre côté de la rade et qu'on voir l'ile longue et les SNLE aspirateurs de crédits.... donc oui, bien sûr, mais rien ne se fera si cela ne part d'en haut, c'est à dire d'une décision courageuse de l'Elysée en la matière, etlà.... j'ai plus qu'un gros doute.
Amitiés
Répondre