Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 09:11
Grèce: OUI ou NON?

    Au cours des derniers jours, on a beaucoup lu et entendu de commentaires et de déclarations sur le référendum grec de demain.

 

     J'ai personnellement apprécié cette analyse lucide du Prix Nobel d'économie, Paul Krugman, dans une tribune publiée hier par le New York Times.

 

      LIRE: "Les nombreux désastres économiques de l'Europe"

 

****

Voici la traduction en français de sa conclusion

 

     "Un des grands risques si les Grecs votent oui, c’est-à-dire qu’ils acceptent les demandes des créanciers, et donc qu’ils rejettent la position du gouvernement grec et probablement qu’ils le fassent tomber, est qu'il va renforcer et encourager les architectes de l'échec européen. Les créanciers auront démontré leur force, leur capacité à humilier quiconque conteste les demandes de l'austérité sans fin. Et ils vont continuer à prétendre que l'imposition d'un chômage de masse est la seule ligne de conduite responsable.

 

     Que se passera-t-il si la Grèce vote non? Cela conduira à un effrayant terrain inconnu. La Grèce pourrait bien quitter l'euro, ce qui serait extrêmement perturbateur à court terme. Mais cela offrira également à la Grèce elle-même une chance pour une véritable reprise. Et ce sera un choc salutaire contre l’autosatisfaction des élites européennes.

 

     Ou, pour le dire un peu différemment, il est raisonnable de craindre les conséquences d'un vote non car personne ne sait ce qu’il adviendra. Mais il faut craindre encore plus les conséquences d'un oui, parce que, dans ce cas, nous ne savons que trop ce qui se passera ensuite : plus d'austérité, plus de désastres et, finalement, une crise bien pire que tout ce que nous avons vu jusqu'à présent."

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans International et défense
commenter cet article

commentaires

JANOT rosemie 05/07/2015 22:22

Ce peuple ressort grandi avec un non massif, il doit décider seul dans la plus grande démocratie de son avenir avec les personnages qu'il a élus. Les banques vont pleurer, mais pensons aux foyers qui vivent dans la peur du lendemain, aux médias qui manipulent la pensée des êtres sans la désespérance. Rosemie

Catherine 05/07/2015 00:36

Merci...cela m'aide à mieux comprendre les enjeux de ce vote

Claude Piotte 04/07/2015 15:35

Monsieur Krugman a entièrement raison : le vote 'non' doit l'emporter.

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez