Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 15:09
Faut-il encore s’en indigner ?
Faut-il encore s’en indigner ?

      Ce matin, 554 députés étaient absents du débat et du vote en séance plénière  sur la vente des navires de guerre Mistral à la Russie. Sans me prononcer ici sur le fond du dossier (le texte a été voté par 13 voix pour, 8 voix contre et 2 abstentions), je constate à nouveau que tous les sujets importants ne mobilisent pas de la même façon la « représentation nationale ».

 

      Il suffisait d’observer l’état de l’hémicycle hier et avant-hier, à l’occasion des débats sur les réfugiés et sur la politique de la France à l’égard de la Syrie. Ces débats n’ont pas donné lieu à des votes (malheureusement), mais les médias et notamment la télévision étaient très présents…..et les députés aussi !

 

      Au cours des dernières années, c’est la 4ème fois que je constate avec tristesse cet absentéisme parlementaire, qui donne une image dévastatrice de la politique.

 

      Ainsi, le 15 janvier 2009, je m’indignais de voir que plus de 500 députés avaient « séché » le débat sur l’intervention israélienne à Gaza? LIRE

Extrait :  «  Le monde entier s'émeut de ces affrontements sanglants et de ces morts, que toutes les télévisions nous montrent presqu'en permanence; des manifestations se déroulent partout, y compris en France; l'ONU et les grandes puissances s'efforcent -avec plus ou moins d'efficacité- de trouver une issue à ce terrible conflit qui embrase à nouveau le Proche Orient; on s'inquiète de la montée des passions et des risques de "contagion" dans notre pays......et voici que 500 députés au moins considèrent qu'ils ont plus urgent et plus important à faire que d'être présents à ce débat! »

 

      Le 11 avril 2009, je constatais que la loi Hadopi avait été rejetée par 21 voix contre 15.   LIRE 

Extrait : « Alors que ce thème du piratage sur Internet passionne l’opinion publique, qu’il mobilise les débats dans les médias et sur le Web... 541 députés ont préféré vaquer à d’autres occupations, probablement plus importantes à leurs yeux. Où étaient donc jeudi ces 541 députés ? La réponse à cette question serait instructive et ferait certainement apparaître le peu de considération qu’ont les parlementaires eux-mêmes pour les tâches essentielles de leur fonction. »

 

      Le 4 mai 2010, je notais qu’il n'y avait qu’une vingtaine de députés en séance dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, à s’intéresser au débat, suivi d’un vote, sur le prêt à la Grèce. LIRE

 Extrait : « Seulement 20 sur 577 ! Probablement parce que les 557 autres pensaient qu’il s’agissait d’un "petit sujet" et que, de toute façon, ce que disent les députés importe peu….

"Petit sujet", il est vrai, que l’avenir d’un pays ami, membre de l’Union Européenne, étranglé par la spéculation internationale, à la suite de la gestion calamiteuse  d’un gouvernement de droite….

 "Petit sujet" que de savoir comment va réagir le peuple grec, à qui l’on administre une cure d’amaigrissement sans précédent ….

 "Petit sujet" que de s’interroger sur l’attitude de l’Europe devant pareil drame… »

 

      Il y a 15 ans, j’avais analysé (dans un livre écrit avec Ivan Levaï : « Les 577, des députés, pour quoi faire ? ») les raisons et les conséquences de ce que je considère comme un mauvais fonctionnement de nos institutions, préjudiciable à ce que devrait être notre démocratie et qui contribue à ce que nos concitoyens se détournent un peu plus de la vie politique et de ceux qui l’animent. J’avais formulé des propositions pour y remédier, afin que le Parlement ne soit pas une chambre d’enregistrement ou un théâtre d’ombres. La plupart d'entre elles sont encore malheureusement d’actualité.....

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

NARDO-BOUDES Marlène 19/09/2015 02:48

Entièrement de votre avis Monsieur Quilès !!!

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez