Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 09:06
Un peu de décence, SVP!

      J'ai été député pendant de nombreuses années et je n'ai jamais apprécié* le climat des "questions d'actualité", qui sont censées permettre aux députés d'interroger les ministres sur les sujets dits "d'actualité".

 

     Ces séances des mardis et mercredis après-midi sont trop souvent l'occasion d'affrontements aussi inutiles que ridicules entre majorité et opposition. Le nécessaire débat démocratique ainsi que le contrôle de l'action gouvernementale, fonctions éminentes du Parlement, méritent mieux que le triste spectacle auquel on assiste trop souvent, critiqué par les médias.....qui le relaient largement.

 

      Ce que nous avons vu et entendu lors de la séance d'hier est indécent et même indigne. A quoi riment ces simulacres d'unité nationale, ces "Marseillaise" chantées à l'unisson, ces grandes proclamations sur "l'état de guerre" (formule discutable, selon moi) si l'hémicycle de l'Assemblée Nationale ressemble à une cour d'école où les cris, les invectives, les applaudissements, les huées prennent le pas sur l'écoute, l'échange et la critique constructive?

 

      Les parlementaires, supposés être à l'écoute des Français, doivent savoir que de tels comportements sont sévèrement jugés.

 

      C'est pourquoi  je fais la proposition suivante: que les Présidents des groupes parlementaires soient réunis par le Président de l'Assemblée et qu'ils décident, d'un commun accord et jusqu'à nouvel ordre, que ces séances de "questions d'actualité" ne donnent lieu à aucune manifestation (applaudissements, cris....) et que tous les intervenants -majorité, opposition, ministres- s'efforcent de contrôler leur mode d'expression. 

 

      La démocratie aurait tout à gagner à cet effort collectif, qui ne nuirait pas à l'unité nationale, dont chacun reconnaît la nécessité dans les douloureux moments que traverse notre pays.

___________________________________________________________

* Voir par exemple mes propositions faites en mars 2001 dans mon livre "les 577, des députés pour quoi faire?" (page 131)

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

André BOULARD 27/12/2015 16:35

J'approuve le principe. Mais suffira-t-il d'une réunion des présidents de groupe pour donner un peu plus de tenue aux débats ? Je me rappelle d'un discours de Valérie Pécresse retransmis par LCP. Ce qu'elle disait méritait au moins de l'attention. Au lieu de cela, ce n'était que brocards, chahut et rires goguenards de la part de ceux qui étaient alors dans l'opposition. C'était navrant.

Léo 20/11/2015 18:45

A l'Assemblée nationale du Québec, depuis la rentrée parlementaire de septembre dernier, il n'y a plus d'applaudissements ou de huées pendant la période des questions. Si les députés québécois ont réussi à redonner un peu de solennité à leurs débats (enfin ils essaient en tout cas) ce n'est donc sans doute pas infaisable...

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/449856/treve-d-hyperpartisanerie-a-l-assemblee-nationale

GUIGUET J Claude 19/11/2015 14:50

".. Ne donnent lieu à aucune manifestations..." c'est illusoire; par contre il serait possible d'obtenir que les députés restent à leur place et cessent de s'agglutiner derrière les micros comme des enfants, avec le seul souci d'être"sur la photo". Comment L Degauchy ne s'est -il pas encore rendu à l'évidence du niveau de son ridicule à vouloir passer son temps à se contorsionner en permanence.

Chabbi Mohamed Najib 19/11/2015 08:17

Malheureusement ces députés divisent plus qu'ils ne rassemblent la communauté nationale! Et leurs échanges grossiers et violents sont en contradiction flagrante avec les discours qu'ils tiennent face aux médias.

Christine 18/11/2015 23:20

Moi aussi, j'ai été heurtée par le spectacle de chahut hier à l'Assemblée Nationale. La représentation nationale qui pète un câble et offre régulièrement le spectacle de l'affrontement et des vociférations, ça commence à bien (mal) faire! Et dans le prolongement des évènements qui ont meurtri les Français, les comportements gesticulants et hurlants des parlementaires - et des ministres - n'avaient rien de rassurant. C'était même plutôt la honte au juste lendemain des 3 jours de deuil national !

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez