Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 12:01
Débat sur deux biographies

La librairie "ombres blanches" de Toulouse

reçoit Pierre Birnbaum et Serge Regourd,

pour un dialogue autour de leurs récentes publications:

mardi 3 mai de 18h à 20h

 

Léon Blum. Un portrait de Pierre Birnbaum (Seuil);

« Écrit dans un style vivant, appuyé sur un travail d’archives qu’atteste la richesse des notes de bas de page, cette biographie à la fois rapide et érudite montre ce que l’itinéraire exemplaire du leader du Front populaire peut apporter aux débats contemporains. Blum, on le sait, fut un juste du socialisme. Normalien, critique littéraire, ami de Proust, de Barrès, de Jaurès, il s’engagea tôt aux côtés des dreyfusards et apporta à la cause commune la compétence juridique et la finesse dialectique nécessaire à la défense du capitaine faussement accusé. Son compagnonnage avec Jaurès, assassiné en 1914, le porta après la Première Guerre à la tête de la SFIO, et c’est à ce titre qu’il dirigea, en 1936, le premier gouvernement socialiste de l’histoire française, promoteur de réformes qui forment encore le patrimoine commun du mouvement ouvrier. Arrêté par Vichy, il surmonta avec brio l’épreuve du procès honteux de Riom, pour être ensuite déporté à Buchenwald par les nazis qui voulaient se servir de lui comme d’une monnaie d’échange. Soutien du général de Gaulle dès l’origine, il gouverna brièvement après la Libération, avant de s’éteindre au milieu du respect de la nation en 1950. […] Militant sioniste dès l’origine, soutien de l’État d’Israël naissant, attaché, quoique peu croyant, aux traditions de sa communauté, Blum conjugua toujours son particularisme discret mais assumé avec une foi républicaine absolue. Quitte à risquer le reproche de judéocentrisme, Pierre Birnbaum éclaire, avec acuité, cette dimension parfois oubliée du chef socialiste. Au moment où le débat sur le communautarisme et la laïcité fait une nouvelle fois rage, l’exemple de Blum, juif sans complexe et républicain intransigeant, rappelle quelques vérités oubliées mais fort utiles. » L. Joffrin, Libération

- Paul Quilès ou comment rester socialiste de Serge Regourd et André Cabanis (Cherche Midi).

Directeur de la campagne présidentielle de Mitterrand en 1981, ministre de la Défense, de l’Intérieur, député et président de commission parlementaire, Paul Quilès fut l’une des figures majeures du mitterrandisme et du parti socialiste durant plusieurs décennies. Cette biographie constitue en outre un prisme exceptionnel pour mesurer les mutations du parti socialiste au pouvoir et ses graves difficultés contemporaines : comment un légitimiste devient un acteur critique et retient fondamentalement la pensée et l’action de Jaurès pour remettre le PS sur ses pieds. 

________________________________________________________________

Librairie Ombres Blanches - 50, rue Gambetta - 31000 Toulouse - tél : 05 34 45 53 33 

http://paul.quiles.over-blog.com/2015/11/comment-rester-socialiste-de-mitterrand-a-jaures.html

http://paul.quiles.over-blog.com/2015/11/comment-rester-socialiste-de-mitterrand-a-jaures.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez