Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 22:07
Pour un Traité d'interdiction totale des armes nucléaires

Cette tribune a été publiée

dans la revue de l’école Polytechnique, 

 en réponse à un texte

qui ne présentait que des arguments en faveur

du maintien et du renouvellement des armes nucléaires.

 

Elle est signée par:

 

Paul QUILES (promotion 1961)  ancien ministre de la défense
Jean-Pierre DUPUY (promotion 1960), philosophe, professeur à l'université de Stanford
Jacques BORDE (promotion 1964), physicien, ancien directeur de recherche au CNRS

 

     Le dossier que La Jaune et la Rouge a consacré aux « Perspectives à long terme de la Défense » met, à juste titre, l’accent sur le lien dorénavant plus étroit entre défense et sécurité et sur le long terme puisque, sauf menace immédiate, penser le système de défense et sécurité nécessite en effet anticipation et pérennité.

 

    Mais, sur ces deux points précisément, l’article sur la dissuasion nucléaire ne répond pas aux interrogations fondamentales que la dissuasion suscite : l’article balaye du revers de la main « le sentiment d’obsolescence qu’ont les opinions publiques sur la dissuasion » et « l’impression inexacte de son inadéquation à la situation géostratégique », puis il ne présente que les arguments en faveur du maintien et du renouvellement des armes nucléaires, arguments bien connus et martelés au peuple français depuis plus de 50 ans par le complexe militaro-industriel (il n’y manque que l’argument de la fierté de la France d’être possesseur de le bombe !).

 

     Il nous semble donc nécessaire de préciser les arguments des voix qui s’élèvent maintenant un peu partout pour refuser un monde dont la paix et la sécurité seraient  « assurées » par des armes de destruction massive, pour refuser la pérennité de l’équilibre de la terreur. Ce qui est plus actuel que jamais, ce n’est pas la dissuasion, mais la nécessité de la remettre en cause.

 

    Voici quelques-uns des arguments contre la dissuasion nucléaire (résumé):

 

     La dissuasion encourage la prolifération  (….)

 

     La Corée du Nord ne fait que reproduire la dissuasion du faible au fort prônée par la France contre l’URSS. C’est pour cette raison que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon,  a souligné qu’« il n'y a pas de bonnes mains pour de mauvaises armes. »  .(….)

 

     La dissuasion n’est pas sûre (….)

 

     Nos intérêts vitaux et moraux en valent-ils la peine ?  (….)

 

     La dissuasion pèse excessivement sur le budget de la défense (….)

 

*****

     La France s’honorerait en sortant de sa posture nucléaire à tout prix, en cessant de faire croire que la possession de la bombe est source de fierté et qu’elle assurera sa sécurité et la défense de ses intérêts.

    La défense de nos valeurs passe par notre humanisme, par notre participation à l’avènement d’un monde pacifié,  même si sa perspective en est lointaine, par la promotion de mécanismes de résolution des conflits fondés sur le dialogue et sur la loi et non sur les menaces d’extermination d’une partie de l’humanité.

     La dissuasion a pu servir la paix durant la guerre froide, mais elle n’est pas un moyen fiable sur le long terme et son échec peut avoir des conséquences catastrophiques : il est temps d’inventer d’autres mécanismes et de montrer qu’enfin la raison l’emporte sur la violence et la force brute.

 

Lire toute la tribune

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez