Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 23:10
Ils ont failli renoncer à l’arme nucléaire !

     Cela s’est passé à Reykjavik (Islande) il y a exactement 30 ans, les 11 et 12 octobre 1986, au cours d’un sommet américano-soviétique. Les discussions entre Reagan et Gorbatchev auraient pu se conclure par un accord historique sur l’élimination de l’armement nucléaire des deux grandes puissances en l’espace de 10 ans [1].

 

      Pour rappeler cet évènement, un livre passionnant vient d’être publié[2]Il révèle le contenu des débats et des négociations qui se sont déroulés au cours de cette rencontre, les réactions et les arguments échangés par les leaders des deux super- puissances, le rôle de leurs conseillers, les causes de l’échec.

 

     On comprend mieux par exemple comment l’obstination de Reagan – qui voulait rendre les armes nucléaires « impuissantes et obsolètes »- à conserver l’IDS [3] (Initiative de Désarmement Stratégique, plus connue sous le nom de Guerre des étoiles) est en grande partie responsable de l’échec du sommet.

 

     La rencontre de Reykjavik a néanmoins ouvert la voie à des traités de réduction des arsenaux nucléaires et à des accords concrets sur les fusées à portée intermédiaire et sur les armes stratégiques, mais il est vrai que l’objectif du désarmement nucléaire général n’a pas été atteint.

 

      Certains en tirent argument pour affirmer que cette idée est impossible à envisager, qu’elle est utopique, voire irresponsable ! Alors que la course aux armements (notamment nucléaires) reprend de plus belle aux Etats-Unis, en Chine, en Russie, que les discours bellicistes rappelant l’époque de la Guerre froide se multiplient, la France devrait au contraire manifester sa volonté de faire évoluer le « contexte stratégique », comme l’a souhaité François Hollande dans son discours d’Istres sur la dissuasion nucléaire (février 2015).

 

     Une occasion va lui être donnée dans les prochains mois, à l’ONU, de montrer, comme il l’affirmait dans ce même discours, que « l’outil diplomatique de la France, la politique étrangère de la France, restent pleinement mobilisés en faveur du désarmement ». Il suffira que la France ne s’oppose pas à la résolution « Pour faire avancer les négociations multilatérales sur le désarmement nucléaire » déposée à l’ONU le 28 septembre 2016, soutenue par plus d’une centaine d’Etats.

 

     Ce projet prévoit que, dès 2017, une conférence de l’ONU négociera un traité d’interdiction des armes nucléaires conduisant à leur élimination totale, ce qui constituerait une avancée majeure pour le renforcement de la sécurité internationale et l’universalisation du régime de non-prolifération nucléaire.

 

« Le désarmement nucléaire ne peut pas être une incantation ou même une invitation ! Il doit être démontré et d’abord par l’Etat qui le proclame. » (François Hollande)

____________________________________________________________________

 

[1] Voir le reportage du JT d’Antenne 2 du 12 octobre 1986 (Claude Sérillon et Georges Bartoli).

 

[2] Lire les 11 premières pages du livre.

 

[3] J’avais eu l’occasion, comme ministre de la défense, de dénoncer fin 1985 ce projet délirant qui aurait conduit à une militarisation de l’espace….et qui sera abandonné par les Américains dans les années 90.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez