Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 11:21
Et maintenant?

Intervention de Paul Quilès

à la suite de l’élection de Bernard Andrieu

comme maire de Cordes

(25 mai 2020)

 

     D’abord un grand bravo à Bernard Andrieu et à toute son équipe !

 

    C'est une tâche exaltante mais délicate qui vous attend, parce que nous allons tous vivre une période difficile. La pandémie menace le monde entier et pas seulement Cordes. Ses effets vont modifier beaucoup de choses dans la vie publique, dans la vie politique, dans la vie internationale.

 

    Mais j'ai confiance, parce que je connais les « anciens » et plusieurs «nouveaux ». Je ne doute pas que vous saurez faire fructifier l'héritage de ces 25 dernières années et des quatre équipes que j'ai conduites, comme on a pu le voir lors des deux expositions qui ont été présentées en 2019. Héritage qui s’est ajouté aux siècles de construction, d'embellissement, de développement de cette cité si envoûtante. Vous aurez certainement à cœur de bien préparer la célébration du 8ème centenaire de Cordes en 2022.

 

   Vous saurez aussi apporter des idées nouvelles, des projets nouveaux, des méthodes nouvelles de gouvernance qui vont s'imposer dans ce qu'on appelle « le monde d’après ». Je sais que mon ami Bernard Andrieu, le nouveau maire de Cordes depuis quelques instants, est un homme rigoureux, compétent et ouvert à ces évolutions. Je ne doute pas qu'il saura diriger votre équipe, enthousiaste et solidaire.

 

    Grâce à lui, grâce aux adjoints de la précédente équipe, François Llonch, Bernard Tressols et Paul Villain, grâce au personnel municipal et en particulier à Danielle Teutsch, les deux derniers mois se sont bien passés, malgré les difficultés liées au confinement, ce qui nous a quand même permis à cette occasion de découvrir les joies des téléconférences !

 

    C'est donc ce soir la deuxième fois que je vous dis « au revoir ». Situation étrange ! Je vous rappelle que, par décision gouvernementale, la réunion du conseil municipal du 20 mars dernier destiné à élire le maire a été annulée, alors que le résultat avait été acquis au premier tour de l’élection municipale, comme dans 86% des communes françaises. Donc, pour 4816 communes seulement, le 2ème tour est repoussé au 28 juin. Cela m’amené à assurer la gouvernance de Cordes, avec l'aide des anciens adjoints et en liaison avec Bernard Andrieu. J’ai eu la même obligation pour la présidence de notre communauté de communes, la 4C, mais cette situation baroque va encore durer un mois jusqu'au 28 juin, puisque 2 communes sur 19 auront leur 2ème tour ce jour- là et je reste donc le président de la 4C pour l'instant.

 

     Ce 25 mai 2020 a pour moi un aspect un peu irréel.

 

     Non seulement parce que je ne vais plus rencontrer tous mes amis de Cordes, les habitants, les associations, les artisans, les artistes, les commerçants, dont je me sentais partie prenante depuis 25 ans. 

 

    Non seulement parce que je ne vais plus voir quotidiennement cette superbe architecture et ces merveilleux paysages que j'aime tant. 

 

     Mais aussi parce que je vais me trouver sans aucun mandat public pour la première fois depuis 42 ans (et 2 mois très exactement), dont 60 % comme maire de Cordes.

 

     Croyez bien que, dans cette situation, je n'éprouve ni frustration, ni nostalgie. C'est tout simplement une nouvelle période qui s'ouvre pour moi, au cours de laquelle je compte passer du temps sur ce que j'aime : la musique, la lecture, l'écriture… Vous pourrez par exemple jeter un œil sur mon blog[1] (sur lequel j'ai déjà écrit 1700 textes depuis 2007).

 

    Je compte aussi passer du temps à conduire les actions que j'ai engagées par ailleurs. Je pense en particulier à IDN[2] (Initiatives pour le Désarmement Nucléaire), association que le préside et qui milite pour la paix, la sécurité et le désarmement. Je me permets à ce propos de vous conseiller de lire le dernier texte sur mon blog intitulé « comment un nouveau monde peut-il naître? ». Je préside aussi le club Démocraties[3], qui organise des débats sur les sujets d'actualité ou de fond.

 

       Et puis, naturellement, je consacrerai aussi du temps à ma nombreuse famille.

 

    Tout cela, je le ferai en suivant la devise qui a toujours conduit mon action : « comprendre, vouloir, agir ».

 

     Ces activités ne m’empêcheront pas de garder contact avec vous et avec Cordes. Je viendrai certainement vous revoir. En attendant, je vous souhaite bonne chance et je ne vous dis pas adieu, mais au revoir dans le sens étymologique du terme, c’est-à-dire au plaisir de vous revoir !

 

Pour écouter l'intervention, c'est ICI

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche Sur Ce Blog

Faites connaissance avec IDN

 (Initiatives pour le désarmement nucléaire),

dont Paul Quilès est président.

IDN travaille chaque jour à la réduction des arsenaux nucléaires et du risque, intentionnel ou non, d’utilisation de l’arme nucléaire.

IDN oeuvre à construire un monde sans armes nucléaires, pour une paix et une sécurité internationale durables.

Faites connaissance avec

Cordes sur Ciel,

la cité médiévale dont Paul Quilès a été le maire pendant 25 ans.

cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg 

site de l'Office du tourisme 

Bibliographie

- 2018: L'illusion nucléaire- La face cachée de la bombe atomique (avec Jean-Marie Collin et Michel Drain)

- 2017: Quelques citations sur les armes nucléaires

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  

- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu) 

- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff ) 

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï) 

- 1992: Nous vivons une époque intéressante 

- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez