Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 18:10
A quoi pense-t-il avant d’appuyer sur le bouton ?

     Entendons-nous bien. Le déclenchement d’une frappe nucléaire est de la responsabilité du Chef d’Etat et, selon les pays et les époques, la décision est (ou n’est pas) préparée par plusieurs conseillers. La formule « appuyer sur le bouton » est donc purement symbolique pour décrire la responsabilité du décideur. Alors, justement, à quoi pourrait-il penser avant d’appuyer sur le bouton et de déclencher une apocalypse ?

 

     La déclaration de Ronald Reagan, Président des États-Unis de 1981 à 1989 et qui n’était pas connu pour être une « colombe de la paix », a de quoi faire réfléchir :

« Vous apprenez que des missiles soviétiques ont été lancés, vous savez que, désormais, plus rien ne peut les arrêter et qu’ils vont détruire une partie de votre pays, beaucoup plus grande que ce que vous pouvez imaginer. Et vous êtes assis là, sachant que tout ce que vous pouvez faire est d’appuyer sur le bouton pour que des Soviétiques meurent aussi, alors que nous serons déjà tous morts. » (Interview au Time 1985)

 

     Quelques années plus tard, dans ses Mémoires, il allait encore plus loin :

« En tant que Commandant en chef des forces armées américaines, vous n’avez que six minutes pour décider comment réagir à un signal sur un écran radar et s’il faut ou non déclencher l’apocalypse ! Qui pourrait faire preuve de raison dans un moment pareil ? »

 

     Il est donc bien clair que ce n’est pas la raison qui guide le décideur dans les minutes qui précèdent la décision, mais des considérations psychologiques, voire caractérielles, laissant une grande place à l’émotion.

 

     C’est aussi ce que fait apparaître ce document du Colloque « le nucléaire fera-t-il sauter la planète ? » organisé par le mémorial de Caen en novembre 2000, que je viens de retrouver et dont je publie 3 pages très significatives ci-après.

 

     Certes, le monde a évolué depuis la « crise des missiles de Cuba » (1962) qu’il évoque et même depuis 2000, date de ce colloque, mais le monde du nucléaire aussi. Il est devenu beaucoup plus dangereux du fait des évolutions technologiques des armes, de la disparition des traités de contrôle des armements, du déploiement de systèmes de défense anti missiles encourageant la frappe en premier, de la multiplication des risques liés à des erreurs d’appréciation, des fausses informations, des piratages, des accidents.

 

     Et pourtant, comme le fait remarquer le philosophe Jean-Pierre Dupuy*, « Dans un monde d’Etats souverains dotés de l’instinct de survie, la menace nucléaire n’est absolument pas crédible. Dans ses mémoires, Valéry Giscard d’Estaing a avoué que jamais il n’aurait appuyé sur le bouton. L’état-major ne lui a pas encore pardonné. »

 

     Autant de raisons pour participer à la Journée contre les Armes NUcléaires et pour la Sécurité (JANUS) organisée par IDN le 11 novembre prochain.

 

* membre du Comité de parrainage d’IDN

A quoi pense-t-il avant d’appuyer sur le bouton ?
A quoi pense-t-il avant d’appuyer sur le bouton ?
A quoi pense-t-il avant d’appuyer sur le bouton ?

Partager cet article

Repost2

commentaires

Recherche Sur Ce Blog

Faites connaissance avec

Cordes sur Ciel,

la cité médiévale dont Paul Quilès a été le maire pendant 25 ans.

    cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

        site de l'Office du tourisme 

Faites connaissance avec IDN

 (Initiatives pour le désarmement nucléaire),

dont Paul Quilès est président.

IDN travaille chaque jour à la réduction des arsenaux nucléaires et du risque, intentionnel ou non, d’utilisation de l’arme nucléaire.

IDN oeuvre à construire un monde sans armes nucléaires, pour une paix et une sécurité internationale durables.

Bibliographie

- 2018: L'illusion nucléaire- La face cachée de la bombe atomique (avec Jean-Marie Collin et Michel Drain)

- 2017: Quelques citations sur les armes nucléaires

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  

- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu) 

- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff ) 

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï) 

- 1992: Nous vivons une époque intéressante 

- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez