Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paul Quilès

Réflexions et informations sur la paix et le désarmement nucléaire, sur la démocratie et sur l'actualité politique.

Jaurès, ne pas oublier

Publié le 28 Juillet 2021 par Paul Quilès in Jaurès

Jaurès, ne pas oublier
Jaurès, ne pas oublier
Jaurès, ne pas oublier
Jaurès, ne pas oublier
Jaurès, ne pas oublier
Jaurès, ne pas oublier

     Je ne pourrai pas être samedi 31 juillet aux côtés de mes amis devant la statue de Jean Jaurès à Carmaux, comme je l’ai fait en tant qu’élu du Tarn pendant 26 ans, pour rappeler le souvenir du grand tribun, assassiné au Café du Croissant le 31 juillet 1914, la veille du déclenchement de la 1ère guerre mondiale.

     Cela ne m’empêche pas de penser à cette commémoration, qui n'a pas pour but de célébrer la mémoire d'une sorte de prophète, mais qui doit être l’occasion pour la gauche de réfléchir aux messages que Jaurès lui a laissés. Ses analyses, ses réflexions philosophiques, humanistes ou politiques, qui datent pourtant d’il y a un siècle, sont toujours d'actualité dans les temps difficiles que nous traversons.

       Alors que les références trop souvent se perdent, que les tensions internationales se multiplient, que des conflits risquent de dégénérer en guerres et que l’insouciance est de règle..... il est utile de parler de Jaurès.

      Pour mieux se souvenir de cet homme exceptionnel, qui a marqué l'histoire de la gauche par sa pensée et son action, voici trois liens intéressants :

      1)- un extrait vidéo du spectacle "Jaurès, une voix pour la paix" réalisé à mon initiative par l'Association Histoires du Pays de Jaurès et joué notamment à Carmaux, ville dont Jaurès fut plusieurs fois le député.

     2)  - le dernier discours de Jaurès, prononcé le 25 juillet 1914. Ecouter (à partir de 1’20)

    Ce dernier discours a été prononcé par Jean Jaurès en France* le 25 juillet 1914, une semaine avant son assassinat le 31 juillet, qui précéda de 2 jours le début de la guerre de 14-18. Venu soutenir à Vaise, près de Lyon, le candidat socialiste pour une élection législative, il mettait en garde contre les erreurs qui pouvaient conduire à une guerre qu'il décrivait comme une immense boucherie.

* Jaurès interviendra encore le 29 juillet, mais à Bruxelles, devant le Bureau de l'Internationale socialiste.

      3) - Jaurès, pacifiste et patriote (lire le texte de Gilles Candar)

 " Être jaurésien aujourd'hui n'est pas nécessairement reprendre de très belles citations de Jaurès sur la paix ou la guerre, la patrie, l'Europe ou l'humanité, mais c'est poursuivre son effort pour penser dans les termes d'aujourd'hui les conditions de la paix, de la coopération entre les peuples, de la défense nationale et internationale contre les maux présents de l'humanité. Et d'abord garder l'esprit en éveil et se méfier des formules routinières. "

Commenter cet article

Bernard PRADINES 30/07/2021 10:11

Peut-on résumer Jaurès. Bien sûr, ce n'est pas possible. Mais si je devais retenir une phrase, je n'hésiterais pas. Quitté à tronquer sa deuxième partie, ce serait : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire »; Ceci nous aurait évité à tous bien des errements.

Paul Quilès 30/07/2021 15:11

Tout à fait d'accord avec Bernard Pradines.
Cette phrase du « Discours à la jeunesse », prononcé par Jean Jaurès
devant les élèves du lycée d’Albi le 30 juillet 1903, prend tout son sens dans cette exhortation: "Le courage, c’est de dominer ses propres fautes, d’en souffrir mais de n’en pas être accablé et de continuer son chemin. Le courage, c’est d’aimer la vie et de regarder la mort d’un regard tranquille ; c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel ; c’est d’agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle récompense réserve à notre effort l’univers profond, ni s’il lui réserve une récompense. Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques."

lizot 28/07/2021 19:54

Avec Clémenceau qui ferraillait avec Jean Jaures c'est deux tribuns que j'admire le plus,Mitterrand, sera le dernier héritier, car après l'esprit Jaures est galvaudé malheureusement.