Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paul Quilès

Réflexions et informations sur la paix et le désarmement nucléaire, sur la démocratie et sur l'actualité politique.

De quoi parlera-t-on à Reims ?

Publié le 17 Mai 2008 par Paul Quilès in Politique française

Le congrès du PS, qui se tiendra en novembre 2008, se prépare dans une confusion regrettable.

Ainsi, le choix de Reims comme lieu du congrès s’est effectué lors du bureau national du 13 mai dans des conditions baroques, après de longs échanges sur les mérites techniques respectifs de Toulouse et de Reims. Certains sont même allés jusqu’à vanter la candidature de Reims, parce que c’était « la ville du sacre » (humour ?). En fait, la lecture de la presse des jours qui ont suivi a montré qu’il fallait être très naïf pour ne pas comprendre qu’il s’agissait en fait du début de la bataille des (futurs) chefs, Toulouse et la Fédération socialiste de Haute-Garonne étant considérées comme trop favorables à un possible candidat !

 

De même, la modification de la « déclaration de principes » ne semblait pas une priorité telle qu’il fallait l’entreprendre de toute urgence, en violant au passage les statuts du PS, qui ne permettent pas de modifier ce texte fondamental à la sauvette, sans consulter largement les militants. En réalité, il s’agit d’évacuer du congrès les débats politiques de fond et de « régler » par un consensus de façade des questions aussi importantes que la réponse des socialistes au capitalisme globalisé, leur vision de l’Europe sociale, leur stratégie de rassemblement….pour ne prendre que quelques exemples.

 

Tout ceci laisse entrevoir un congrès de Reims plus préoccupé par les questions de personnes que par le nécessaire débat sur le choix d’une ligne politique, qui devrait pourtant être le préalable à toute autre considération.

 

Dans ce contexte, j’apprécie que des militants aient pris l’initiative de refuser cette dérive et de le faire savoir publiquement (« les militants socialistes méritent le respect »).

Je vous invite vivement à les rejoindre en consultant leur site www.respectdesmilitants.org

Commenter cet article