Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 13:37
                   Peut-on débattre du nucléaire militaire en France?

         Je suis intervenu hier  lors d'un colloque organisé dans les locaux de l'Assemblée Nationale sur le thème "Dissuasion nucléaire: ouvrons le débat".

         Cette initiative a permis d'intéressants échanges avec des parlementaires européens, des experts et des représentants de divers mouvements sur ce sujet trop ignoré dans notre pays. Il ne semble d'ailleurs pas avoir passionné les parlementaires français, puisque le seul député présent était Denis Baupin (EELV), l'organisateur du colloque.

         C'est dommage et on pourrait croire que ce thème ne concerne pas la représentation nationale. On constate par exemple qu'il est rarement abordé à la Commission de la défense de l'Assemblée Nationale et qu'il ne donne presque jamais lieu à débat dans l'Hémicycle. A titre d'exemple, il faut remonter au 13 décembre 1995 pour retrouver la trace d'un échange approfondi sur la dissuasion nucléaire en séance plénière  (débat sur la reprise des essais nucléaires décidée par J. Chirac) !

        Il est vrai que l'exemple vient d'en haut. Le Président de la République a exclu la dissuasion nucléaire du champ de la discussion au sein de la commission qui travaille actuellement à l'élaboration du "Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale". Selon les propos du Ministre de la défense, ce document devra répondre "aux menaces, anciennes et nouvelles, qui pèsent sur notre sécurité" et "respecter les principes de la consolidation de la dissuasion nucléaire".

        Dans la présentation du budget 2013 de la Défense, on enfonce le clou, en précisant: "La dissuasion nucléaire demeure aujourd’hui encore la garantie fondamentale de la sécurité de la France. Elle lui donne le pouvoir d’être maître de ses actions, de sa politique, de la pérennité de ses valeurs démocratiques et de son destin. Elle est indissociable de sa sécurité et de son statut international."

      Ces affirmations sont discutables et doivent être discutées. Ce sera le thème du livre (Editions du Cherche Midi), que j'ai écrit avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin, et qui sera bientôt dans les librairies. Nous en reparlerons....


couverture-livre.JPG     En France, l’arme nucléaire et le concept de dissuasion associé feraient l’objet d’un « consensus ». Dans le discours officiel, cette arme est présentée comme « l’ultime garantie de notre sécurité », « garante de l’indépendance nationale » ou encore notre « assurance-vie ». Ce discours lénifiant masque une réalité totalement différente, sur laquelle l’arme nucléaire n’a plus de prise.

    Démontrer que celle-ci n’a plus la même pertinence face aux défis du monde actuel, dénoncer la désinformation, briser l’« omerta » sur ce sujet : autant de thèmes abordés ici, pour que s’ouvre enfin un débat fondamental à notre stratégie de sécurité, mais aussi pour la survie de l’humanité.
 
Paul Quilès a été ministre, notamment de la Défense, président de la commission de la Défense puis vice-président de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale. Il est maire de Cordes-sur-Ciel, dans le Tarn, et a signé l’appel de « Global Zero ». Il a publié, sur ce sujet, Nucléaire, un mensonge français (Éditions Charles Léopold Mayer, 2012). 
Bernard Norlain est général d’armée aérienne (2S). Il a été chef de cabinet militaire des Premiers ministres Jacques Chirac puis Michel Rocard. Ancien pilote de chasse, il fut à la tête de la force aérienne de combat, puis nommé, par la suite, directeur de l’Institut des hautes études de Défense nationale. 
Jean-Marie Collin, consultant sur les questions de défense, est le directeur pour la France du réseau international des Parlementaires pour la non-prolifération nucléaire et le désarmement (PNND). Il a publié La Bombe, l’univers opaque du nucléaire (Éditions Autrement, 2009).

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article

commentaires

windows vista oem 21/07/2014 14:55

It is a true fact that is rarely discussed in the defence Committee of the National Assembly and it almost never gives rise to a debate in the Chamber. The decision of chamber is important. This is a really good read post for me and other readers.

MarcT 29/01/2013 17:07

Le pionier idéologique est rarement récompensé mais, au pire, vous plantez les graines pour les générations montantes.

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez