Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 11:42

photo [Résolution de l'écran]                   COLLOQUE DU 8 FEVRIER 2012

                        Sortie(s) de crise(s) : Par ici !                 

           

            Depuis plus de trois ans, une crise d’une ampleur inédite ébranle le monde, et singulièrement l’Europe. Les libéraux l’imputent essentiellement à des dettes souveraines trop importantes. Nous prétendons au contraire qu’elle est la conséquence de la financiarisation extrême de l’économie et du libre échange généralisé : bref, qu’il s’agit bien de la crise d’un système avec lequel les gouvernements européens et les institutions communautaires, par aveuglement ou par renoncement, refusent de rompre.

            La crise est une tragédie pour des millions de femmes et d’hommes, pour des pays ruinés en quelques jours, pour des territoires entiers dévastés par le chômage et la précarité. Elle soulève aussi, légitimement, de fortes indignations chez celles et ceux qui ne se résignent pas à voir des représentants du peuple abdiquer devant les marchés et les agences de notation. Pourtant, nous savons que cette crise n’est pas une fatalité.

            Bien sûr, elle oblige la gauche à ré-inventer une stratégie de transformation sociale, économique et politique. A l’évidence, celle-ci doit  réviser ses analyses, en particulier celles qui prévalent depuis l’offensive et la montée du libéralisme, au milieu des années 80. Elle doit adapter ses propositions à la mesure des bouleversements en cours, mais aussi sans doute retrouver ses fondamentaux.  Là où certains prennent argument de cette « nouvelle donne » pour inviter la gauche à remiser ces ambitions transformatrices, nous pensons au contraire qu’il faut rompre avec les grilles de lecture actuellement dominantes en son sein et inventer des politiques nouvelles, si l’on veut sauver l’Europe du naufrage et la France d’une aggravation majeure de sa situation. Il est temps de tourner la page et d’élaborer  un nouveau modèle de développement.

            Gauche Avenir, club réunissant des militants et des intellectuels  issus des différentes familles  de la gauche et de l’écologie,  s’est engagé en faveur de l’unité de la  gauche, d’une gauche de combat.

            En 2011, Gauche Avenir a réuni des « assemblées des gauches et des écologistes », qui ont fait des propositions concrètes, susceptibles de constituer un socle commun du camp progressiste pour les échéances à venir.

            En ce début 2012, devant la dégradation accélérée de la situation, nous vous invitons à une rencontre débat, qui ira au-delà du diagnostic partagé sur la nature de la crise et suggèrera les pistes essentielles susceptibles d’inspirer la gauche de gouvernement, que nous souhaitons victorieuse en mai et juin 2012.

            La gauche ne pourra changer le cours des choses que si elle accepte d’abord d’opérer un certain nombre de ruptures, et notamment au niveau européen. C’est pourquoi nous demanderons à des économistes, des responsables politiques de la gauche et de l’écologie de réagir sur cinq ruptures que nous considérons comme nécessaires:

 

1- Reprendre la main sur la  politique monétaire 

Il faut une nouvelle politique monétaire, tournant le dos à l’orthodoxie actuelle qui fait de la croissance une exception et de la stagnation une règle.  Le dessaisissement démocratique et politique de la gestion de notre  monnaie a fait faillite.  Comment sortir des dogmes et des turbulences actuelles ? Plusieurs stratégies sont possibles, mais le préalable est la volonté de s’y engager. 

 

2- Définir une autre politique commerciale, rompant avec le libre échange et la concurrence libre et non faussée

Cela passe par la mise en place d’un un protectionnisme « intelligent », qui permettra à notre continent de lutter à armes égales sur la scène internationale. C’est aussi au sein de l’UE qu’il convient de rééquilibrer les échanges et de restaurer un progrès social commun. Quelles sont les priorités ? 

 

3-   Réorienter la construction européenne, rompre avec la spirale austérité-récession, engager une « confrontation constructive » avec l’Allemagne 

Rien ne sera possible sans un nouveau rapport de forces en Europe, qui ne fera peut être pas l’économie d’un débat franc. Sur quel terrain,  par quelle méthode, avec quelles alliances, sera-t-il possible de parvenir à rééquilibrer la situation entre la France et l’Allemagne ? Comment permettre l’affirmation des forces progressistes et leur capacité à peser sur les choix européens ? Plus généralement, comment réorienter la construction européenne ? 

 

4- Pour dé-financiariser progressivement nos économies, réaffirmer le rôle de la puissance publique

La restauration du capital public et socialisé (qui peut aller jusqu’à des nationalisations) doit être organisée. Il devient urgent de prendre des mesures effectives empêchant les délocalisations er de définir des politiques de reconquêtes industrielles. Comment y parvenir dans le  contexte actuel ? 

 

5- Organiser une véritable redistribution des richesses

Cette redistribution, qui passe par une indispensable révolution fiscale, est le préalable absolu pour retrouver dans notre pays des marges de manœuvre et répondre aux attentes les plus importantes de nos concitoyens. Quelles priorités ? Quel rythme pour y parvenir ? 

 

Chacun de ces thèmes fera l’objet de propositions plus précises qui seront soumises à la critique ou à l’approbation des intervenants. Cet enrichissement des travaux permettra qu’à l’issue de la rencontre, le club Gauche Avenir fixer quelques balises majeures pour « sortir  de la crise » à gauche.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez