Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 11:48

Affiche campagne 1    Alors que les afrontements et les conflits de personnes risquent de se développer dans les prochains mois, il peut être utile pour la gauche de réfléchir aux conditions qui ont permis la victoire historique du 10 mai 1981.

    Je sais bien que certains ironisent en parlant de nostalgie. Ils ont tort; ce n'est pas de cela qu'il s'agit. Ni tristesse, ni mélancolie, ni crispation sur le passé, encore moins embellissement d'un bilan, qui a connu des ombres et pas seulement des lumières.

    Ce serait par contre une erreur de ne pas admetre la pertinence actuelle de stratégies gagnantes éprouvées. 

    On entend dire qu'il s'agissait alors d'une "autre époque" et il est vrai que le monde a beaucoup bougé depuis ce qu'on a appelé "les années Mitterrand". La scène internationale, toujours dominée par l'hyper puissance américaine, a vu se renforcer l’influence de nouveaux acteurs. Le mur de Berlin est tombé depuis plus de 20 ans. Récemment, d’autres craquements se sont fait entendre, avec les révolutions qui ont embrasé le monde arabe. La mondialisation des échanges est devenue un enjeu majeur des relations entre Etats. Des lignes nouvelles de fracture sont apparues, sous les coups de boutoir des extrémismes, qui se manifestent avec plus de vigueur, notamment à travers les dérives religieuses et le terrorisme mondialisé. En France aussi, la vie politique, les rapports de force, les débats ont évolué.   
    Pour autant, en dépit de ces changements, il est des enseignements de la vie publique de François Mitterrand qui perdurent. Je pense notamment au rôle qu’il attribuait dans la conduite de son action à la volonté et à la méthode. Quant aux « fondamentaux » de sa stratégie, ils sont encore aujourd’hui les conditions de la réussite pour la gauche : le choix des personnes ne doit pas précéder l’élaboration du projet ; les sondages ne doivent pas être la boussole des décisions ; le rassemblement de la gauche doit être recherché en permanence. L’élection de François Mitterrand a également fait la preuve éclatante que ce n’est pas la popularité qui fait l’élection….mais la victoire qui rend populaire !

    Depuis un mois, au cours des nombreuses occasions* où j'ai parlé de cet évènement historique et unique pour la gauche sous la Vème République, j'ai pu constater que mon analyse et ma conviction étaient largement partagées.

    La forte attente qui se manifeste dans notre pays n'est pas celle d'une alternance, fruit du rejet du pouvoir en place et imprudemment promise par les faux prophètes, mais bien l'espoir d'une véritable alternance politique. En 2012, comme en 1981, l'objectif de la gauche doit être de "changer la vie". Les mois qui viennent seront déterminants pour donner un contenu crédible et "durable" à cet espoir.
________________________________________________________________

* L'ensemble de ces évènements est évoqué sur ce blog:

cliquer ici 

   - audiovisuel (Public Sénat, France 3 Midi-Pyrénées, France Inter),

   - presse (Sud Ouest, l'Express, l'Humanité, Métro, la Voix du Midi, la Montagne, l'Union),

   - réunions-débats (Paris, Evreux,  Lognes, Clermont Ferrand, Millau, Macon, Châlons en Champagne),

   - publication du livre "On a repris la Bastille"

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Toujours d'actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez