Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 09:40

     Voici 30 ans exactement, le 18 septembre 1981, Robert Badinter présentait la loi abolissant la peine de mort en France à l’Assemblée nationale, qui l’adoptait par 363 voix contre 117.

     Je me souviens d’avoir alors ressenti de la fierté en contribuant, par mon vote, à ce que la France, une des dernières démocraties occidentales à abolir la peine de mort, fasse disparaître de son droit cette peine indigne et inefficace, héritée des temps anciens.

FM-cartes-sur-table.jpgJe me souviens aussi de la reconnaissance que j’ai éprouvée à l’égard de François Mitterrand, dont la promesse était tenue. Pendant sa campagne, je l’avais vu braver une opinion publique majoritairement défavorable à cette mesure. Je n’ai pas oublié par exemple comment, lors de l’émission télévisée « Cartes sur table » du 16 mars 1981, il avait affiché avec force ses convictions, alors que tant de gens considérait qu’il « prenait un risque » ! Un grand moment que vous aurez plaisir à voir ou à revoir.

     Aujourd’hui, les Français sont majoritairement favorables à l’abolition de la peine capitale, mais la tentation de la rétablir existe toujours chez certains partis politiques et dans une partie de la population, particulièrement au moment de faits divers odieux surmédiatisés.

     Dans le monde, 58 États continuent de recourir à la peine capitale ! Plus de 20 000 personnes attendent toujours dans les couloirs de la mort et des milliers de personnes sont exécutées chaque année. En 2009, d’après les chiffres officiels, 18 pays ont procédé à des exécutions et 714 personnes ont été exécutées*.

     Aux Etats-Unis, le maintien de la peine de mort donne lieu à de terribles dérives, comme on peut le voir dans l’article de Pascal Riché publié sur Rue89 : « Pour la quatrième fois, Troy Davis doit être exécuté »

     N’hésitez pas à consulter l’excellent site de l’association « Ensemble contre la peine de mort », organisation francophone de référence de lutte contre la peine capitale dans le monde, qui « s'attache à fédérer et à mobiliser les forces abolitionnistes internationales, à enseigner l'abolition et à agir pour et auprès des condamnés à mort et de leurs défenseurs ». 

_________________________________________________

* Le peu de transparence dans l’information donnée par les pays pratiquant des exécutions (Chine, Iran…) fait craindre que le nombre de personnes exécutées soit beaucoup plus élevé 

Partager cet article

Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez

Le Club Gauche Avenir

    C'est un club lancé en juin 2007, par des personnalités issues des diverses sensibilités de la gauche, qui ont été rejointes par des milliers de signataires.

   Le club s’est fixé un double objectif : œuvrer au rassemblement de la gauche, reprendre l’offensive idéologique et affirmer sans complexe les valeurs de gauche.

   Pour mieux connaître les réflexions et les activités de Gauche Avenir ,

cliquez ici