Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 16:29

     J'ai reçu cette lettre d'un collègue maire, ancien de Météo-France, scandalisé par les propos du Premier Ministre à la suite de ses déclarations lors de la pagaille qui a suivi l'épisode neigeux de la semaine dernière.
     Ayant eu à 2 reprises la tutelle de cet établissement public en tant que ministre de l'équipement et des transports, je comprends son émotion, que je partage et je publie donc cette lettre.

                                          Paul Quilès 

_______________________________________

    "Par une assertion aussi mensongère que péremptoire, qui est rapidement devenue une contre-vérité vérifiable et vérifiée, Monsieur FILLON a cru bon de s’en prendre au professionnalisme des ingénieurs et techniciens de Météo-France depuis la Russie.

    Ignorait-il aussi que la traçabilité des prévisions de l’Etablissement Public (certifié ISO 9001) n’est pas sujette à caution, que ces prévisions soient bonnes ou mauvaises ? 

    Peut-être s’agissait-il de couvrir la bourde de son Ministre de l’Intérieur parti en dérapage incontrôlé dans une côte verglacée….

    Il aurait, paraît-il, fait son mea-culpa devant un petit parterre de députés UMP en feignant d’oublier qu’à offense publique doivent correspondre des excuses publiques.

    Le  PDG de Météo-France, Monsieur François JACQ aurait pu faire entendre sa voix pour défendre son Etablissement et ses personnels …Bien au contraire, il a intimé l’ordre à ces derniers de ne pas parler aux médias. Si on se souvient que l’actuel PDG de Météo-France était dès mai 2007 le conseiller pour l'industrie, la recherche et l'énergie de François FILLON puis, en août 2008, son conseiller pour le développement durable, la recherche et l'industrie…..on comprend mieux son mutisme. Tous les Hauts Fonctionnaires n’ont pas forcément la classe et le courage de Nicole BELLOUBET-FRIER, alors rectrice de l’Académie de Toulouse, qui remit sa démission à son Ministre de tutelle en mars 2005 … un certain François FILLON.

   Pourtant, dans le cas présent, le travail des prévisionnistes de Météo-France avait été presque parfait. Des félicitations auraient été plus logiques qu’un blâme de Russie.

    La carte de Vigilance annonçant la neige du 8 décembre sur l’Ile de France était en effet on ne peut plus précise. Annoncer de la neige au sol à Paris et sur sa région quand, au même moment, il va faire 12°C à Dijon, 15°C à Clermont-Ferrand ou 18°C à Bordeaux relève d'une qualité de travail remarquable. Qu’il tombe finalement 12 cm de neige quand, 48 heures à l’avance, on en a prévu 10 n’est pas une « erreur » en l’état de l’art, surtout dans une zone où il est extrêmement rare qu’il en tombe seulement 5 !

    On sait d’ailleurs par expérience que 3 cm de neige suffisent à mettre la pagaille sur les routes, lorsque les gens n’y sont pas habitués. Qu’il en tombe ensuite 5 ou 10 cm de plus n’est pas très important ; on attendra simplement un peu plus longtemps le retour à la « normale », selon l’adage bien connu depuis cet épisode et immortalisé par la ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet: « Quand la neige tombe, il faut attendre qu’elle soit tombée pour la ramasser ».

    Il n’est pas bien malin de faire des reproches a posteriori à des scientifiques qui ont déjà su prévoir … l’exceptionnel, surtout quand l’Etat n’a pas ou n’a plus les moyens d’assurer sa propre mission de sécurité des biens et des personnes face aux effets de seulement 2 cm de neige !"

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

Jacques 20/12/2010 00:35


Qui s'étonne de la diminusion du nombre de fonctionnaires et de la privatisation des autoroutes, a mon avis pas grand monde. Voilà la principale raison de tout se dérapage, même si les Parisiens ne
sont pas équipés pour circuler sur la neige sauf lorsqu'ils partent au ski. Dénigrer les fontionnaires de la météo, parfois certains fonctionnaires de Police (Toulouse), c'est la solution toute
simple pour se gouvernement, a quand les prochains? Amicalement


Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez