Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 16:30

Ce texte, que j'ai signé avec
Martine Chantecaille (conseillère municipale, secrétaire fédérale aux droits de l’homme de la Fédération de Vendée du PS) et
Michaël Moglia (conseiller régional, membre du CN du PS), vient d'être publié par le site MEDIAPART

           

           La direction du Parti Socialiste semble avoir  décidé de « prendre acte » du vote des militants du Languedoc-Roussillon et de ne pas opposer de liste alternative à celle de Georges Frêche pour les prochaines élections régionales.
           En 2007, la commission nationale des conflits du Parti Socialiste avait pourtant pris à l’unanimité la décision de l’exclure, estimant qu’« au-delà de leur caractérisation pour le droit », ses propos n’étaient « pas compatibles avec les valeurs d’égalité et de respect des droits humains qui fondent depuis toujours l’engagement du Parti Socialiste ».

            Aujourd’hui, en s’appuyant tantôt sur le respect de la démocratie interne, tantôt sur l’argument classique du regrettable « réalisme » électoral, on laisse à penser que les socialistes peuvent se retrouver derrière celui qu’ils ont décidé d’exclure pour des raisons de principe il y a deux ans.

            Certes, les militants du Languedoc-Roussillon ont voté. Mais ce vote suffit-il à contrebalancer les causes de l’exclusion? La déclaration de principes qui fonde l’appartenance collective au Parti Socialiste ne peut pas être remise en cause par un tel vote, tout comme la Constitution de la République ne peut l’être par un vote local.

            A trop vouloir s’adapter « pragmatiquement » à une réalité présentée comme s’imposant fatalement, les socialistes risquent de se fracasser contre elle. Est-ce vraiment un gage de notre détermination à changer la vie que de renoncer à agir sur ce qui dépend pourtant collectivement de nous ? Les échecs répétés du PS sont autant d’indices qui témoignent de la nécessité d’afficher clairement ses valeurs.

            Depuis un an, le PS a entrepris un travail de rénovation important. Il ne faudrait  pas qu’il soit contredit par un choix d’autant plus incompréhensible que Georges Frêche n’a jamais exprimé de regrets. Ne laissons pas une décision régionale mettre en péril la crédibilité générale de la parole des socialistes.

            C’est pourquoi, au nom de la nécessité d’avoir, aux prochaines échéances régionales, des candidats qui incarnent vraiment ce que nous défendons, nous demandons à la direction du PS de proposer en Languedoc Roussillon une liste conduite par un socialiste et reflétant ainsi pleinement le sens de notre idéal.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez