Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 11:17

Ainsi que je l'ai déjà exprimé, j'appelle à voter contre le projet de "primaires ouvertes "socialo-socialistes soumis aux militants jeudi 24 juin (voir sur ce blog "le danger des primaires ouvertes")

Je vous communique l'excellente analyse que vient de me transmettre un militant socialiste, qui ajoute des arguments très pertinents à ma propre argumentation.

 

   Je dois vous dire que je partage en grande partie votre argumentaire, critiquant avec raison l’organisation de primaires telle que prévue dans le texte national de notre parti. Je ne reviens pas sur les différents points évoqués, mais je voudrais insister au moins sur ceci : 

 

   Méfions-nous des fausses bonnes idées et du mimétisme politique. Commençons peut-être par insister sur le fonctionnement politique propre à chaque Etat-nation, hérité de leur histoire politique singulière. Et celles et ceux qui semblent avoir été séduits par les primaires américaines devraient commencer par y regarder de plus près. Car nul doute que l’organisation des primaires aux Etats-Unis est d’une part très complexe, et d’autre part d’un fonctionnement démocratique à mon avis assez peu satisfaisant. Faut-il donc rappeler que le président des Etats-Unis n’est pas élu au suffrage universel direct, mais par un système de grands électeurs – les délégués -, eux-mêmes élus lors de « caucus » dans les différents Etats ? Et que l’organisation de primaires « ouvertes » ou « fermées » – selon les règles en vigueur d’un Etat à l’autre ! – dans les différents Etats répondaient en partie à ce déficit démocratique de l’élection présidentielle américaine ? Sans compter que le bipartisme est très marqué aux USA, et beaucoup moins chez nous.

 

    Nous devons donc nous réjouir qu’en France, le président de la République soit élu au suffrage universel direct, malgré toutes les critiques possibles sur la présidentialisation du régime politique actuel ! Pourquoi alors s’obstiner à mettre en œuvre des primaires, qui seraient perçues par nos concitoyens que comme une pré-élection présidentielle, mais sans aucune légitimité institutionnelle ? Quoi, qui me ferait croire que les maires – toute obédience politique confondue – joueraient le jeu, et accepteraient l’organisation desdites primaires dans leur mairie ?  Ils dénonceraient une mascarade électorale illégitime et antirépublicaine, et ils auraient en partie raison.

 

    En outre – et cela a déjà été souligné –, si les primaires telles que pensées actuellement devaient s’imposer, cela serait à mon sens la consécration de la fin du militantisme politique et donc des partis et de leurs idéologies, et l’avènement véritable de « la société du spectacle » prophétisée jadis par Guy Debord.  De grâce, ne cédons pas à la facilité du « casting », en lieu et place de la nécessaire refondation des idées et des orientations.

 

     Je crois donc beaucoup plus sage de mettre au placard – pour quelques décennies – le projet des primaires.Faisons confiance aux militants de notre parti – et ne les humilions pas, en les dessaisissant du choix de leur candidat en leur âme et conscience –, qui à l’issue de longs débats et d’une lente maturation des idées et des convictions, se détermineront sur celle ou celui le mieux à même de porter leur projet, mais aussi d’incarner la France.  Et si l’on souhaite véritablement la victoire de la gauche en 2012, rencontrons sans tarder tous les groupements de gauche, en vue de l’élaboration d’une plateforme commune. D’autant que nos alliés politiques sont hostiles auxdites primaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Primaires
commenter cet article

commentaires

GUERIN 22/06/2010 12:57


Oui! Un commentaire utile!
Autrement pourquoi adhérer à un parti?
La star'ac n'est pas un parti!


Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez