Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 20:26

    On connaît les sketches d’Anne Roumanoff, qui se terminent par un tonitruant : « On ne nous dit pas tout… ».
    C’est exactement l’impression que je ressens en ce moment en suivant l’actualité, à travers les commentaires des médias et les déclarations des principaux responsables politiques !

    Parmi bien d’autres, voici quelques exemples, dans des domaines très divers, de ce véritable « enfumage » de l’opinion publique.


- Le faux débat sur « l’identité nationale ». Certains, dont je suis, ont prévenu dés    le départ que cette initiative de N. Sarkozy, dont la maitrise d’œuvre a été confiée au ministre de l'immigration, était dangereuse. Les dérapages de nature raciste auxquels on assiste quotidiennement en sont la preuve et il ne faut pas s’en étonner, puisqu’il s’agissait, non pas d’un « débat », mais d’une opération destinée à "piquer des valeurs au Front national", selon la délicate expression d’E. Besson !


- La dramaturgie autour du sommet de Copenhague
, dont l’objet était, d’après les commentaires les moins exaltés, de "sauver la planète et l’humanité". N. Sarkozy et son super ministre Borloo, si prompts à se présenter comme les meilleurs défenseurs de l’écologie, feraient bien de s’interroger sur les raisons de l’insuffisance de production d’électricité pendant l’hiver, dans un pays qui, pendant 30 ans, a parié sur le développement du nucléaire et donc de l’électricité pour répondre au défi énergétique ! Ils devraient aussi expliquer pourquoi, alors qu'on se vante de pouvoir atteindre bientôt des chiffres élevés de production d’électricité renouvelable, on prend des décisions incompréhensibles. Témoin cet arrêté tarifaire sur le solaire photovoltaïque en préparation, qui prévoit notamment une diminution brutale de 10% du tarif au 1er janvier 2010 et une très forte limitation règlementaire pour les toitures intégrées. Juste au moment ou la filière commençait à décoller...

    Pour ceux qui s’intéressent à une expertise sérieuse et argumentée sur les questions de changement climatique et de développement mondial , voici un site très utile: http://www.global-chance.org/

- La « nouvelle stratégie » de B.Obama en Afghanistan  est présentée comme la réponse à la situation inextricable que rencontrent l’OTAN dans ce pays en guerre depuis 8 ans. Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet. Je me contenterai d’un chiffre, qui a fait l’objet de peu de commentaires : celui du coût fantastique de l’engagement américain (désormais 100 000 soldats), qui va se monter à 100 milliards de dollars par an ! Si une part de ces sommes avait été consacrée au cours des années passées à la reconstruction du pays et à des dépenses civiles, la situation serait moins grave. Les Américains et l’OTAN pourrait aussi méditer ces autres chiffres, qui expliquent pourquoi les Talibans attirent autant de combattants : ils les payent 250 à 300 $/mois, alors que l’armée afghane ne leur donne que 120 $/mois !

- la tragi comédie autour de Johnny
. Il faut être aveugle ou naïf pour ne pas réaliser depuis le début de cette affaire qu’il s’agit d’une mascarade, dans laquelle le chanteur est l’otage (probablement consentant) d’une affaire de gros sous. Il est regrettable que trop de médias, au cours de longs reportages, commentaires et émissions se soient faits les relais de cette opération sordide, montée par des gens qui s’intéressent moins à la santé de Johnny qu’au magot de la tournée qu’ils risquent de perdre…..et qu’ils voudraient se faire rembourser par une compagnie d’assurance. Petite question: notre chanteur « national » (comme l’identité du même nom !), est-il toujours domicilié fiscalement en Suisse ? Si c’est le cas, on se demande pourquoi son ami, N. Sarkozy, ne lui a pas parlé du bouclier fiscal…

- la taxe "charmante" sur les bonus bancaires
, annoncée à grands coups de clairon par Gordon Brown et Nicolas Sarkozy, est avant tout une opération médiatique destinée à permettre au Premier Ministre britannique, mal en point dans les sondages, d’améliorer sa position à quelques encablures des élections législatives et à N. Sarkozy de montrer sa prétendue détermination à "moraliser le capitalisme". Il est étonnant que cette idée, aux effets pourtant modestes (taxe temporaire sur les bonus de 2010) et qu’Angela Merkel trouve "charmante", n’ait pas été avancée au récent sommet du G20 de Pittsburgh !

- la fable de l’hyper parlement
, colportée par M. Coppé, chef des députés UMP, depuis la dernière réforme constitutionnelle, censée donner de vastes pouvoirs au Parlement. Apparemment, les députés n’y croient pas eux-mêmes, puisqu’ils n’étaient que 12 à la fin du débat à l’Assemblée Nationale sur l’identité nationale !

                                           
    Oui, vraiment, on ne nous dit pas tout, mais, pire encore, on nous prend pour des idiots, comme le fait remarquer un de mes amis, qui m’a envoyé un message indigné, dont j’extrais cette partie :


  «Voulant défendre le lancement du débat sur l'identité nationale et le fait de demander sur ce sujet l'avis du peuple français, N. Sarkozy a déclaré : "il y a quelques années, on a eu un référendum douloureux en France, 55 % des gens ont voté non à l'Europe. Alors j'ai vu une partie des élites qui disaient "oh là là, le peuple a dit non, changez le peuple; faut plus l'interroger !" Vous avez de la fièvre, Monsieur Denisot ? Alors, faut plus prendre la température !". …..Mais comment s'appelait le Président de la République qui a décidé de casser le thermomètre, de ne plus interroger le peuple, de le nier purement et simplement, en décidant de ne pas soumettre à un nouveau référendum le traité de Lisbonne, succédané de cette fameuse Constitution européenne ? Oui, vraiment, plus c'est gros, mieux ça passe ! Du moins, le croit-il ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Réflexions à haute voix
commenter cet article

commentaires

bachaud 21/12/2009 12:56


Bonjour,
Vous avez raison de mettre en avant les contradictions flagrantes de N.SARKOZY sur la " souveraineté nationale"(Art.3 de la Constitution, qui appartient bien au peuple voir cette vidéo:

http://www.dailymotion.com/swf/x94dkq

On peut y ajouter que N.SARKOZY, à la fin de son investiture a évoqué ce « peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa
place…“ ( Voir extrait vidéo http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv )

Mais pour décider le peuple DOIT disposer du référendum d'initiative citoyenne.Vous verrez en fin de commentaire, des exemples de RIC dans les pays qui en disposent.

MA QUESTION à M QUILLES
Pourquoi le PS ne met-il pas à l'ordre du jour de l'assemblée nationale une proposition de loi réaliste en faveur du RIC qui LUI permettrait de soumettre des lois à ABROGATION (En Italie jusqu'à 12
le même jour!) et d'en proposer de nouvelles?

F.MITTERRAND avait déjà écrit à 40 millions d'électeurs pour la Présidentielle de 1988 :
" Le référendum d'initiative populaire est une aspiration profonde des Français ... Je vais saisir le légiste"

C'est toujours vrai..

- 82 % des Français souhaitent « pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix.. » ( Sofres pour «Lire la politique» du 12 mars 2003).

- 88 % des Français pensent «qu’il faudrait faire un Référendum si un nombre élevé de gens le demandent» p. 112 dans «La Démocratie à l’épreuve» Gérard Grunberg (Presse de Sc-Po)

- 68% des Français sont pour « Le référendum d’initiative populaire, qui pourrait être
demandé par 500 000 signatures de citoyens » ( BVA du 11 07.2007 pour le Figaro/LCI ) http://tinyurl.com/5dp896
Il y a une baisse car la modalité est précisée et que le chiffre de 500.000 a pu écarter des oui qui le considère trop élevé et d’autre faible. Cette modalité est mauvaise.

Rappel.
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui fait partie du préambule de notre Constitution.
Article 6. - La loi est l’expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation.(…) »

Cordialement
Yvan Bachaud

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
QUELQUES EXEMPLES DE RIC.

- Les Italiens qui en disposent ont pu soumettre à abrogation - le même jour, le 18.04.1993, 8 textes et les 8 ont été abrogés dont 3 avec # 90% de oui, 3 avec plus de 80%
. Le 10.06.1995,12 textes de lois soumis , dont 5 ont été abrogés.

- Les Suisses ont refusé la privatisation de l’électricité en 2002 et voté un moratoire de 5 ans sur les OGM en 2005.

- Les Allemands :

+A Leipzig : .avec 87% de NON ont refusé la vente à GDF ! de49,9% du capital de la société fournissant l’électricité à la ville.
-+A Fribourg-en-Brisgau,
En 2006, 70% de non à la privatisation des logements municipaux ce qui, en plus, a amené quelques maires à retirer leur projet.. !
+ A Dresde
Une initiative citoyenne était en cours pour empêcher la privatisation rampante d’hôpitaux publics.
Et les citoyens ont voté pour un pont contre un tunnel préconisé par l’UNESCO…
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez