Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 15:51

    Dès lundi, j'ai suggéré que l'on fasse preuve de retenue et que l'on évite les déclarations péremptoires à la suite de la mort des 2 jeunes Français enlevés à Niamey.

    La suite des évènements semble confirmer la nécessité de réfléchir à froid à la lutte contre le terrorisme.
   - Ecouter à ce sujet mon intervention sur France Inter (13 janvier- Journal de 13h).....cliquer ici

   - Lire ma tribune sur le site de MEDIAPART ("Contre le terrorisme, lutter dans l'ombre, débattre dans la lumière").......cliquer ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans International et défense
commenter cet article

commentaires

Yves Béguin 04/02/2011 16:10


Tout semble se passer comme s’il existait de facto plusieurs « catégories » d’otages :
-les otages à « haute valeur ajoutée économique », comme ceux d’Areva, derrière lesquels on discerne les intérêts et les capacités d’intervention de l’entreprise, ainsi que les intérêts
stratégiques français : ceux-ci peuvent être transportés sans encombre par leur ravisseurs à travers les zones désertiques (du Sahara), facilement accessibles aux hélicoptères et avions de
reconnaissance de l’armée et des force spéciales, qui ne vont pas prendre le risque de mettre ni leur vie, ni celle de leur ravisseurs en danger, car l’activité industrielle (ou des intérêts
économiques majeurs) concernés pourrait en souffrir. Prototypes : les 7 employés d’Areva enlevés au Niger
-les otages à « haute valeur ajoutée médiatique », qui ne représentent pas « grand-chose » au plan économique, mais qui disposent d’une capacité de nuisance médiatique considérable via leur réseaux
de collègues présents sur les ondes et qui sont ainsi « protégés » par le battage nationalement voir mondialement entretenu, qui virerait au scandale et à la mise au ban de la communauté
internationale de leurs bourreaux : ils peuvent attendre avant d’être libérés que de substantielles rançons soient versées à leurs ravisseurs, c’est juste une question de patience. (Prototypes
Hervé Guesquière et Stéphane Taponier)
-les otages à « haute valeur ajoutée humanitaire » : les moins bien lotis : ils n’intéressent personne dans les pays développés et voguent même à contrecourant de la pensée dominante : ils estiment
que l’humain doit primer sur la finance et consacrent leur vie à soulager les plus malheureux sans disposer de moyens financiers notables, usant pour cela de leurs seules capacités professionnelles
et de leur générosité envers les autres : ils ne doivent plus s’exposer aux dangers des terroristes , car la France ne viendra pas au secours de tels écervelés. Elle se servira même de leurs
malheurs pour mettre en œuvre ses services spéciaux dans ce qu’ils ont de plus brutal, pour éliminer les terroristes, au risque que les dommages collatéraux leur soient fatals. Prototype : Michel
Germano et les deux jeunes chtis de Niamey.
Il y aura sans doute d’autres catégories à créer, car l’inventivité des hommes n’a pas de limite dans le domaine de l’exploitation des autres et de la violence, mais on peut déjà savoir à quoi s’en
tenir si on se trouve dans une de ces trois catégories : selon qu’on soit protégé par sa seule générosité ou par les sphères de l’argent et du pouvoir médiatique, on exposera ou non sa vie aux
humeurs des terroristes et des forces spéciales, pilotées aujourd’hui par un pouvoir politique cynique, qui fait passer l’intérêt national (économique et financier) avant les droits de l’homme et
les considérations humanitaires.

Qu’on se le dise et s’en persuade avant d’aider les plus pauvres à travers le monde !


Michel FEYRIT 15/01/2011 21:38


Bravo, Monsieur Quilès !
vous êtes un des très rares hommes de gauche à ne pas vous aligner sur la politique mortifère de Sarkozy, de Juppé et de Alliot - Marie.Le PS a vraiment un problème très grave !

Michel FEYRIT
ingénieur
33190 MONGAUZY


Gilbert SOULET 14/01/2011 07:45


Bonjour Monsieur le Ministre et cher Paul QUILèS

Entièrement d'accord avec vous!
Nous ne devons pas nous comporter comme des "matamores" au sens propre comme au figuré; Mais savoir raisonner avant de nous engager aveuglement.
J'ai écouté le député-Maire Guy Teissier vous traitant de funambule. Malgrè tout le respect que je dois au Président des magnifiques calanques marseillaises, je crois pouvoir affirmer qu'en matière
de funambulisme, Monsieur Teissier doit s'y connaitre puisqu'il a été parachutiste...
Quoiqu'il en soit, ni entrer dans le jeu, ni rester en marge du terrorisme n'est pas une simple affaire de menton.
Très respectueusement,
Gilbert SOULET de Pertuis en Luberon


annie wertheimer 13/01/2011 17:16


je suis en parfait accord avec vos déclarations, comme vous les exprimez si bien que je me contente de tout
"faire glisser" sur notre blog.
merci de votre permission !je n'ai pas demandé ...vous êtes très occupé ...et vous auriez dit oui !
annie


Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez