Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 17:27

     Je trouve beaucoup de défauts à l’élection du Président de la République au suffrage universel* …et pourtant, je vote ! Depuis 37 ans, à chaque élection présidentielle, je soutiens un candidat et il m’est même arrivé de diriger la campagne d’un candidat.

     J’ai clairement et publiquement exprimé mes réserves au sujet des primaires socialistes….et pourtant, je vais voter ! J’appelle même à participer à ce scrutin celles et ceux qui souhaitent un vrai changement en mai 2012.

 

     Dans les deux cas (élection présidentielle et primaires), je tiens simplement compte d’une situation que je n’ai pas voulue et dont je connais les inconvénients.

 

     Dans les deux cas, je considère que ne pas voter reviendrait à laisser à d’autres le soin de faire le choix de celle ou de celui qui incarnera la volonté de changement que manifeste de plus en plus la société française, qui en a assez des injustices, des promesses non tenues, de l’accroissement des inégalités, de la façon dont est gouverné le pays, des discours de division….  

 

      En paraphrasant la fameuse phrase de Paul Valéry sur la politique,  je dirai que « si vous ne vous sentez pas concernés par les primaires, le résultat des primaires vous concernera » ! A celles et ceux qui hésitent à voter, je demande simplement d’imaginer un instant leur déception et peut-être leur rage si le candidat choisi n’a pas la capacité d’incarner et de mettre en œuvre ce changement.

 

     Car c’est bien cela qu’il s’agira de juger lors de ces primaires, à travers quatre déterminants :

 

- l’aptitude à rassembler la gauche au 2ème tour de l’élection présidentielle ;

 

- la volonté de défendre les points forts du programme accepté par tous les socialistes, notamment sur les plans économique, social, environnemental et international ;

 

- la vision claire et conforme au message de la gauche du rôle d’un président de la République soucieux d’un meilleur équilibre des pouvoirs au sein de nos institutions ;

 

- les qualités personnelles (expérience, solidité, détermination).

 

     Martine Aubry me paraît à cet égard la mieux placée pour répondre positivement à ces critères. Directeur de la campagne victorieuse de François Mitterrand en 1981, je crois connaître les qualités nécessaires à un candidat de gauche pour l’emporter et j’ai pu vérifier au cours des dernières semaines que Martine Aubry les a.  

     Que ce soit lors de son intervention au récent meeting de Toulouse, lors du débat télévisé et lors d’échanges personnels que j’ai eus avec elle, j’ai constaté la force de son engagement et la clarté de ses choix. Voilà pourquoi j’appelle à voter pour elle dès le 9 octobre. J'y reviendrai.

__________________________________________________________________________

* Mode d'élection qui a fait du Président un véritable monarque républicain, politiquement irresponsable, touchant à tout, parlant de tout, qui a réduit le rôle du Premier ministre à celui d'une sorte de directeur de cabinet et qui a transformé dans plusieurs domaines le Parlement en chambre d'enregistrement. Pour mieux analyser ce phénomène et débattre des réformes que la gauche devrait proposer, une prochaine "Assemblée des gauches et des écologistes" sera consacrée aux institutions de la Vème République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Primaires
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez