Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 12:37

Syrie.jpg 
                        Ce texte a été publié sur le site MEDIAPART sous le titre 
                                                Syrie: insupportable veto

    

        La Russie et la Chine viennent d’empêcher, par leur veto, que le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte une résolution condamnant la répression sauvage en Syrie.

 

         En apprenant la nouvelle, j’ai été pris de colère, me rappelant le triste précédent de l’inaction de l’ONU à l’égard du Rwanda en 1994, laissant libre cours au génocide qui fit 800 000 morts en quelques mois. Je me suis replongé dans le rapport de la Mission parlementaire d’information que j’ai présidée en 1998 et j’ai retrouvé ce texte édifiant du secrétaire général de l’ONU de l’époque, M. Boutros-Ghali :

    

     « La réaction tardive de la communauté internationale à la situation tragique que connaît le Rwanda démontre de manière éloquente qu’elle est totalement incapable de prendre d’urgence des mesures décisives pour faire face aux crises humanitaires étroitement liées à un conflit armé.  (...)     
      Nous devons tous reconnaître, à cet égard, que nous n’avons pas su agir pour que cesse l’agonie du Rwanda et que, sans mot dire, nous avons ainsi accepté que des êtres humains continuent de mourir. Nous avons démontré que notre détermination, notre capacité d’engager une action, étaient, au mieux insuffisantes et, au pire désastreuses, faute d’une volonté politique collective.
 »

       

     Ce terrible aveu, extrait du rapport de M.Boutros-Ghali, date du 31 mai 1994…..c'est à dire 2 mois après le déclenchement du génocide, qui se poursuivait !

     

      Certes, une résolution du Conseil de sécurité ne peut avoir la prétention de tout régler dans un pays agité par un mouvement révolutionnaire, mais elle pose des limites et empêche en tout cas de donner à un dictateur sanguinaire ce que l’opposition syrienne appelle « un permis de tuer » !

 

     

      C’est malheureusement ce que révèle le triste bilan des exactions de la famille Al-Assad : 230 morts avant-hier à Homs et 6000 morts depuis 11 mois dans le pays avec Bachar Al-Assad et l’épouvantable massacre de Hama il y a juste 30 ans, en février 1982, perpétré par le père, Hafez Al-Assad (10 000 à 40 000 victimes, selon les estimations !)

 

     On voit trop bien les raisons des vetos russe et chinois. Raisons commerciales (notamment ventes d’armement), raisons stratégiques (ne pas se couper de certaines alliances au Moyen-Orient), raisons internes (ne pas donner le sentiment de soutenir des révoltes populaires, alors même que les régimes russe et chinois sont l’objet de violentes contestations dans leurs pays).

 

    

     Il n’en demeure pas moins que ce qui vient de se passer à New York, au Conseil de sécurité de l’ONU, est grave. C’est un évènement qui rajoute un peu plus d’instabilité dans une situation internationale déjà particulièrement délicate. Le sang froid, mais aussi la détermination politique des dirigeants des grands pays seront plus que jamais nécessaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans International et défense
commenter cet article

commentaires

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez