Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 16:05

          Tribune de Paul Quilès et Michel Drain sur le site de 

                         

                                             Marianne 

 

Extraits:

 

       "Il ne serait pas concevable de rester passif devant le drame que représente l’attaque chimique massive commise le 21 août dans la banlieue de Damas.  Pour autant, nous ne devons pas nous dissimuler les dangers et les coûts de la riposte militaire qui s’annonce.

 

         L’emploi de la force en dehors des dispositions de la Charte des Nations Unies comporte de graves risques, ne serait-ce qu’en raison du précédent qu’il constituerait. Il entraînerait, qu’on le veuille ou non, un nouvel affaiblissement de l’ONU. Or, malgré ses grandes insuffisances, l’ONU reste une instance indispensable pour le règlement de la plupart des conflits dans le monde, à commencer par l’Afrique. Il ne faut pas oublier par exemple qu’actuellement, 15 opérations de maintien de la paix sont en cours, sous la responsabilité du Conseil de sécurité.

 

         En outre, comment croire qu’un seul pays, même démocratique, peut à lui seul offrir la garantie principale du respect du droit international humanitaire ? Les États-Unis n’ont-ils pas aussi été silencieux lorsque l’Irak a utilisé l’arme chimique contre l’Iran à partir de 1983 ?  (....)

 

         Si nous en sommes là, c’est, pour une large part à la suite d’un désintérêt international pour les dangers de l’armement chimique, dont nous payons aujourd’hui le prix. Les diplomaties n’ont prêté qu’une attention distraite à la question de l’universalisation de la Convention sur l’interdiction et la destruction de l’arme chimique.

 

         Quels que soient les développements de la crise syrienne, il est essentiel d’engager sérieusement les négociations pour amener les pays qui n’ont pas ratifié la Convention de désarment chimique à le faire. Cette question revêt désormais, après le massacre de Damas, un caractère d’urgence absolue.  (....)

        

         La France, dépositaire du protocole de 1925 interdisant l’emploi des gaz de combat et initiatrice de la Convention de 1993 d’élimination de l’arme chimique, doit faire entendre sa voix dans ce débat. C’est pourquoi nous proposons qu’en complément de toute action qui serait prise pour sanctionner les auteurs du massacre de Damas et prévenir de nouvelles attaques chimiques, la France demande l’adhésion immédiate de la Syrie à la Convention de 1993." (....)                                                         

                                                        Lire la tribune

Le Conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans International et défense
commenter cet article

commentaires

daniele blond 30/08/2013 11:49

j'ai entendu et bien ecouté votre tribune en radio RMC ce matin . Nous avons été berné par Bush en 2003 mais nous étions raisonnable ; La ce matin vous parlez d'armer les rebelles ou de frapper avec bien sur avec un mandat onusien ,mais qui sont les rebelles en Syrie ,?

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez