Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 16:43

                                                 Une autre Europe est possible

     Il a été souvent question de l’Europe ces derniers jours au Parti socialiste. D’abord à l’occasion d’une rencontre avec les responsables des partis de gauche et progressistes européens, puis lors d’une Convention nationale, qui faisait suite au vote des militants sur un texte et des amendements.

 

      Au cours de ces réunions, j’ai entendu beaucoup de discours émouvants et d’analyses pertinentes (que je fais miennes), mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il manque quelque chose pour rendre crédible ce souhait d’une « autre Europe ». Emmanuel Maurel a fort bien résumé cette attente dans son discours à la Convention (que vous retrouverez ICI), en s’exclamant « assez de paroles, des actes ! »

 

      La veille, dans le même registre, Jacques Delors avait mis en garde contre une évolution du discours sur l’Europe, qu’il comparait à « la messe sans la foi ». Propos de croyant, mais aussi d’Européen convaincu, désolé de voir le beau projet européen mis en danger par certains choix des dirigeants et par leur incapacité à empêcher la technocratie de prendre le pas sur les décisions politiques.

 

      Il faut lire à ce sujet l’excellente tribune de Thomas Piketty « Changer d’Europe pour surmonter la crise », qui se conclut par un constat et un questionnement : « A partir du moment où l’on a choisi il y a plus de 20 ans de partager notre souveraineté monétaire, nous sommes de fait dans un système fédéral. La question est simple : veut-on aller sans cesse plus loin dans le fédéralisme technocratique ou est-on enfin prêt à miser sur le fédéralisme démocratique ? »

 

      Je ne peux m’empêcher aussi de penser à la terrible prophétie de Pierre Mendès France il y a 56 ans :

 

     « Le projet (.....) tel qu’il nous est présenté, est basé sur le libéralisme classique du XX ème siècle, selon lequel la concurrence pure et simple règle tous les problèmes. L’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes: soit elle recourt à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit à la délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle, au nom de la technique, exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie, on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement une politique, au sens large du mot, nationale et internationale.»  (Assemblée nationale- 18 janvier 1957).

 

      Il faut espérer que les “14 priorités socialistes pour réorienter l’Europe” proposées par le PS* au Parti Socialiste Européen aideront à une réorientation de l’Europe, qui est devenue indispensable, si nous ne voulons pas que la prophétie de Pierre Mendès France se réalise.

_______________________________________________________________

 

* Parmi ces 14 priorités figurent les messages politiques essentiels qui recoupent les amendements) au texte national de la Convention Europe du PS présentés par le courant Maintenant la Gauche (voir ICI)

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Europe; PS; International
commenter cet article

commentaires

MOULIN Patrick 19/06/2013 23:20

PMF est toujours vivant !

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez