Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 15:28

Par décision du Conseil municipal du 5 octobre 2009, la commune de Cordes fera désormais partie des membres du réseau “les Maires pour la Paix" ("Mayors for peace")

Ce réseau s’est constitué, à partir de 1985, à l’initiative des maires d’Hiroshima et Nagazaki, villes japonaises qui ont subi l’horreur nucléaire en 1945. Il rassemble près de 3000 villes dans 134 pays (88 collectivités en France) et a pour vocation de sensibiliser les populations au danger que représentent les arsenaux nucléaires.

     Parallèlement, il sert de relais au message de l’O.N.U. et de son Secrétaire général, Ban Ki-Moon, en faveur du désarmement nucléaire. Les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU viennent d’ailleurs d’adopter une résolution appelant tous les Etats à s’engager dans des négociations sur la réduction de leurs arsenaux nucléaires pour aboutir à “un traité de désarmement général et complet sous strict contrôle international”.

     
Cette adhésion est également une façon modeste de participer au développement de la “culture de paix” que souhaite promouvoir l’ONU, en défendant et en faisant vivre :

“l’ensemble des valeurs, des attitudes, des traditions, des comportements et des modes de vie fondés sur :

    - le respect de la vie et le rejet de la violence ;

    - l’engagement de régler pacifiquement les conflits ;

    - les efforts déployés pour répondre aux besoins des générations actuelles et futures ;

    - le respect et la promotion du droit au développement ;

    - le respect et la promotion de l’égalité des droits et des chances pour les hommes et les femmes ;

     - le respect et la promotion du droit de chacun à la liberté d’expression, d’opinion et d’information ;

     - l’adhésion aux principes de liberté, de justice, de démocratie, de tolérance, de solidarité, de coopération, du pluralisme, de la diversité culturelle, du dialogue et de la compréhension à tous les niveaux de la société et entre les nations" *


   
Dans la période actuelle, de plus en plus incertaine, traversée de crises, de violences sociales, de tentations belliqueuses, de telles initiatives peuvent contribuer à une prise de conscience collective des efforts nécessaires pour construire un monde meilleur.

Le 21 septembre, “Journée Internationale de la paix”, le drapeau arc en ciel de la paix flottait à l’entrée de la mairie de Cordes.

* Extrait de la résolution 53/423 de l’Asemblée générale de l’ONU

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans International et défense
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 17:18

Plus de 500 personnes ont voté ce matin sur le marché de Cordes contre le changement de statut de la Poste. Cette mobilisation est considérable pour un petit canton rural. Elle s’est accompagnée de nombreuses discussions et de débats improvisés sur l’avenir de la Poste et des services publics.

   J’ai été heureux d’entendre la plupart des votants encourager les organisateurs de cette campagne à continuer à refuser le mauvais coup qui se prépare. Certains se demandaient cependant si cette « votation citoyenne » pouvait avoir un effet quelconque sur les décisions du gouvernement. Personnellement, je pense que oui. Je rappelle en effet que, si N. Sarkozy avait fait prendre les décrets d’application de la réforme constitutionnelle de juillet 2008, il aurait été possible de faire un « référendum d’initiative populaire », mais il craignait sans doute qu’une mobilisation forte conduise au rejet du projet de modification du statut de la Poste ! Raison de plus pour se féliciter du fort taux de participation à la « votation citoyenne » qui vient de se dérouler ; il augure bien du référendum, officiel celui-là, qui devra bien finir par avoir lieu.

   Il faudra bien alors que les Français s’expriment collectivement sur le devenir des services publics. Nous y sommes attachés, parce qu’ils font partie intégrante de notre mode de vie et qu’ils sont encore plus importants dans la période de crise économique que nous vivons. Un vrai débat s’impose sur leurs missions, leur évolution, leur modernisation. Il faut réfléchir à la façon dont ils peuvent répondre encore mieux aux besoins et aux attentes de nos concitoyens, trop souvent ravalés au rang de consommateurs de services, fournis par des entreprises privées, gouvernées par le souci de la marchandisation et de la rentabilité à tout prix.

   Je tire un autre enseignement de la réussite de cette votation. Lorsqu’une soixantaine d’organisations, de diverses sensibilités, se rassemblent pour une action commune, elles renforcent la capacité de conviction et de mobilisation. Sans pour autant abandonner leur propre personnalité, elles donnent, par leur volonté d’agir ensemble, une plus grande crédibilité au combat.

   Ceux –dont je suis- qui plaident pour que ce type de rassemblement se prolonge par d’autres actions, mais aussi par l’élaboration commune d’un projet, puis d’une plateforme, que portera un candidat commun de la gauche pour 2012, se trouvent confortés par ce succès.

   Il devient urgent de convaincre les principaux acteurs de la gauche que les stratégies individuelles ou de clans, les haines recuites, les pesanteurs des appareils politiques, les démarches inspirées par une lecture sommaire des sondages d’opinion, ne peuvent que conduire à l’échec. Une autre voie est possible. C’est ce que nous avons appelé le « nouveau Front populaire ». J’y reviendrai prochainement.

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 19:36

"Le choix des militants socialistes s'est exprimé prioritairement et largement (70% des voix) en faveur d'un rassemblement politique à gauche, sur la base d'une plateforme commune, portée par un candidat choisi à l'issue de primaires.

  Le mandat donné au bureau national du PS pour engager les contacts et les actions afin d’atteindre cet objectif est un point majeur de la rénovation : il s’agit d’une stratégie politique confirmant la recherche de l’union des forces de gauche.

  Ce choix doit maintenant se traduire par des actes concrets et urgents, qui permettront ce rassemblement, indispensable pour conduire à la victoire en 2012. Cela ne sera pas possible sans un engagement fort du PS, une volonté politique sans faille, une offre sérieuse respectant nos partenaires.

  Il faudra aussi s'adresser, au delà de toute la gauche politique, à la gauche associative, syndicale et citoyenne, de façon à aboutir à une plateforme de transformation sociale, qui obligera tout candidat et lui donnera une force considérable. 

  Le temps nous est compté, car le succès de cette démarche exige de l’engager immédiatement."
(communiqué de Paul Quilès et de Marie Noëlle Lienemann)

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 11:49
Le gouvernement veut faire croire que le changement de statut de la Poste est imposé par l'Europe: c'est faux. Il promet que cela n'entraînera pas de privatisation: on a vu ce que vaut ce genre de promesse avec GDF...
Puisqu'il n'est pas encore possible d'exiger un "référendum d'initiative populaire", pourtant prévu par la réforme de la Constitution de juillet 2008 (le gouvernement n'a pas encore pris le décret d'application!), il faut que la "votation citoyenne", qui se déroule en ce moment à l'initiative de 60 organisations, soit un succès. 
   Ce sera un signe fort que les Français souhaitent dire leur mot sur l'avenir des services publics, menacés par la logique de marchandisation et de rentabilité à tout prix qu'ils refusent.
   A Cordes, on votera samedi 3 octobre, au marché, de 8h à midi.
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 15:20

Loin des préoccupations de la vie politique, voici quelques belles images des fêtes médiévales de Cordes sur ciel, qui se déroulent chaque année en juillet.
Pour visionner la vidéo:
Cliquez ici

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 14:56


En quelques mots, voici les premiers enseignements que je tire des élections allemandes:

 

* Un constat terrible : entre 2005 et 2009, le SPD a perdu 11,2%, Die Linke a gagné 3,3%, mais la gauche a reculé et l’abstention a augmenté, pour atteindre un niveau historique. 


* Une triple leçon pour la gauche (allemande, mais aussi française !):
    - L’alliance avec la droite (ou les clins d’œil à des fractions de la droite)   échec
    - La division de la gauche     échec
    - La compétition à gauche+le refus de l’unité   échec

 

* Conclusion : le changement ne peut provenir que du rassemblement de la gauche, dans l’action, dans la préparation d’un projet commun et dans la constitution d’un nouveau Front populaire.

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Réflexions à haute voix
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 14:27
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 11:32

Une militante m'a transmis cette analyse concernant la décision contestable du gouvernement de supprimer le poste de "Défenseure des enfants". Elle me semble très pertinente et je la publie volontiers.
 
****************

   Au moment où l’on s’apprête à célébrer le 20ème anniversaire de la Commission Internationale des Droits de l’Enfant, le gouvernement français se distingue avant l’heure en supprimant le poste de la Défenseure des Enfants.

 

   Ce poste a été créé en 2000 sous le gouvernement de Lionel Jospin pour défendre et promouvoir les droits de l’enfant. Sa suppression est envisagée par un projet de loi examiné en conseil des ministres le mercredi 9 septembre dernier qui prévoit de fondre les fonctions de la défenseure des enfants avec celles du médiateur de la République et celles de la commission nationale de déontologie de la sécurité.

 

La mise en place de cette triple compétence « risque de réduire grandement la protection des enfants en diluant la spécificité de leurs problèmes » a déclaré la Défenseure des Enfants Mme Dominique Versini, en poste depuis 2006 et qui a découvert « avec stupeur » cette suppression  « sans avoir été à aucun moment ni consultée ni auditionnée ».

 

   Cette suppression est aussi une régression car la Défenseure des enfants ne pourra désormais intervenir que pour des situations inscrites dans le droit français et non plus dans celles contraires à l’intérêt supérieur de l’enfant au sens de la Commission Internationale des Droits de l’Enfant.

 

   La Défenseure des enfants est saisie quand un enfant est atteint dans ses droits. Elle ne dispose d’aucun budget et fait appel au développement des partenariats pour faire connaître et promouvoir les droits de l’enfant.

 

   Cette suppression  a soulevé une vague de protestations immédiates et unanimes. RESF, l’UNICEF, de nombreuses organisations syndicales et associatives ont dénoncé une mesure dangereuse. Le Parti Socialiste a salué l’action de la Défenseure des enfants qui est intervenue dans 20.000 situations et demande au gouvernement de revenir sur sa décision et de maintenir la Défenseure des enfants pour qu’elle puisse se consacrer entièrement à la protection de l’enfance

 

    La Ligue des Droits de l’Homme déclare que la fusion de trois autorités  administratives indépendantes est une « punition » pour deux d’entre elles.

 

   Pour l’ONU, « cette décision renforce les inquiétudes déjà exprimées à plusieurs reprises quant à l’absence d’une politique globale de l’enfance sur le territoire français ».

                                               Christine Tabouret 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 09:50

 Il y aura 50 ans le 31 décembre, malgré les nombreuses et imposantes manifestations de protestation, le Gouvernement de Michel Debré faisait voter la loi qui portera son nom.

En donnant un statut à l’enseignement privé, cette loi ouvrait la brèche par laquelle les partis de  droite saperaient la loi du 9 décembre 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, fondatrice de la République laïque, c'est-à-dire unie et attentive à l’égalité de ses citoyens.

Aujourd’hui, notre République dérive vers le communautarisme et le cléricalisme renaissant, dont l’histoire et le présent montrent les dangers de division et de conflits.


Il faut réagir. C’est le but du colloque organisé par Gauche Avenir:

 « Laïcité 2010 : Renaissance de la République

indivisible, laïque, démocratique et sociale »

(Titre 1er de la Constitution Française) 

Samedi 10 octobre 2009

101 rue de l’Université – Paris 7ème
Salle Victor Hugo

Métro : Invalides ou Assemblée Nationale
(Entrée gratuite)
Pour vous inscrire, cliquez ici

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 09:28

"La taxe carbone est un impôt injuste, compliqué et inefficace....."
Lire l'interview de Paul Quilès dans "la Voix du Midi"

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Energie et environnement
commenter cet article

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez