Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 09:44
         L'actualité à contrechamp......

Il existe dans l’actualité des informations, des images, des déclarations, des chiffres, qui peuvent passer inaperçus. Et pourtant, en jetant sur ces évènements un éclairage « à contrechamp », on arrive à mieux cerner la réalité qu’ils recouvrent.
Au gré de mes lectures, je donnerai ici un coup de projecteur sur tel ou tel d’entre eux, qui m’a particulièrement marqué.

 

Ø  Démocratie ? ………l’histoire bégaye

 * Le « guide suprême » iranien va faire recompter 10% des votes. Lesquels ? Les vrais ou les faux ?

 * Contrechamp : « Ce ne sont pas les votes qui comptent, mais ceux qui comptent les votes ! » (Staline)

 Ø  Faimles morts de la faim ne font pas de bruit
*  Plus d’1 milliard d’êtres humains sont victimes de la faim dans le monde (chiffres 2009).Ce chiffre est en augmentation de 17,2% par rapport à 2005. Plus de 25 000 personnes meurent chaque jour de sous-alimentation. Parmi les pays qui ont épuisé leurs réserves de nourriture : Haïti, la République Démocratique du Congo (RDC), l’Ethiopie et le Kenya.
* Contrechamp : Selon Josette Sheeran, directrice exécutive du Plan Alimentaire Mondial (PAM), l’équivalent de 1 % seulement du montant des plans de sauvetage de l’économie aux Etats-Unis et en Europe pourrait permettre de financer l’intégralité du travail du PAM.…actuellement à court de fonds.
Ø  Révolution.... des mots vides de sens 
" Je voudrais proposer une autre révolution dans la gouvernance mondiale….il faut tout revoir" (N. Sarkozy devant l’Assemblée générale de l’Organisation internationale du travail à Genève)
* Contrechamp : En 2008, la France, présidée par N. Sarkozy, est le seul grand pays (avec l’Italie) à ne pas avoir tenu ses engagements financiers à l’égard de l’Afrique !

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Réflexions à haute voix
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 20:30

Voici la lettre que je viens d'adresser à Arnaud Montebourg,

Secrétaire national du PS à la rénovation, Député de Saône et Loire
et
Président du Conseil général de la Saône et Loire.
Cette lettre a également été publiée par
le site MEDIAPART
______________________________________________________________

                                   Cher camarade,

 

            Tu es chargé au sein de la direction de notre parti de la rénovation. On nous dit que tu présenteras très prochainement des propositions de « rénovation profonde » du PS à ses instances dirigeantes.

            J’ai le privilège –que tu partages en partie avec moi- d’avoir connu, après chaque échec du PS, les longues complaintes du remords, suivies des promesses de changement (dénommées, suivant les périodes, « rénovation », « nouvelles pratiques », « refondation », ou même « big bang », ou encore « révolution culturelle »….). Tu as toi-même contribué à médiatiser, avec le talent qu’on te connaît, certains de ces concepts.

            Las, les mots finissent par s’user, quand ils reviennent comme des litanies ou des slogans vides de sens, sans jamais s’incarner dans des actes à la hauteur des promesses. Et il ne faut pas oublier ce constat dans la liste des raisons qui éloignent de plus en plus nos concitoyens à ne plus croire à la politique et à ceux qui l’incarnent. On retrouve ce thème, parmi d’autres analyses très pertinentes de l’excellente interpellation d’Edwy Plenel (« lettre à ces socialistes qui nous désespèrent »), à laquelle tu as répondu.

            Dans ta réponse, tu admets que « le PS est devenu un parti de professionnels, assis sur une accumulation d’intérêts personnels ». Alors, nul ne comprendrait que toi qui fus le héraut du non cumul des mandats (avant de dire étrangement que tu n’étais plus « pratiquant »), tu ne proposes pas immédiatement au PS la seule mesure susceptible d’éviter son glissement vers les pratiques mortifères de la SFIO : le mandat unique ?

            Cette mesure, que je réclame depuis des années, aurait aussi une conséquence d’une extrême importance sur le fonctionnement de nos institutions. En effet, comme chacun le sait, la cause principale de l’affaiblissement du Parlement est le cumul des mandats. Cette « particularité » française s’est accentuée sous la Vème République : en 1936, environ 33% des députés exerçaient un mandat local ; sous la IVème République, ce chiffre est monté à 40% ; il a dépassé aujourd’hui 90% ! Malgré quelques modestes limitations apportées aux plus gros cumuls depuis une vingtaine d’années, la situation actuelle demeure difficilement défendable dans une démocratie digne de ce nom.

            Deux exemples récents ont démontré de façon éclatante la dérive insupportable de ce système.

            Le 14 janvier dernier, le débat  sur l'intervention israélienne à Gaza s'est déroulé à l’Assemblée Nationale en présence d’une quarantaine de députés! Le monde entier s'inquiétait de ces affrontements sanglants, que toutes les télévisions nous montraient presqu'en permanence; des manifestations se déroulaient partout, y compris en France; l'ONU et les grandes puissances s'efforçaient de trouver une issue à ce terrible conflit qui embrasait le Proche Orient; on s'inquiétait de la montée des passions et des risques de "contagion" dans notre pays......et voici que 500 députés au moins avaient  considéré qu'ils avaient plus urgent et plus important à faire que d'être présents à ce débat!                             

            Plus récemment encore, début avril, le résultat du vote des députés sur la loi Hadopi –« évènement » qui a fait beaucoup de bruit par ailleurs- a fait apparaître le nombre ridicule de députés qui ont participé au vote : 36, soit 6,2 % de la « représentation nationale ». Alors que le thème du piratage sur Internet passionnait l’opinion publique, qu’il mobilisait les débats dans les médias et sur le Web……541 députés avaient préféré vaquer à d’autres occupations, probablement plus importantes à leurs yeux.

            Cet état de fait nuit gravement à la crédibilité du Parlement et il est regrettable que l’institution parlementaire  s’accommode ainsi de sa propre faiblesse. Depuis des années, j'ai montré que le Parlement resterait une chambre d'enregistrement -quelles que soient les mini réformes engagées- tant qu’une réforme profonde ne serait pas engagée : celle du « mandat unique », rendant impossible le cumul entre mandat national et mandat local.  Si l’on veut vraiment revaloriser le travail et la fonction des parlementaires, si l'on veut donner plus de poids au Parlement, pour contrôler un exécutif envahissant et ses risques de dérive, c’est la seule voie efficace. Elle mettra fin au discrédit qu’on inflige au Parlement et, par voie de conséquence, à la démocratie.

            Le PS et la gauche  ne peuvent  plus se cacher derrière l’attente d’un hypothétique changement législatif, même si on peut tenter de le faire adopter par une proposition de loi lors d’une « niche parlementaire ». Il faut commencer à montrer l’exemple immédiatement, en imposant la mise en place de la règle de non cumul dès les prochaines élections régionales. Ce n’est qu’un premier pas vers le mandat unique, mais sans cela,  la « rénovation »  aura bien du mal à s’imposer et à convaincre.

            J’ose espérer que tu partages mon analyse. Merci de me dire quand et comment cette question essentielle sera soumise à l’approbation des militants du PS, dont je sais qu’ils sont impatients d’en débattre, afin qu’elle devienne un engagement solennel de leur parti.

                         Cordialement.

                                                  Paul Quilès  

 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cumul des mandats
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 15:34

     Pour comprendre les raisons profondes de la crise de la gauche, de la social-démocratie et du PS, certaines analyses sont très utiles, parce qu’elles prennent de la hauteur et qu’elles sont le fait d’observateurs avertis de la vie politique.

    
     Elles peuvent parfois apparaître dures, mais elles sont stimulantes et je vous en recommande vivement la lecture :

-  "lettre à ces socialistes qui nous désespèrent"
(Edwy Plenel, Médiapart):
cliquez ici

 - "la social- démocratie, victime inattendue de la crise"
(Frédéric Lemaître, le  Monde): 
cliquez ici

-  "l’urgence d’une social- écologie"
(Jean-Claude Monod, Libération):
cliquez ici


     Le forum de Gauche Avenir sur l’état de la gauche du 2 juillet
sera l’occasion de réfléchir et de proposer des réponses.
Je vous communiquerai prochainement le détail de ce forum, auquel vous pouvez
d’ores et déjà vous inscrire:
cliquez ici

 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 17:27

Le Conseil politique du club Gauche Avenir, réuni ce jour (17 juin 2009), regrette que toutes les forces de gauche n’aient pas réussi à adopter une position commune devant la mascarade de la venue de Nicolas Sarkozy au Congrès de Versailles.  Cette division montre encore plus l’urgence du lancement d’un « comité de rassemblement des forces de gauche et de l'écologie », pour coordonner la riposte politique et, au-delà, pour préparer une alternative à la droite. 
 (communiqué du club Gauche Avenir)
                                                                     
                                                              *************
        Tout en m'associant naturellement à ce communiqué, je regrette pour ma part la solution décidée par le PS (écouter N.Sarkozy et partir au moment du débat). Cette position "mi-chèvre, mi-chou" ne présente que des inconvénients. 
        Elle fait une fois de plus la preuve de la division de la gauche, alors qu'un solution commune était envisageable. 
       Elle donne un sentiment de révérence à l'égard de celui qui a tordu les institutions à son profit et qui veut faire croire qu'il a "amélioré" la démocratie, en venant parler au Parlement, devant lequel il n'est pas responsable! 
       Elle valide finalement la dérive hyperprésidentielle du régime, engagée depuis quelques années et qui vient de subir, avec l'actuel président, une accélération dangereuse.
     Cette mascarade de Versailles aurait dû être pour toute la gauche une occasion solemnelle de la dénoncer. Une occasion ratée.....
                                                                                                                 Paul Quilès

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 22:08

     En France et en Europe, la gauche est à la recherche d’idées et de crédibilité pour convaincre, d’un élan et d’une cohérence nouvelle pour unir et entraîner.
     Le club Gauche Avenir y travaille, en croisant l’apport d’intellectuels de diverses disciplines, de responsables politiques des principaux courants de gauche et d’acteurs de la vie sociale.
     Pour établir un diagnostic de la crise actuelle et proposer les voies d’une économie plus efficace et plus juste, Gauche Avenir a récemment organisé un forum réunissant des personnalités bien connues (les économistes Jean-Luc Gréau et Christophe Ramaux, l’ancien ministre du travail Jean Auroux….), ainsi qu’un syndicaliste et de jeunes chercheurs et universitaires à la réflexion stimulante.  
        Vous trouverez le résumé de ce forum en
cliquant ici

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 21:46

Les résultats des élections européennes ont démontré l’urgence de définir une stratégie de rassemblement de la Gauche et la pertinence de l’appel pour un nouveau Front populaire.

Vous êtes de plus en plus nombreux à adhérer à cette perspective. Nous sommes aujourd’hui plus de 700 signataires. La diversité de vos cultures -familles politiques, associatives ou syndicales- illustre que c’est l’ensemble des forces de gauche qui doivent s’associer à cette démarche collective.

                                                                                      

N’hésitez pas à faire
connaître très largement
l’appel Gauche 2012 : Tous unis dans un nouveau Front populaire
et inciter vos amis à nous rejoindre en signant:
http://petition.gauche2012.org/index.php?petition=2&signe=oui&Itemid=5

 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 09:31

Je viens de signer l'appel "Copenhague 2009", qui vise à rassembler un million de signatures, pour que la conférence de Copenhague sur le climat, qui aura lieu au mois de décembre, prenne des décisions fortes. 
Les pays industrialisés doivent en effet réduire de 40% leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020 par rapport à leur niveau de 1990 et cela imposera des actions courageuses et volontaristes.
Les gouvernements doivent aussi se doter de moyens financiers conséquents, notamment pour soutenir les pays du Sud dans la gestion des urgences, comme dans la lutte à plus long terme contre le changement climatique.
Il est temps que les actes suivent les belles paroles et les beaux films qui nous émeuvent tant!
Mais sans la pression des opinions publiques, on peut craindre que les égoïsmes nationaux et les politiques à courte vue reprennent le dessus.
Vous aussi, signez l'appel:
http://copenhague-2009.com

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Energie et environnement
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 20:41

COMMUNIQUE DE PRESSE

de Marie-Noëlle  LIENEMANN et Paul  QUILES, anciens ministres

                                                                (7 juin, 21h30)  

Après les élections européennes, il faut vite créer

un « comité national pour un nouveau Front Populaire » 

            Les résultats de ces élections montrent que :  

Ø  l’écart entre gauche et droite demeure comparable à celui de 2004, mais la droite est plus unie, la gauche explosée et le PS affaibli ;

Ø  les forces qui progressent à gauche sont celles qui ont organisé un certain rassemblement, diversifiant leur influence et qui ont essayé de proposer un projet de société;

Ø  l’abstention a été forte chez les jeunes et dans les couches populaires, alors qu’ils s’étaient mobilisés  lors du référendum constitutionnel (en faveur du Non)  et qu’ils subissent aujourd’hui de plein fouet les effets désastreux de la crise.  

            Faute de présenter tout à la fois un projet  alternatif et une perspective d’alternance effective, le PS et la gauche n’ont pas su convaincre une partie de leur électorat. En Europe, comme en France, le monde du travail, les couches populaires attendent une gauche forte, claire, unie capable de préparer une nouvelle société, des changements profonds, une vision d’avenir  et de répondre à l’urgence sociale et environnementale.  

            Pour la gauche, les résultats de ce scrutin sanctionnent donc l’absence d’un projet alternatif et d’une perspective d’alternance. Ils prouvent qu’il est urgent d’engager une stratégie de rassemblement de la gauche pour imposer des décisions immédiates (pouvoir d’achat, emploi, interdiction des licenciements boursiers, abrogation du bouclier fiscal), mais aussi pour présenter un projet de société à nos concitoyens et une perspective de victoire en 2012.    

            C’est pourquoi nous demandons aux responsables des organisations de gauche et écologistes d’engager immédiatement la création d’un « Comité pour un nouveau Front populaire», avec le souci d’associer les partis et toutes les forces de gauche et de l’écologie (clubs, associations, mouvements syndicaux …).  

Ø  Ce comité préparera des « Etats généraux de la gauche », qui dégageront des thèmes fondateurs, en vue de la mise au point, avant mi 2010, d’une charte pour l’élection présidentielle, ambitieuse et novatrice.

Ø  Sur la base de cette charte, seront élaborés le programme d’un candidat unique de la gauche à l’élection présidentielle, ainsi qu’un accord législatif assurant une représentation de la diversité des composantes de la gauche et de l’écologie.

Ø  L’organisation de primaires, où les militants des organisations signataires de la Charte seraient consultés, permettra alors de désigner le candidat qui portera les couleurs de ce nouveau Front populaire. 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 10:50

- lundi 8 juin: Conseil économique et social
Conclusion de la journée d'études sur "le ministère de l'Equipement et la décentralisation"
- mardi 9 juin: Paris
Participation au Conseil National du PS (suite aux élections européennes)
- vendredi 12 juin: Nice
Participation au colloque international "Europe de l'énergie: comment éviter le choc?"(table ronde sur "l'indispensable acceptabilité")
- mardi 16 juin: Le Bourget
Visite du Salon de l'air et de l'espace et rencontre avec le Président d'Arianespace.
- mercredi 17 juin: Paris
Réunion du Comité politique du club Gauche Avenir
- jeudi 2 juillet: Assemblée Nationale
Forum sur "l'état de la gauche" organisé par Gauche Avenir
- lundi 13 et mardi 14 juillet: Cordes sur ciel
Fêtes médiévales du Grand Fauconnier

Repost 0
Published by Paul Quilès
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 15:10

Communiqué
de Paul Quilès
et de Marie Noëlle Lienemann

          
Nous prenons acte de la déclaration que vient de faire Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national du PS, concernant son souhait de voir la gauche « s’attaquer très vite à la mise en place d’un "nouveau Front populaire" » (le Monde du 3 juin).

            Ayant lancé depuis plusieurs mois* (voir le site www.gauche2012.org) une initiative qui précise concrètement les modalités de la démarche de « nouveau Front populaire » et qui rassemble 600 signataires issus de toute la gauche, nous espérons que cette déclaration ira au-delà des mots. C’est pourquoi nous attendons de la direction du PS –comme de celle des autres forces de gauche- qu’elle s’engage, dès après les élections européennes, dans la formation d’un « Comité pour un nouveau Front populaire ».

            Avec les partis et toutes les forces de gauche, ce comité devrait préparer des « Etats généraux de la gauche », en vue de la mise au point d’ici un an d’une charte pour l’élection présidentielle. Sur la base de cette charte, serait élaboré le programme d’un candidat unique de la gauche à l’élection présidentielle, ainsi qu’un accord législatif assurant une représentation de la diversité des composantes de la gauche.

            L’organisation de primaires, où les militants des organisations signataires de la Charte seraient consultés, prendrait alors tout son sens, dans la mesure où il s’agirait ici des adhérents appartenant aux structures (politiques syndicales, associatives) ayant concouru à la rédaction de la Charte. 
 

*  voir aussi les tribunes dans la Croix du 17/2/2009, dans le Monde du 9/4/2009, dans l’Humanité du 30/4/2009)

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez