Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 15:14

    Dans un entretien au Monde qualifié par les observateurs d'explosif,  Arnaud Montebourg vient d’appeler à "faire évoluer nos choix politiques". Il demande que soient apportées "des solutions alternatives", que soit donnée "la priorité à la sortie de crise" et que l’on fasse "passer au second plan la réduction dogmatique des déficits, qui nous conduit à l'austérité et au chômage".

 

      Ceux -dont je suis, avec mes amis de Maintenant la gauche- qui font de telles demandes de changement de politique depuis 2 ans et qui viennent de se faire traiter dimanche dernier d’ "irresponsables" par le Premier ministre, ne peuvent qu’approuver de tels propos.

 

    Mais comment ne pas demander au ministre de l’économie Montebourg s’il compte, après ces déclarations qui contredisent le discours officiel, quitter le gouvernement A moins, et ce serait une bonne nouvelle, qu’il ait convaincu le Président et son Premier ministre de changer de cap !

 

      Nul doute qu’il aura à cœur de répondre clairement à ces 2 questions demain, lors de la fête de la Rose, qu’il organise à Frangy-en-Bresse en Saône-et-Loire.

Questions à Arnaud Montebourg
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Politique française
commenter cet article
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 23:12

Excellent film diffusé sur ARTE mardi 19 août

 

(Rediffusion mardi 2 septembre, à 9h45)

 

Pour visionner, cliquer ici

 

******************

 

Présentation du film :

 

« Au plus fort de la guerre froide, la folie atomique semblait n’avoir aucune limite. Si l’apocalypse nucléaire n’a jamais eu lieu, la course aux armements a fait bien des victimes.

 

11 mars 1958. Le contrôleur ferroviaire Walter Gregg travaille dans son garage lorsqu’il est surpris par une explosion assourdissante. En sortant, il découvre un véritable cratère au milieu de son jardin. La responsable : une bombe atomique – heureusement neutralisée – larguée par accident depuis un avion de l’armée américaine.

 

Des deux côtés de l’Atlantique, la période de la guerre froide regorge de ces "petites histoires" illustrant la désinvolture et l’inconscience d’une confrontation qui aurait pu déboucher sur une catastrophe. Entre le tournage d’un film de John Wayne dans un canyon irradié, les essais nucléaires dans des zones habitées, l’idée caressée par les États-Unis de réduire l’Allemagne à un désert radioactif, ou encore les armes insensées comme la "bombe atomique-sac à dos", la folie nucléaire semblait n’avoir aucune limite.

 

Si ces anecdotes appartiennent au passé, a-t-on vraiment tiré les leçons de la guerre froide ? Comme le rappellent les spécialistes interrogés, la course aux armements nucléaires est loin d’être révolue. »

LES HÉROS IRRADIÉS…histoires de la guerre froide
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 08:59

Je vous recommande vivement la lecture

 

de cette excellente analyse d'Anne Nivat, publiée par Mediapart

 

et qui confirme mes inquiétudes à propos de la situation en Irak.

 

*********************

 "Plutôt que de leur force, les frappes américaines en Irak sont le signe du désarroi des Etats-Unis face à une situation dont ils sont eux-mêmes comptables. La reporter de guerre et journaliste indépendante Anne Nivat interpelle les simplismes guerriers qui font fi du passif du passé et de la complexité du présent. Auteur de nombreux livres, dont Bagdad Zone Rouge (Fayard, 2008), elle couvre la guerre en Irak depuis 2003."  (....)

                                                                Lire la tribune

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans International et défense
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 10:24

         Il a fallu que ce soit le Pape qui demande au Conseil de sécurité de l’ONU de se saisir de la situation en Irak pour apporter des réponses urgentes aux exactions intolérables de l’Etat Islamique (EI), notamment contre les communautés chrétienne et yazidie!

 

      Mais qu’attendent donc, pour engager cette démarche, ceux qui ont commencé à intervenir sans mandat international et sans approbation claire des autorités légitimes irakiennes ?

 

       En effet, ce n’est pas à des chefs d’Etat, quelle que soit la puissance de leur pays, de dire quel doit être le droit et de se substituer aux Nations-Unies ou aux autorités d’un pays qu’ils ont eux-mêmes reconnu comme souverain. Depuis 2005 et l’officialisation par la totalité des Etats du rôle de l’ONU dans la « responsabilité de protéger » les populations en cas de risque de génocide, de crimes contre l’humanité ou de crimes de guerre, c’est au Conseil de sécurité de se saisir d’un tel dossier et de définir les moyens susceptibles de répondre à cette menace : moyens diplomatiques et économiques pour prévenir la crise, moyens humanitaires pour répondre à l’urgence, moyens militaires d’une éventuelle intervention.

 

       On comprend que les Etats-Unis aient mauvaise conscience, constatant les conséquences de la calamiteuse invasion de l’Irak en 2003 voulue par George W. Bush et conduite sans mandat avec l’aide des Britanniques et de quelques autres pays. Il n’en demeure pas moins que la justification donnée par Barack Obama des bombardements engagés depuis quelques jours sur les positions jihadistes est plus qu’ambigüe, puisqu’il s’agit à la fois, selon ses propres propos, de protéger des intérêts américains (le consulat d’Erbil) et d’enrayer un début de génocide.

 

       De même, la France n’a pas à se substituer à la communauté internationale, dont la difficulté à se mobiliser ne peut constituer un alibi pour une intervention de caractère unilatéral. Sinon, comment pourrions-nous justifier notre action ou notre inaction dans toutes les tragédies qui agitent la planète aujourd’hui : Syrie, Soudan, Ukraine, Gaza, Nigéria (les lycéennes enlevées par Boko Aram)….pour ne prendre que quelques exemples des drames les plus médiatisés ?

 

       Bien sûr, me dira-t-on, il faut agir, il y a urgence à venir en aide à ces populations menacées d’extermination et à se donner les moyens pour éradiquer ce mouvement terroriste. Certes. Mais alors, pourquoi ne s’y est-on pas intéressé plus tôt ?

 

      Pourquoi les Américains, censés connaître cette région, ont-ils sous-estimé le danger de l’EI et ne se sont-ils pas inquiétés de l’origine de leur armement ?

 

         Quel rôle ont joué les pétromonarchies du Golfe, toutes sunnites (comme les Jihadistes de l’EI) et farouchement opposées au gouvernement chiite irakien ?

 

       Pourquoi n’a-t-on pas su dialoguer avec le parlement irakien démocratiquement élu, pour éviter qu’il tombe sous la coupe de Nouri al-Maliki et de son mode de gouvernement autoritaire, inefficace (avec une armée en lambeaux) et sectaire (en rejetant les sunnites dans une opposition totale à Bagdad) ? Ce sont pourtant bien les Américains qui ont largement inspiré l’actuel système politique irakien, construit sur une base ethnique et communautaire, comme l’a noté le chercheur spécialiste de l’Irak, Pierre Jean Luizard.

 

       Indépendamment de ces erreurs et de l’absence de légitimité des opérations de nature militaire qui se préparent, l’idée de renforcer l'armement des Kurdes irakiens peut se révéler à terme porteuse d’autres difficultés. Les Kurdes représentent 30 millions de personnes, réparties sur 4 pays (Turquie, Syrie, Iran, Irak) depuis les traités de Sèvres (1920) puis de Lausanne (1923) conclus après la Première Guerre mondiale avec la Turquie vaincue. Le renforcement du Kurdistan irakien, déjà en délicatesse avec le pouvoir de Bagdad, peut faire surgir des revendications toujours présentes de modification des frontières et relancer de nouveaux conflits. Il n’est pas certain d’ailleurs que la Turquie verrait cette évolution d’un bon œil (les Kurdes y représentent 20% de la population et le PKK, toujours considéré comme une organisation terroriste par les autorités turques, comme par les Etats-Unis et l’Union européenne, y était encore violemment combattu voici peu).

 

      Dernière remarque, qui concerne la France. La décision de livrer des armes, prise par le seul Président de la République, sans aucune « formalité » démocratique, est une démonstration éclatante et supplémentaire du caractère monarchique de nos institutions…… 

 

**********************

 

       Cette tribune, publiée sur le site de MEDIAPART, donné lieu à des échanges intéressants.

Merci le Pape !
Merci le Pape !Merci le Pape !
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans International et défense
commenter cet article
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 20:58
Intervenir en Irak?

Que faut-il faire en Irak pour endiguer la progression des djihadistes de l'Etat Islamique et protéger les populations civiles, gravement menacées?

 

Comment s'y retrouver à travers les grandes proclamations d'intention, les formules diplomatiques floues, l'attitude du Conseil de sécurité de l'ONU, les contradictions américaines? 

 

Les réponses de Paul Quilès:

 

-au journal de 13h de France Inter du 8 août  (de 7'10 à 8'20)

 

-au journal 17-20 h de France Info du 8 août ( de 19h51 à 19h55)

 
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans International et défense
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 19:14
Bravo pour Rosetta

     Passionné depuis longtemps par tout ce qui concerne l’espace, j’ai eu la chance de participer à la mise en œuvre de certaines politiques qui ont permis le développement des activités spatiales en France et en Europe (en étant ministre de l’espace entre 1988 et 1992).

 

     Je continue à suivre de près l’évolution de ce secteur, dont l’importance est trop souvent méconnue ou sous-estimée.

 

     Aussi je me réjouis de la réussite de la mise en orbite de la sonde Rosetta autour de la comète 67 P/ Tchouriomov-Guérassimenko ce matin. C’est un très beau succès pour l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et pour tous ceux qui, depuis 20 ans, travaillent à ce projet complexe.


   Autant dire que je partage l’enthousiasme de Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA et de Jean-Yves Le Gall, Président du CNES :

 

     "La sonde européenne Rosetta est désormais le premier véhicule spatial de l'histoire à avoir effectué un rendez-vous cométaire, ce qui constitue un jalon majeur dans l'exploration de nos origines. C'est maintenant que les découvertes vont vraiment commencer!" (Jean-Jacques Dordain)

 

  "La science-fiction devient réalité. Rosetta est une mission proprement extraordinaire"  (Jean-Yves Le Gall)

 

***************

Pour en savoir plus, voici quelques liens avec des documents intéressants, que je vous conseille de consulter :

http://www.esa.int/fre/ESA_in_your_country/France/Rosetta (site de l’ESA)

https://twitter.com/esa_fr (compte twitter de l’ESA)

http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/08/05/01008-20140805ARTFIG00300-la-sonde-rosetta-a-rendez-vous-avec-la-comete-67p.php

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/08/05/les-noces-celestes-de-la-sonde-rosetta-et-d-une-comete_4466923_3244.html

 

***************

La mission Rosetta- Philae a été présentée à Cordes le 28 juillet, lors de la soirée "Le ciel sur Cordes" par Philippe Gaudon (CNES). Une présentation et un débat très appréciés par le public présent sous la Halle!

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Réflexions à haute voix
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 15:47
Toutes les vidéos de la conférence internationale

L’intégralité des interventions de

 la conférence internationale organisée par ALB ,

qui s’est déroulée à l’Assemblée Nationale les 26 et 27 juin 2014,

autour du thème “Vers un monde sans armes nucléaires”,

est maintenant disponible.

 

Pour visionner, aller sur You Tube

 

************

Voici les liens avec toutes les interventions 

 

Paul Quilès - Introduction

Claude Bartolone - Ouverture de la conférence internationale

Patrice Bouveret - Présentation de la première table ronde   

Bernard Norlain - Le développement de l'arme nucléaire depuis 1945 

Louis Gautier - Le développement de l'arme nucléaire depuis 1945

Marc Finaud - Le développement de l'arme nucléaire depuis 1945

Dave Steward - Le développement de l'arme nucléaire depuis 1945

Paul Quilès - Clôture de la première matinée

 

Nicolas Imbert - Les freins au désarmement nucléaire

Hubert Védrine - Les freins au désarmement nucléaire

Michel Rocard - Les freins au désarmement nucléaire 

Les freins au désarmement nucléaire - Questions aux intervenants 

Shlomo Ben Ami - Les freins au désarmement nucléaire

Ian Kearns - Les freins au désarmement nucléaire

Paul Quilès - Les idées reçues à propos de la dissuasion nucléaire 

Ward Wilson - Les idées reçues à propos de la dissuasion nucléaire

Lou Maresca - Les idées reçues à propos de la dissuasion nucléaire

Jean-Marie Collin - Les idées reçues à propos de la dissuasion nucléaire

Oliver Meier - Les idées reçues à propos de la dissuasion nucléaire

Hervé Morin - Conclusion de la première journée

Clôture de la première journée

 

Paul Quilès - Introduction de la deuxième journée

Jean-Pierre Maulny - Vers un monde sans armes nucléaires

Luc Mampaey - Vers un monde sans armes nucléaires

Paolo Cotta-Ramusino - Vers un monde sans armes nucléaires

Yasuyoshi Komizo - Vers un monde sans armes nucléaires

Jennifer Simons - Vers un monde sans armes nucléaires

Alyn Ware - Vers un monde sans armes nucléaires

Des Browne - Vers un monde sans armes nucléaires

Ursula Plassnik - Vers un monde sans armes nucléaires

Vers un monde sans armes nucléaires - Clôture des travaux

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 14:30
Hiroshima, il y a 69 ans 
Hiroshima, il y a 69 ans Hiroshima, il y a 69 ans Hiroshima, il y a 69 ans 

      Le 6 août 1945, à 8h15, le bombardier américain Enola Gay larguait sur Hiroshima une bombe atomique d'une puissance de 15 Kt, qui transforma la ville en un enfer nucléaire

 

      Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées, ce matin, près du mémorial de la Paix d'Hiroshima, pour marquer le 69 ème anniversaire de ce bombardement, qui, avec celui de Nagasaki, trois jours plus tard, fit près de 250 000 victimes.

 

      Le maire d'Hiroshima, Kazumi Matsui*, a appelé le président américain Barack Obama "et tous les dirigeants des nations possédant l'arme nucléaire à venir visiter les villes de la bombe A le plus vite possible", pour se convaincre "que les armes nucléaires sont le mal absolu et qu'il ne doit plus être permis qu'elles existent".

 

     Ce conseil me semble d'autant plus nécessaire qu'aucun président américain en exercice ne s'est rendu dans les deux villes martyres japonaises et que les Etats-Unis ne se sont jamais excusés pour ces bombardements, dont on sait aujourd'hui qu'ils n'étaient pas nécessaires pour obtenir la capitulation du Japon et mettre fin à la guerre! A ceux qui en douteraient encore et qui préfèrent se voiler la face, en répétant les contrevérités habituelles sur l'arme nucléaire, je conseille la lecture de ce passionnant texte de Ward Wilson * 

_____________________________________________________________

* Kazumi MATSUI, Maire d' Hiroshima, est le Président du réseau mondial des "Maires pour la paix", dont fait partie ma commune de Cordes sur ciel.  

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 10:31
Les touristes à Cordes sur Ciel

Reportage de France 3 Tarn

 

à Cordes sur Ciel,

 

"village préféré des Français"

 

Visionner le JT du 29/07/2014

 

(de 4' à 5'50)

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 09:27
En direct du spectacle

Beau reportage de France 3

 

sur le spectacle "Jaurès, une voix pour la paix"

 

(images, interviews de bénévoles,

 

de Claude Moreau, d'Aurélie Filippetti)

 

Visionner

 

(de 1' à 3'20)

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Jaurès
commenter cet article

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez