Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 10:50
Cordes....sur le ciel

       Belle surprise ce matin, à 8 heures, en sortant de chez moi: 

le haut de Cordes, sur fond de ciel bleu....

et la lune au dessus du clocher de l'église Saint Michel.

 

      Cela valait bien une photo!

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 12:41
Jumelage Cordes sur Ciel-Kourou

Communiqué de presse

 

     La convention de jumelage entre Cordes sur Ciel et Kourou a été signée officiellement le 8 mars par Paul Quilès et François Ringuet, maire de Kourou. Cette signature a eu lieu au cours du déplacement en Guyane d’une délégation du Conseil municipal de Cordes composée du maire, Paul Quilès et de deux élues, Annie Dégardin et Marie-France  Gallais- Salingardes.

 

    Le jumelage entre Kourou et Cordes sur Ciel trouve son origine dans l’intérêt porté à l’espace par le maire de Cordes, qui fut ministre de l’espace de 1988 à 1992, alors que la politique spatiale prenait son essor. Plus tard, c’est lui qui, ministre de l’intérieur, signa le décret de changement de nom de Cordes, en validant l’appellation « Cordes sur Ciel ». Il est aussi à l’origine de l’évènement « le Ciel sur Cordes », organisé chaque année fin juillet dans le cadre historique et médiéval du village, avec le soutien du CNES et d’autres acteurs du monde spatial.

 

    Le jumelage contribuera au rayonnement de l’actualité spatiale et des cultures réciproques des régions de Guyane et de Languedoc Roussillon- Midi-Pyrénées.

 

   Les premières concrétisations du jumelage passeront par les établissements scolaires, qui favoriseront les échanges entre élèves.

 

    Une délégation de Kourou doit participer au Salon du livre de cuisine de Cordes sur Ciel les 4 et 5 juin prochains. A cette occasion, une démonstration de cuisine d’Amérique du Sud sera proposée.

 

    Au cours de son déplacement en Guyane, la délégation a pu assister, à l’invitation du Président du CNES, Jean-Yves Le Gall et en présence de Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à la recherche, au lancement réussi d’une fusée Ariane 5 à partir du Centre Spatial Guyanais. Il est à noter que le satellite mis en orbite à cette occasion (EUTELSAT 65 West A) est destiné notamment à faciliter la transmission des émissions de télévision à partir du Brésil, lors des prochains Jeux Olympiques de Rio.

Jumelage Cordes sur Ciel-Kourou
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 22:15
Une belle école

     J'aime beaucoup cette récente photo de notre école intercommunale, située au pied de la cité médiévale de Cordes sur Ciel et dont le mur extérieur est décoré par la fresque que viennent de peindre les élèves.

 

      La Communauté de communes que je préside est fière de cette belle école, remarquable par son architecture, son insertion dans le site et son caractère bioclimatique.

 

En savoir plus sur l'école

 

 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 15:19
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?
Quoi de neuf à Cordes sur Ciel ?

     Extraits du discours de Paul Quilès, maire de Cordes sur Ciel,

 

le 11 janvier 2016

 

     " 2016 est une année bissextile. Ce sera l’occasion de se dire 366 fois bon jour et aujourd’hui je vous dis bonne année ! Au-delà de la tradition, de l’aspect un peu machinal et de la politesse, c’est une   occasion de se dire des choses agréables et de réfléchir à haute voix.

 

      Des tensions de plus en plus fortes dans plusieurs parties du monde, de plus en plus de victimes dans les conflits, de plus en plus d’actes terroristes, de plus en plus de personnes déplacées, de plus en plus de crispation dans la vie politique… Le bilan de l'année 2015 est peu encourageant.


     Il n’est pas évident d’être pleinement heureux sur un bateau ainsi ballotté par la tempête, qui tangue et qui prend même l’eau et dont l’équipage peine à garder son cap dans le brouillard.

 

     En 2015, à Cordes et dans la 4C, notre communauté de communes, l'activité a été soutenue, grâce à des équipes convaincues, solidaires, efficaces, et grâce à une action associative forte.

 

     Voici les principales réalisations de 2015 ainsi que les perspectives pour 2016."  (....)

 

LIRE LA SUITE

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 16:51
Voeux du maire de Cordes
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 11:00
Hommage de Cordes sur Ciel

Les élus et la population de Cordes sur Ciel

 

s'associent au deuil national

 

décidé à la suite des événements tragiques

 

survenus vendredi à Paris.

 

Voir site de la mairie

 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 17:55
Le maire de Kourou, François Ringuet et le maire de Cordes, Paul Quilès, signant le protocole de jumelage entre les 2 communes

Le maire de Kourou, François Ringuet et le maire de Cordes, Paul Quilès, signant le protocole de jumelage entre les 2 communes

    Un évènement exceptionnel a eu lieu hier: le jumelage entre 2 communes françaises, une commune médiévale, Cordes sur Ciel (élue l’an dernier “village préféré des Français”) et une ville guyanaise, Kourou, siège d’une des plus grandes bases spatiales au monde.

 

  Ce rapprochement, opéré sous les auspices du CNES, est le fruit notamment de l’histoire de quelques hommes et de l’intérêt commun porté au développement de l’activité spatiale.

 

  Il s’enrichira des contacts prévus entre élus et représentants des associations, notamment dans les domaines de la jeunesse, du tourisme, de l'environnement, de la culture.

 

    Des échanges entre enseignants et élèves conduiront à la réalisation de projets communs, culturels, sportifs et environnementaux. Le tourisme et sa communication seront aussi au programme, sans négliger les mesures de préservation de l'environnement : protection de la faune et de la flore.

 

    Le programme de la visite des élus de Kourou à Cordes sur Ciel a repris l'ensemble de ces thématiques communes aux deux collectivités. Il a été l’occasion, dans une ambiance amicale et constructive, de jeter les bases de projets communs….dont nous reparlerons bientôt.

 

                            Lire l’article de La Dépêche du midi

 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 17:15
Les élus pendant la guerre de 14
Les élus pendant la guerre de 14Les élus pendant la guerre de 14

       Ce témoignage exceptionnel décrit de façon détaillée et émouvante l’action des élus municipaux de Cordes pendant la guerre de 14-18. Certes, la France n’est pas en guerre aujourd’hui et les élus ne sont pas soumis aux mêmes contraintes qu’en 14-18, mais, alors qu’il est de bon ton de critiquer leur travail, l’intérêt de ce document n’est pas seulement historique !

 

Paul Quilès

 

****

 

         " La guerre de 14-18 est une guerre « totale » au sens où toute la nation devient combattante et où les populations de l'arrière ont autant d'importance que les poilus des premières lignes. Nous avons évoqué précédemment les femmes, puis les enfants. Parlons aujourd'hui d'une autre catégorie de combattants : les élus municipaux.

        

        On a du mal à se rendre compte de l'énorme travail fourni par le conseil municipal au cours des années de guerre. Rappelons tout d'abord un handicap : au moment même où les problèmes à résoudre augmentent, le nombre des élus diminue suite à la mobilisation générale : sur quinze élus, cinq sont mobilisés. De plus, au début de 1918, le maire Jean-Louis Favarel décède : impossible de le remplacer avant la fin des hostilités. La tâche est tellement lourde qu'il est demandé à l'autorité militaire de nommer, pour un service à temps partiel du conseil municipal, Ernest Tisseyre, élu cordais mobilisé comme réserviste mais détaché au Ministère de l'Agriculture.

 

        Les élus ont à mener la bataille sur trois fronts principaux. Le premier est celui des travaux habituels comme en temps de paix : ils sont rendus plus difficiles à cause du manque de travailleurs et de la montée des prix : un mur qui s'écroule ici, un égout bouché là, de vieux arbres qui menacent de bloquer un chemin en tombant, l'hygiène aux abattoirs qui ne répond plus aux normes...il n'y a pas de répit dans cette offensive aggravée du fait des lois nouvelles décrétées par le gouvernement et qui nécessitent beaucoup de temps et d'énergie, ne serait-ce que pour les étudier.

 

        La deuxième ligne de feu est faite d'impromptus qui viennent comme de soudaines salves d'artillerie : ce sont les demandes de la préfecture imposant une réaction immédiate non seulement pour obéir mais aussi pour donner le compte-rendu de leur exécution : vingt couvertures à rassembler immédiatement : il faut les acheter faute de pouvoir les trouver sur  Cordes même... organiser l'accueil d'une quarantaine de réfugiés qui arrivent à la gare de Vindrac... libérer une maison assez grande pour loger un contingent de prisonniers allemands... visiter chaque exploitation agricole pour voir si toutes les terres sont cultivées et envoyer à la préfecture la liste précise d'éventuelles friches... surveiller chaque foire, chaque marché hebdomadaire et faire connaître l'évolution des prix de base... collecter les emprunts en franc-or pour la défense nationale, etc, etc... De plus, il faut toujours un élu pour accompagner les délégations militaires venant régulièrement réquisitionner des chevaux, des bœufs, des chiens, des céréales, du fourrage...

 

         Enfin et surtout il y a le combat permanent à mener contre la misère pour protéger autant que faire se peut la santé des habitants les plus fragiles, notamment les personnes âgées. Les élus sont certes aidés par quelques personnes formant le Comité de bienfaisance qui recueillent les demandes d'aide et font des propositions mais c'est à eux les élus à prendre les décisions au cas par cas. Cela occupe une part importante des réunions du conseil municipal sans parler du travail d'information en amont. En 1914, l’État a décidé que l'allocation mensuelle donnée aux « indigents » ne pouvait pas dépasser 20 frs.

 

        Le montant de l'allocation dépend de la situation réelle de tout un chacun, ce qui impose aux élus de connaître cette situation ; les comptes-rendus des séances du Conseil municipal montrent par leur précision qu'ils prennent cela très au sérieux. Il faut savoir d'ailleurs qu'ils sont très surveillés par l'administration préfectorale. C'est ainsi par exemple que, le 7 juin 1916 une lettre du préfet ordonne au maire de Cordes de supprimer l'allocation à la moitié environ des bénéficiaires, car leur nombre dépasse trop la moyenne du département (!...). Et voilà les élus prenant la liste des personnes aidées et répondant au préfet pourquoi ils refusent de supprimer l'allocation à telle et telle personne. Non seulement cela montre le sérieux avec lequel ils « défendent » les administrés, mais aussi donne une idée de leur charge de travail car ils ont à s'occuper ainsi, une par une, de quelques 71 personnes, et pour beaucoup, le montant de l'allocation varie de mois en mois selon l'évolution du coût de la vie.

 

        Ajoutons à ce nombre la liste des femmes enceintes dont la situation financière est fragile et qui perçoivent une allocation spéciale pour l'accouchement : entre 1914 et 1918,  elles sont au nombre de 49.

 

        Enfin n'oublions pas les urgences : à huit reprises,  les élus devront décider de l'hospitalisation de malades à la dernière extrémité qu'on ne peut pas prendre en charge sur place, hospitalisation soit au Bon Sauveur d'Albi soit à l’hôpital de Gaillac. Et en 1914 les communications sont loin d'être aussi faciles qu'aujourd'hui !"

                                                           Michel Bonnet

 

 

Ce texte, publié dans Cordes Infos, a été rédigé par Michel Bonnet dans le cadre du travail minutieux qu’il conduit avec la Commission "14-18 en Pays cordais"

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 16:44
Le ciel sur Cordes
Le ciel sur Cordes

      La quatrième édition de la manifestation "le Ciel sur Cordes" se déroulera du mercredi 29 juillet au 6 août.

 

     Son inauguration aura lieu le 29 juillet en présence de Jean-Yves Le Gall, Président du CNES et de François Ringuet, maire de Kourou (Guyane), qui signera avec moi à cette occasion la Convention de jumelage entre Cordes sur Ciel et Kourou.

 

      Trois conférences seront proposées: le 29 juillet, sous la Halle, "Philae, la mission de tous les records" et "L’apport du spatial en océanographie" (conférences animées par Michel Chevalet) ; le 5 août, au théâtre du Colombier, "Au cœur de Mars"..

 

Présentation de la manifestation 

:

      « Aux côtés de la mairie de Cordes sur Ciel, le Centre national d’études spatiales (CNES), Arianespace et Thales Alenia Space prennent part à cet événement, dont le but est de conjuguer histoire et modernité, en ouvrant une fenêtre sur le spatial dans un cadre architectural unique.

 

      Cette manifestation donnera l’occasion au public de participer à des animations organisées au sein de cette bastide tarnaise.

 

      Rendez-vous scientifique et culturel en Midi-Pyrénées, « Le Ciel sur Cordes » souhaite devenir un moment privilégié de rencontres rassemblant des acteurs européens du secteur spatial et le grand public. Une ambition résumée par Paul Quilès, maire de Cordes sur Ciel et ministre en charge de l’Espace de 1988 à 1992 :    « Le Ciel sur Cordes est un programme pluridisciplinaire et multiculturel sur plusieurs années, qui a pour but de révéler aux yeux du grand public la réalité, souvent insoupçonnée, de l’espace, susciter des passions et, pourquoi pas, des vocations parmi les plus jeunes ».

 

      La Cité de l’espace participe également à cette 4ème édition en présentant une activité pour les jeunes intitulée « le labo des Expériences » les 29 et 30 juillet. »

 

****

 

    Retrouvez chaque jour les coups de projecteur de la radio CFM 

 

consacrés au Ciel sur Cordes

 

en cliquant ici

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 15:03
20 ans de vie à Cordes

Ce document exceptionnel donne à celles et ceux, 

 

habitants ou visiteurs,

 

qui aiment Cordes,

 

un résumé des évolutions qui ont marqué

 

la vie de la cité depuis 20 ans.

 

Lire la présentation

 

Lire le bulletin

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Cordes sur Ciel
commenter cet article

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez