Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 12:08
Vers une nouvelle course aux armements ?

      Alors que l’on a peu commémoré le 30ème anniversaire du sommet de Reykjavik (11 et 12 octobre 1986), au cours duquel Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev ont failli abandonner l’armement nucléaire, il n’est pas inutile de s’interroger sur le risque actuel d’une nouvelle course aux armements.

 

    Les stocks d’armes nucléaires ont diminué, essentiellement en raison des réductions américaines et russes, à un rythme cependant très inférieur à celui de l’immédiat après-guerre froide. On assiste au développement et au déploiement d’armements nouveaux et plus perfectionnés dans tous les pays détenteurs de l’arme nucléaire, quel que soit leur statut.

 

     Par ailleurs, à l’Ouest et en Russie, la place et le rôle de l’arme nucléaire semblent évoluer vers l’emploi : accroissement de la précision et de la miniaturisation des armes, maintien et modernisation d’armes tactiques en Europe. Les Occidentaux et les Russes conservent un arsenal important en posture d’alerte. Des scénarios de frappe nucléaire limitée sont même élaborés, y compris en France.

 

     Ces évolutions risquent-elles de rendre l’usage de ces armes de plus en plus probable ? Quelles sont les démarches qui peuvent conduire au désarmement nucléaire ? Comment les candidats à l’élection présidentielle française conçoivent-ils le rôle de l’arme nucléaire ? Quelle approche ont-ils du désarment nucléaire ?

 

     Autant de questions qui seront à l’ordre du jour du colloque organisé par IDN lundi 23 janvier et auquel vous êtes convié(e)s.

 

 

Programme

 

 

9 h 15 – 9 h 45: Ouverture

 

• Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale, France

• Paul Quilès, ancien ministre de la Défense, Président d’Initiatives pour le Désarmement Nucléaire, France

 

Session 1

 

9h 45 – 10 h 30 - Retour sur le sommet Reagan - Gorbatchev de Reykjavík

 

• Guillaume Sérina, auteur de « Reagan - Gorbatchev : Reykjavik 1986 le Sommet de tous les espoirs », journaliste, France;

• Ward Wilson, Expert international, directeur du projet « Repenser les armes nucléaires » au British American Security Information Council (BASIC) Etats-Unis.

 

Session 2

 

10 h 30 - 12 h 30 : « Modernisation » des arsenaux nucléaires : quelle nécessité, quels risques pour la prolifération nucléaire ?

 

Modérateur : Marc Finaud, ancien diplomate français, conseiller principal au Centre de Politique de Sécurité Genève, Suisse

 

Intervenants:

• Michel Drain, Membre du bureau de la Commission Justice et Paix, France;

• Des Browne, Vice-président de Nuclear Threat Initiative (NTI), Etats-Unis, ancien parlementaire britannique, ancien Secrétaire d’Etat à la défense du Royaume Uni;

• Oliver Meier, Chercheur associé de l’Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (SWP), Allemagne;

• Hervé Morin, président de la région Normandie, ancien ministre de la Défense, France.

 

Session 3

 

14 h – 14 h 45 : Discussion « Grands Témoins »

 

Modérateur : Harold Hyman, journaliste franco-américain, spécialiste des affaires internationales et de géopolitique,

 

Intervenants:

•  Mgr Marc Stenger, évêque, président de Pax Christi, France;

• Jean-Paul Chagnollaud, professeur émérite des Universités, Président d’IrreMMO (Institut de Recherche et d’Etudes Méditerranée Moyen-Orient), France 

 

Session 4

 

14 h 45– 16 h 15 : Sécurité internationale et désarmement nucléaire

 

Modératrice : Annick Suzor-Weiner, présidente de Pugwash France, physicienne, professeur à l’Ecole Normale Supérieure

 

Intervenants :

• Jean-Marie Collin, Directeur du PNND France/pays francophones et vice-président d’Initiatives pour le Désarmement Nucléaire, France;

Gabriel Macaya Trejos, Ambassadeur du Costa Rica à Paris, Costa Rica;

•  Béatrice Fihn, Directrice ICAN International;

• Eric Danon, Directeur Général adjoint des Affaires Politiques et de Sécurité au Quai d'Orsay, France.

 

Session 5

 

16 h 15– 17 h 30 : L’arme nucléaire et la campagne présidentielle.

 

Modérateur : Paul Quilès

 

Intervenants:

• François d'Alançon, journaliste à La Croix;

• Anthony Bellanger, journaliste, chroniqueur à France Inter;

• Renaud Girard, journaliste au Figaro.

 

 

17 h 30 - 17 H 45: Conclusion

__________________________________________________

Pour s'inscrire,

envoyer les informations suivantes,

avant le 15 janvier, à contact@idn-france.org

 

Nom: ……………….......................... Prénom : ……………………………….

Adresse postale : ……………………………………………………………………………….

Téléphone : ………………………………………

Adresse mail : ………………………………………..

Date et lieu de naissance (informations exigées par les services de sécurité de l’Assemblée Nationale, où se tient notre conférence) :………………………………..

_______________________________________________________________

Le colloque se tiendra salle Victor Hugo, immeuble Chaban-Delmas, 101 rue de l’Université, 75007 Paris.

Inscription préalable obligatoire et gratuite. L’entrée se fera sur présentation d’une pièce d’identité.

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 19:13
Traité d'interdiction des armes nucléaires. Pourquoi? Comment?

Interview de Paul Quilès sur Radio Orient

 

     « Faire avancer les négociations multilatérales sur le désarmement nucléaire: avec 70% des votants, l’Assemblée générale des Nations-Unies a adopté une résolution choisissant cette direction.

 

     Pour Paul Quilès, ancien ministre socialiste de la Défense, ce vote du 24 décembre va se traduire par des réunions dans le cadre de l’ONU en 2017 au cours desquelles doit être mis au point un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires en vue de leur élimination complète. »

 

Ecouter (4'24)

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 15:59
Un vote historique !

Bonne nouvelle en forme de cadeau de Noël en ce 24 décembre !

 

Cette nuit, l’Assemblée générale des Nations-Unies a voté à une majorité de plus 70% des votants, la résolution qui prévoit de « faire avancer les négociations multilatérales sur le désarmement nucléaire », en préparant la négociation d’un Traité d’interdiction des armes nucléaires en 2017.

 

C’est un vote historique. En effet, il relance la perspective du désarmement nucléaire multilatéral, actuellement en pause depuis une vingtaine d’années, au moment même où le futur Président des Etats-Unis et le Président russe annoncent clairement leur volonté de relancer la course aux armements nucléaires.

 

Voici le détail du vote :

 

- 113 pays ont voté pour, dont l'Autriche, la Suède, le Mexique, le Brésil, l'Afrique du Sud, la Nouvelle Zélande.

- 35 pays ont voté contre, dont la France, les Etats-Unis, la Russie, la Grande Bretagne, tous les autres membres de l’OTAN (sauf les Pays-Bas), Israël, la Corée du Sud, le Japon, l’Australie.

- 13 pays se sont abstenus, dont la Chine, l'Inde, le Pakistan, la Finlande, les Pays-Bas, la Suisse.

 

Comme on le voit, parmi les pays disposant d’armes nucléaires, 5 d’entre eux (France, Etats-Unis, Russie, Grande Bretagne, Israël) ont voté contre et 3 d’entre eux (Chine, Inde, Pakistan) se sont abstenus.

 

Il est regrettable que la France n’ait pas rejoint ces derniers, pour manifester qu’elle ne s’opposait pas à la rédaction d’un traité d’interdiction des armes nucléaires. C’est ce qu’avaient demandé plus de 25 000 personnes (25 430 exactement) qui ont signé notre "appel au Président de la République" et c’est ce que souhaitaient 68% des personnes sondées à ce sujet (voir le sondage)

 

Et maintenant ? Le vote historique de cette nuit à l’Assemblée générale des Nations-Unies va se traduire par des réunions dans le cadre de l’ONU, du 27 au 31 mars et du 15 juin au 7 juillet 2017, au cours desquelles doit être "négocié un instrument juridiquement contraignant visant à interdire les armes nucléaires, en vue de leur élimination complète".

 

Le Président de la République, François Hollande, qui a pris connaissance de notre appel, a maintenu son opposition à la démarche de rédaction d’un traité d’interdiction. Il a cependant indiqué, en rappelant les actions engagées par la France dans le domaine du désarmement, qu’il souhaitait "une approche par étapes dans laquelle tous les Etats concernés doivent prendre leur part" et que soient prises en compte "toutes les garanties s’agissant de la préservation de nos intérêts nationaux".

 

On imagine mal que la France ne participe pas à ces travaux et pratique la politique de la chaise vide, envoyant alors un message négatif à la communauté internationale sur sa volonté d’arriver à un monde sans armes nucléaires. En participant, elle montrerait sa bonne foi quant à sa volonté de respecter le Traité de Non-Prolifération (TNP) dont elle est signataire et notamment son article VI, qui précise que " chacune des Parties au Traité s'engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire, et sur un traité de désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace."

 

Le 23 janvier 2017, " Initiatives pour le Désarmement Nucléaire " (IDN) organise à Paris une conférence internationale sur le thème de la course aux armements, en présence de nombreuses personnalités françaises et étrangères. La question du traité d’interdiction des armes nucléaires sera abordée notamment par Béatrice Fihn, directrice de « la campagne internationale pour abolir les armes nucléaires » (ICAN) http://www.icanw.org/

 

Si vous souhaitez assister à cette conférence, vous pouvez vous inscrire ici.

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 10:46

     Lorsque, en 1919, le Président Woodrow Wilson suppliait (en vain, malheureusement), le Sénat américain de se joindre à la Société des nations, il expliquait que la notion "d'équilibre de puissance" reposait en fait sur "l'équilibre de la terreur". 

 

     Près d'un siècle plus tard, l'existence d'arsenaux nucléaires et de stratégies de dissuasion parfois incertaines rendent cet équilibre encore plus précaire et périlleux.

 

    Il n'est pas inutile de se replonger dans l'Histoire et de relire cette mise en garde de Woodrow Wilson..

La force, la force et toujours la force...
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 22:20
Comment la France peut aider l’ONU à faire avancer la paix

      Alors que se déroule le terrible carnage d'Alep, les commentaires se déchaînent pour fustiger l'inertie de l'ONU, qui témoigne en fait de l'incapacité des grandes puissances à assumer leurs responsabilités.


    L'ONU va avoir dans quelques jours l'occasion de prendre une décision favorable à la paix, puisqu'il s'agira de voter le principe de l'élaboration d'un traité d'interdiction des armes nucléaires.


    Ici, le droit de veto des 5 pays qui en disposent au Conseil de sécurité (USA, Russie, Chine, Grande Bretagne, France) n'empêchera pas, contrairement à ce qui se passe pour Alep, le vote de cette résolution en Assemblée Générale.


    Bien que la majorité soit quasiment acquise pour ce vote (123 pays sur 193 y sont favorables), il serait regrettable que la France vote CONTRE. C'est ce que pensent nos concitoyens, comme on le voit dans le sondage qui vient d'être rendu public. Espérons que le Président de la République entendra ce message !


Voici une présentation du sondage communiqué hier

 

plus complète et plus facile à lire:

 

ICI

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 10:10
Un sondage explosif !

      Un sondage vient confirmer l’intérêt que portent les Français à l'appel au Président de la République, qui a rassemblé à ce jour plus de 25 000 signataires.


      Ce sondage (“Etude Opinion Way pour IDN réalisée entre le 30 novembre et 1er décembre 2016 à partir d’un échantillon de 1073 personnes, représentatif de la population des Français de 18 ans et plus) fait apparaître en particulier que : 


• pour 68 % des Français, la France doit réviser sa position à propos de l’ouverture de négociations d’interdiction de l’arme nucléaire, avec un élan notable de la majorité des Français (51%) en faveur d’un vote pour la résolution d’interdiction;


les Françaises sont encore plus fermes sur la nécessité de réviser le vote (74%) ainsi que les générations de moins de 34 ans (80 % de 25 à 34 ans, 77% de 18 à 24 ans);


• toutes les proximités partisanes sont en faveur d’une révision du vote: Europe Ecologie les Verts (84 %), PS (77%), PCF/Parti de gauche (75%), les Républicains (60 %);


la majorité des électeurs, quel que soit leur vote au deuxième tour de la présidentielle en 2012, invitent à une révision de la position de la France (74% pour les électeurs de François Hollande et 60% pour ceux de Nicolas Sarkozy);


• les électeurs de François Hollande en 2012 sont nettement plus insistants à vouloir un vote de la France pour (59%) que ceux de Nicolas Sarkozy (41%).


Je vous invite à prendre connaissance des détails de ce sondage

 

 ICI

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 11:04
Malgré les pressions diplomatiques…..
Malgré les pressions diplomatiques…..

      Dans quelques jours, l’ONU va très probablement prendre une décision forte pour engager la rédaction d’un traité interdisant l’armement nucléaire, malgré les pressions diplomatiques exercées par les « pays nucléaires » sur les 123 pays qui y sont favorables (voir ci-dessous*).

 

     L’appel au Président de la République, François Hollande a déjà recueilli plus de 25 000 signatures. C’est un soutien important à l'action que nous menons !

 

     Cela confirme le résultat du sondage de la société Opinion-Way (réalisé le 2 Décembre 2016 auprès d’un échantillon de 1073 personnes,  représentatif de la population des Français de 18 ans et +) indiquant que 68% des Français partagent notre souhait que la France ne vote pas CONTRE cette résolution (L 41) en faveur de la paix et de la sécurité mondiale.

 

      J'espère que les responsables français entendront cet appel, pour que la France adopte une posture qui corresponde à son image de patrie de la défense des libertés et des droits de l’Homme.

 

******************

     * Les pressions diplomatiques

 

       - Pour comprendre, lire l’analyse de Jean-Marie Collin : « L’Assemblée générale de l’ONU ouvre la porte à un traité d’interdiction des armes nucléaires »     

          Extrait 

 

      « Très clairement, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France (possiblement la Russie) ont exercé depuis début octobre une forte pression sur tous leurs alliés et États avec lesquels ils ont des relations pour que ceux-ci n’expriment pas un vote positif. La presse a largement rapporté que les diplomates américains ont mené « une campagne agressive pour empêcher les États non nucléaires d'interdire ces armes atomiques », le Japon, la Corée du Sud, la Norvège et les Pays-Bas étant particulièrement visés.

      Il était assez logique de voir l’Amérique latine et les Caraïbes voter « Oui » (29 États sur 33) vu son histoire (première zone exempte d’arme nucléaire depuis 1967) et son soutien indéfectible à « l’Initiative humanitaire » depuis le début de celle-ci. Par conséquent, les abstentions de la Guyana et du Nicaragua apparaissent aller à contre-courant et à l’inverse du positionnement des organisations (CARICOM, CELAC, Opanal, UNASUR) dont ces États sont membres. Doit-on dès lors y voir un jeu de pression de la part des Britanniques (sur leur ancienne colonie de Guyana) et des États-Unis sur le Nicaragua ?

      La France a, quant à elle, envoyé des « lettres de préoccupation » à différentes missions diplomatiques francophones d’Afrique. Mais cette pression a également visé les eurodéputés pour qu’ils votent « non » à une résolution du Parlement européen approuvant la L.41. Le ministère des Affaires étrangères français a en effet adressé une lettre d’instruction aux 74 eurodéputé(e)s français(es) pour leur demander de rejeter cette résolution. La notion de séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif semble avoir été largement oubliée…

 

      - Pour savoir comment agissent les Etats-Unis, lire « les Etats-Unis cherchent à faire capoter le traité d’interdiction des armes nucléaires »

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 16:24
C'est de la Bombe (suite)

Le Canard en a reparlé!

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 16:10

 

Le Canard Enchaîné est (pour l'instant) le seul média

à parler de notre pétition,

qui a déjà rassemblé près de 25 000 signatures.

 

Vous pouvez encore signer ici

 

l'appel au Président de la République

 

 

C'est de la Bombe.....dit le Canard !
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 11:29
Plus que quelques jours avant le vote à l'ONU !

     Trop souvent, on entend dire que parvenir au désarmement nucléaire serait une tâche complexe, voire impossible.

 

     Et pourtant, le 27 octobre 2016, 123 Etats ont voté à l’ONU une résolution importante, qui ouvre la voie à des négociations en 2017 (mars et juin) sur un processus d’interdiction des armes nucléaires.

 

      La France a voté contre cette résolution et nous le regrettons.

 

    Dans quelques jours, le 5 décembre, ce texte sera soumis à l’Assemblée générale de l’ONU pour un vote de confirmation.

 

     Nous demandons instamment aux autorités françaises de réfléchir au type de vote qui va être émis au nom de la France.

 

   Voter négativement sur un texte qui propose d’interdire une arme de destruction massive ne sera pas compris par la très large majorité d’Etats qui souhaitent mettre fin au danger de l’armement nucléaire.

 

     Monsieur le Président, la France doit voter à l’ONU l’interdiction des armes nucléaires!

 

Signez l'appel au Président de la République

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez