Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 12:48
Adieu Claude

    La disparition de Claude Cabanes m’attriste. Même si nous avions eu de solides désaccords lorsqu’il défendait (sans nuance, à mon goût) la ligne officielle de son parti, nous avons fait un bout de chemin ensemble, dont j’ai gardé un souvenir fort.

 

     C’était en 2007 et la gauche se cherchait (déjà !) En créant le club Gauche Avenir, auquel il a activement contribué pendant plusieurs années, nous avons tenté de définir ce qui nous rendait "fiers d’être de gauche".

 

     La relecture de ce texte, publié en mai 2008, montre combien nous avons pensé pouvoir faire converger ceux qui considéraient que la défense des valeurs auxquelles nous étions attachés passait par le rassemblement des forces de gauche. Le climat politique actuel n’incite malheureusement pas à l’optimisme à cet égard.

 

     Adieu Claude. Je garderai un souvenir fort de l’enthousiasme et la chaleur de tes démonstrations, de ton goût pour le débat et la confrontation des idées. Ce n’est pas un hasard si nous nous sommes retrouvés pour rappeler fréquemment la pertinence du concept d’"évolution révolutionnaire"* si chère à Jean Jaurès.

 

__________________________________________________________________

* Dans le débat, très « chaud » à l’époque sur la façon de combattre le capitalisme et de faire triompher le socialisme –réforme ou révolution ?-, Jaurès reprenait la formule de Marx sur "l’évolution révolutionnaire", en la précisant : "elle consiste à introduire dans la société d’aujourd’hui des formes qui la dépassent et préparent la société nouvelle… "

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 11:32

Le document

 

"Pour un nouveau pacte majoritaire à gauche"

 

a été présenté hier à la presse 

 

 

La démarche de Gauche Avenir

 

      Dès sa création, le club Gauche Avenir s’est engagé en faveur du rassemblement de la gauche, hier condition de la victoire, aujourd’hui condition de la réussite du changement souhaité par les Français.

 

      Les résultats des élections européennes du 25 mai 2014 viennent confirmer douloureusement la nécessité de nouveaux choix.

 

    Face à l’approfondissement de la crise économique, sociale, politique et démocratique que connaît notre pays, une sérieuse inflexion de la politique actuelle paraît indispensable. C’est dans cet esprit que notre club a travaillé à l’élaboration de ce que pourrait être des convergences entre toutes les forces de gauche et écologistes autour de réformes répondant à l’urgence sociale et aux attentes de nos concitoyens. 

 

       Cette élaboration collective s’est traduite par l’audition publique de 14 personnalités - responsables des différents partis et des mouvements du monde syndical et associatif, intellectuels, économistes-, qui ont présenté leurs propositions pour construire un nouveau pacte majoritaire à gauche.

 

      Les travaux de notre club suggèrent ainsi quelques axes majeurs pouvant servir de bases à l’élaboration des convergences effectives et concrètes entre les différentes forces politiques de gauche et écologistes.  (....)

 

       Lire le document:

 

 Gauche avenir: Pour un nouveau pacte majoritaire à gauche

Pour un nouveau pacte majoritaire à gauche
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 11:58

Pour un nouveau pacte majoritaire

 

Appel du club Gauche Avenir,

signé par 18 responsables politiques et syndicaux *

 

      La directive européenne "travailleurs détachés" entraine une multiplication du recours à des travailleurs employés, de façon temporaire et souvent dans des conditions de travail et d’existence précaires voire indignes.

 

      En réalité,  sous couvert de la libre circulation et du libre-échange, un dumping social et fiscal inadmissible  se développe en Europe. Le recours à ses pratiques explose dans certains pays, dont la France, où le ministère du travail estime à près de 250 000 le nombre de salariés venant d’autres pays de l’UE.

 

      Devant cette situation inacceptable, des décisions urgentes s’imposent.

 

1) Il faut que le Conseil européen des 20 et 21 décembre se saisisse de la question et qu’il décide:

 

      - des mesures conservatoires immédiates ;

      - la révision au fond de cette directive, en instaurant le principe d’obligation pour une entreprise étrangère de respecter l’ensemble des droits sociaux et fiscaux des pays où s’effectue le travail ;

      - la reconnaissance pour les Etats membres de faire appel à une clause de sauvegarde et de prendre des dispositions compensatrices des distorsions de concurrences sociales.

 

2) Le gouvernement français doit, de son côté :

 

      - suspendre immédiatement la mise en œuvre de la directive "travailleurs détachés";

      - restaurer les contrôles et l’autorisation préalable avant toute intervention des salariés d’une entreprise étrangère en France, en particulier dans les secteurs où les abus actuels sont manifestes. 

 

* Signataires: Pouria Amirshahi (PS), Emmanuelle Cosse (EELV), Eric Corbeaux (PCF), Claude Debons (syndicaliste), Joël Decaillon (ancien responsable de la Confédération Européenne des Syndicats), Laurent Diaz (syndicaliste), Pierre Gendre (syndicaliste), Jérôme Guedj (PS), Patrick Le Hyaric (PCF), Didier Lereste (syndicaliste), Marie-Noëlle Lienemann (PS), Emmanuel Maurel (PS), Francis Parny (PCF), Christian Picquet (Gauche Unitaire), Paul Quilès (PS), Jean-Claude Rech (syndicaliste), Jacques Rigaudiat (économiste, PCF), Lucile Schmid (EELV)

_______________________________________________________________

 

Cet appel est aussi une pétition citoyenne, qui peut être signée sur

 

le site de Gauche Avenir

Contre le dumping social en Europe
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 22:30

        Afin de répondre à la grave crise économique, sociale, politique et démocratique que connaît notre pays, le club Gauche Avenir demande un changement urgent de cap politique et l'élaboration d'un nouveau pacte majoritaire.

 

Pour un nouveau pacte majoritaire

 

      A l’occasion de la récente réunion de son Comité d’orientation, qui comprend des responsables, militants, intellectuels issus des différentes sensibilités de la gauche politique, syndicale et citoyenne et du mouvement écologiste, le club Gauche Avenir réaffirme:

       -  qu’il est indispensable pour la gauche de reprendre l'offensive idéologique face à la montée des idées racistes, poujadistes, réactionnaires et libérales ;

      - que la gauche doit assumer sans complexe ses valeurs, ses idéaux, ses fondamentaux humanistes, républicains et sociaux, la défense des salariés et du monde du travail ;

         - que la contradiction entre un discours avant les élections et une pratique divergente une fois au pouvoir n’est pas acceptable.

 

       C’est pourquoi Gauche Avenir présentera au printemps 2014 un socle de convergences permettant le rassemblement des forces de gauche et écologistes autour de réformes offensives et de changements majeurs, en cohérence avec les engagements pris lors de l’élection présidentielle.

 

       Cette démarche impliquera :

       -  la constitution de groupes de travail qui réuniront des experts et des responsables de toutes les composantes de la gauche et des écologistes ;

       - des auditions publiques de personnalités -responsables des différents partis et des mouvements du monde syndical et associatif, intellectuels, économistes-, qui confronteront des propositions pour un nouveau pacte majoritaire prenant en compte les attentes prioritaires des Français.

 

       Gauche Avenir présentera d’ici un mois le programme de ces auditions préparatoires à une nouvelle feuille de route politique pour la gauche, ainsi que celui des travaux des groupes de travail chargés d'établir le socle des convergences pour un nouveau pacte majoritaire.

 

       Par ailleurs, le club Gauche Avenir poursuit son élargissement en diversifiant l'équipe d'animation et sa présence dans les différents départements. Une newsletter mensuelle complète le site (www.gaucheavenir.org), pour associer largement ses membres et sympathisants à son action et ses travaux.                                      

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 15:54

                  HLM.jpg        

           Le Président de la République vient d'annoncer aujourd'hui le passage au taux de TVA de 5% pour le logement social.

 

          Dès février, le club Gauche Avenir s'est mobilisé pour que les logements sociaux bénéficient d’un taux de TVA à taux réduit, à l’instar des biens de première nécessité : pour la construction comme pour la réhabilitation, pour le locatif comme pour l'accession.

 

          Cette mobilisation a notamment pris la forme d'une tribune (voir sur ce blog: Appel à François Hollande) signée par de nombreux responsables des différentes forces de gauche et écologistes, en particulier Pierre Laurent, premier secrétaire national du PCF, Marie-Noëlle Lienemann et Paul Quilès, anciens ministres socialistes et présidents de Gauche Avenir,  Jean-Vincent Placé, président du groupe EELV au Sénat. Elle a été relayée par le vote de très nombreuses motions dans les collectivités locales et la publication d’une pétition recueuillant de nombreuses signatures.

 

          Au côté du mouvement HLM, de nombreux élus et des militants pour le droit au logement,  Gauche Avenir estime que la construction et la rénovation du logement social doivent connaître une montée en puissance pour combattre le mal logement et pour soutenir l'emploi dans le bâtiment.

 

          Se félicitant de l'engagement clair et volontaire du Président de la République, le club Gauche Avenir poursuivra ses actions pour que les annonces d'aujourd'hui prennent vite leur plein effet.

 

          Sur des enjeux aussi essentiels pour le pays et les Français, les forces de gauche et les écologistes peuvent se réunir, faire avancer des causes communes et ouvrir la voie à des progrès sociaux. C'est l'un des combats de Gauche Avenir.
 

                                                                                                                                Communiqué du club Gauche Avenir

 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 16:43
     LogoGA.jpg A l’initiative du club Gauche Avenir, plus de 200 militants et responsables socialistes, écologistes, membres du Front de gauche, associatifs et syndicalistes se sont réunis mercredi 12 décembre à Paris pour débattre du redressement économique et de la relance de la croissance, du redressement industriel et des alternatives au « rapport Gallois ».
  
          Le succès de cette rencontre a montré que, malgré les différences et parfois les oppositions qui se manifestent au sein de la gauche, de tels débats unitaires, débarrassés des enjeux de stratégie de parti, peuvent être utiles pour faire apparaître des convergences fortes, base possible d’un rassemblement.
 
Le compte rendu des débats et l’enregistrement vidéo des interventions seront prochainement publiés sur le site de Gauche Avenir.

************
Voici l'
intervention que j'ai faite à l’ouverture de la réunion, pour en préciser
le cadre et les objectifs.
  
            Avec le retour de la gauche aux responsabilités, le club Gauche Avenir demeure, cinq ans après sa création, un des rares lieux de discussion entre les diverses composantes de la gauche politique, syndicale et associative.
 
            Déjà en février de cette année, Gauche Avenir avait analysé les propositions des différents partis de gauche, en s’inspirant également des conclusions des quatre assemblées des gauches que le club avait organisées en 2011 (logement, énergie, éducation, démocratie).
          
          Le résultat avait été peu médiatisé et pourtant, il était impressionnant, puisque 15 thèmes et 76 mesures avaient été identifiés, qui pouvaient constituer le socle d’une plate-forme pour un gouvernement de gauche.  
           
       Nous avions aussi, lors du colloque du 8 février 2012, traité des 5 ruptures nécessaires pour « sortir de la crise et aider la gauche à bâtir une Europe nouvelle ».
          
        En relisant ces propositions et ces analyses, je me suis dit que, finalement, tout (ou presque) avait été dit à cette occasion. Notre colloque d’aujourd’hui serait-il donc inutile ?
        
        Au contraire, il me paraît indispensable, parce que la situation de notre pays est grave ; celle de l'Europe est alarmante ; le bilan de 10 ans de droite est sans appel. La gauche ne doit donc pas se tromper de chemin et de stratégie. Les conséquences sociales et économiques seraient terribles et les conséquences politiques le seraient tout autant.
    
        C’est bien parce que la France demeure confrontée à de sérieuses difficultés et parce que nous avons la conviction que rien ne pourra durablement changer sans l’appui de toutes les forces de gauche que nous continuons notre combat pour l’unité.
 
            La situation est compliquée, puisque ce n’est qu’une partie de la gauche qui est au gouvernement et que la politique suivie suscite de sérieuses interrogations.
 
           On ne peut pas pour autant se contenter de jugements définitifs, qui poussent à la confrontation brutale au sein de la gauche. L’intérêt de cette rencontre avec des responsables politiques de toute la gauche et des économistes est justement d’éviter les préalables liés aux stratégies des partis et d’engager le débat.
 
            Le débat doit être mené avec force, sérieux, toujours en privilégiant ce qui rassemble, ce qui permet de vrais progrès, en respectant l'identité et les choix de chacun.
 
            Les questions ne manquent pas et, au cours des 2 tables rondes qui vont suivre, les intervenants s’interrogeront par exemple sur les questions suivantes :
     - Le prix du travail, la réforme des prélèvements sociaux
     - Quelles formes doit prendre l'intervention publique?
     - Quel rôle pour les salariés?
     - Comment prévenir la désindustrialisation en cours?
     - Que doit-on retenir du rapport Gallois?
     - Quelle stratégie promouvoir en Europe?
    - Comment peut-on engager une planification industrielle, en particulier pour la transition énergétique?
 
            Nous ne pensons pas, comme tentent de le faire croire la droite ou les instances européennes et internationales, qu'une seule politique est possible. Nous ne croyons pas au fameux slogan des libéraux : TINA (« There Is No Alternative »). Suivre leurs conseils risque de nous mener aux pires impasses et reculs, comme on l’observe ailleurs en Europe.
 
            Nous jugeons indispensable de promouvoir d'autres choix que ceux-là. Nous estimons aussi qu'il est possible de rassembler une majorité à gauche pour les faire avancer et de préparer une alternative.
 
            L’objet de cette Assemblée des Gauches et des écologistes, organisée par le club Gauche Avenir, est précisément de contribuer à tracer cette voie nouvelle.
Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 19:00

Le club Gauche Avenir organise
une Assemblée des gauches et des écologistes

 

mercredi 12 décembre 2012,
de 18h à 22H

au Musée Social, 5 rue Las Cases, Paris (7ème)

autour du thème:

COMPÉTITIVITÉ, EMPLOI, REDRESSEMENT INDUSTRIEL:

QUELLES ALTERNATIVES?

 

Intervenants :

  • Relance de la croissance et redressement économique

Martine Billard, Co-présidente du Parti de Gauche

Guillaume Duval, Rédacteur en chef d’Alternatives Economiques

Liem Hoang Ngoc, Député Européen socialiste

Dany Lang, membre du collectif Les Economistes Atterrés

Emmanuel Maurel, Vice-Président socialiste de la région Ile-de-France

Jean-Vincent Placé, Sénateur et Président du groupe Europe Ecologie Les Verts  

  • Redressement industriel, quelles alternatives au rapport Gallois

Emmanuelle Cosse, Vice-Présidente EELV région Ile-De-France

Christian Eckert, Député socialiste et rapporteur général de la commission des finances

Pierre Laurent, Premier secrétaire national du Parti Communiste et Sénateur

Marie-Noëlle Lienemann, Sénatrice socialiste et co-présidente de Gauche Avenir

Henri Sterdyniak, membre du collectif les Economistes Atterrés

Jacques Rigaudiat, membre de la fondation Copernic

 

Pourquoi ce colloque unitaire?

  • Un enjeu majeur pour la France et pour la gauche

Les questions économiques et sociales ont été majeures dans la volonté de changement exprimée par les Français lors des élections de 2012.

La volonté de relancer les capacités productives et industrielles de notre pays, de promouvoir un nouveau modèle de développement et de rompre avec la logique de financiarisation de l'économie a constitué un élément déterminant du choix des Français et un discriminant majeur entre la gauche et la droite.

La situation de notre pays est grave ; celle de l'Europe est alarmante ; le bilan de 10 ans de droite est sans appel. La gauche ne doit dons pas se tromper de chemin et de stratégie. Les conséquences sociales et économiques seraient terribles et les conséquences politiques le seraient tout autant.

  • Quelles alternatives au rapport Gallois

La présentation du rapport Gallois, qui aurait dû permettre un large débat au sein de la gauche et avec les organisations syndicales, afin d'engager une véritable offensive de réindustrialisation de la France, a été suivie de l'annonce du « Pacte pour la compétitivité de l'industrie française », sans que les consultations nécessaires avant tout arbitrage aient été engagées.

Certaines annonces, comme les 20 milliards de cadeaux fiscaux à toutes les entreprises sans contreparties, la hausse de la TVA, une véritable hémorragie budgétaire dans l'intervention publique inquiètent bon nombre de militants et responsables des forces politiques, syndicales, citoyennes de gauche et écologistes. Ils considèrent qu’il n'y a pas qu'en seule voie permettant de relever le défi de la croissance, de la transition écologique, du redressement économique et de l'emploi.

  • Des propositions de gauche, l'indispensable débat, la volonté de rassembler

Même -et peut être surtout- lorsque la gauche est au pouvoir, le débat doit être mené avec force, sérieux, toujours en privilégiant ce qui rassemble, ce qui permet de vrais progrès et en respectant l'identité et les choix de chacun.

- Parce nous ne pensons pas, comme tentent de le faire croire la droite ou les instances européennes et internationales, qu'une seule politique est possible ;

- Parce que nous pensons que suivre leurs conseils peut nous mener aux pires impasses et reculs, comme cela est observé ailleurs en Europe ;

Nous jugeons indispensable de faire d'autres propositions, de promouvoir d'autres choix.

Nous estimons aussi qu'il est possible de rassembler une majorité à gauche pour les faire avancer et de préparer une alternative.

Cette Assemblée des Gauches et écologistes, organisée par le club Gauche Avenir, souhaite contribuer à tracer cette voie nouvelle.


Le rôle indispensable de Gauche Avenir

 Gauche Avenir est un club créé, en juin 2007, par 18 personnalités issues des diverses sensibilités de la gauche (responsables politiques, syndicaux ou associatifs, intellectuels, journalistes), qui ont été rejoints par des milliers de signataires dans tous les départements de France.

Cinq ans après, avec le retour de la gauche aux responsabilités, Gauche Avenir demeure un des rares lieux de discussion entre les diverses composantes de la gauche politique, syndicale et associative.

C’est parce que notre pays demeure confronté à des difficultés conséquentes et parce que nous avons la conviction que rien en France ne pourra durablement changer sans l’appui de toutes les forces de gauche que nous continuons ce combat pour l’unité.

C’est pourquoi nous mettons au cœur des débats du 12 décembre ces sujets centraux pour la gauche que sont l’emploi, le redressement industriel et la compétitivité de la France.

 

Thèmes qui seront traités par les responsables politiques et les économistes
au cours des 2 tables rondes:

· Le prix du travail, la réforme des prélèvements sociaux

· Quelles formes de l'intervention publique? Quel rôle des salariés?

· Comment prévenir la désindustrialisation en cours?

· Que retenir du rapport Gallois?

· Quelle stratégie promouvoir en Europe?

· Comment engager une planification industrielle, en particulier pour la transition énergétique?

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 13:25
antimanuel.jpg            En commande en cliquant sur ce lien
 
       Ce livre de Renaud Chenu* et Jean-Laurent Lastelle**, qui se veut une sorte de manuel pratique pour décoder la "novlangue "des politiques, propose une réhabilitation des mots de la gauche.... contre les maux de droite.
 
     "Idéologue", "Archaïque", "Concret", "Fraudeurs", "Légitime", "Pragmatisme", "Prise d’otage"..… ou encore "Utopie", "Egalité", "Travail", "Conflit"…..
     
     Chaque jour les hommes et les partis politiques, à travers leurs interventions, communiqués ou propositions abreuvent le citoyen d’une novlangue censée lui offrir une grille de lecture de la réalité. Or, ces mots, souvent utilisés indifféremment par la gauche et par la droite, ont un sens bien précis et véhiculent souvent une seule et même idéologie : celle de la pensée néo-libérale. Il est temps remettre les mots de la politique à leur bonne place !
     
      Rédigé par une vingtaine de contributeurs, cet abécédaire pratique détricote "les mots de la droite" pour mieux "re-tricoter" ceux que la gauche a parfois oubliés. Une véritable œuvre de salut public pour lutter contre la paresse intellectuelle, la résignation linguistique ou tout simplement l'opportunisme qui pousse trop souvent les progressistes à adopter un vocabulaire réactionnaire. 
     
      Le ton est grinçant, ne recule pas devant un certain humour, parce que le vocabulaire pseudo-gestionnaire que la politique nous impose depuis 30 ans est risible et qu’il est salutaire de s’en moquer. En même temps le propos est profondément sérieux car les mots et la manière dont ils ont emprisonné la politique sont essentiels.
____________________________________________________________________
 
* Renaud Chenu est journaliste et un des responsables de Gauche Avenir, un club de réflexion et de débat qui réunit des personnalités issues de diverses sensibilités de la gauche.
** Jean-Laurent Lastelle est président de L’Assaut, un « laboratoire d’idées » de gauche composé essentiellement de jeunes d’une trentaine d’années (fonctionnaires, avocats, universitaires, salariés du secteur privé… )

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 11:58

photo [Résolution de l'écran] Gauche Avenir rend public aujourd'hui le document      "Propositions communes aux programmes de gauche" 


De A comme Agriculture à T comme Travail, 15 thèmes et 76 mesures susceptibles de constituer la base d’une  plate-forme de  gouvernement pour 2012-2017.

 

          

           Après l’élection du nouveau Président de la République, il faudra définir les bases d’une plateforme de gouvernement pour 2012-2017. C’est elle qui constituera le programme des candidats qui se présenteront aux suffrages des Français lors des élections législatives des 10 et 17 juin. 

 

            Chaque jour, la campagne de l’élection présidentielle met en exergue des différences, des oppositions, des conflits, des programmes présentés comme inconciliables ….y compris malheureusement au sein de la gauche. Cette situation est inévitable, dans la mesure où elle permet aux candidats de mieux marquer leurs différences.  

 

            Il est cependant essentiel de montrer qu’il existe de fortes convergences programmatiques au sein de la gauche et que, le moment venu, elles faciliteront le rassemblement indispensable à la définition et à la mise en œuvre d’une politique véritablement de gauche. 

 

            C’est avec cet objectif que le club Gauche Avenir a analysé les propositions des différents partis de gauche, en s’inspirant également des conclusions des 4 assemblées des gauches qu’il a organisées depuis près d’un an.  

 

            Le résultat est impressionnant, puisque ce sont 15 thèmes et 76 mesures qui constituent le socle de ce qui pourra devenir demain la base d’une  plate-forme d’un gouvernement de gauche pour 2012-2017. 

 

            La plateforme ira sans doute plus loin sur certains points, mais l’important est que s’affirme dès à présent une dynamique unitaire pour la victoire et que puissent ainsi s’engager de réelles transformations, à la hauteur des exigences de changement qui montent avec la crise actuelle. 

 

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 11:42

photo [Résolution de l'écran]                   COLLOQUE DU 8 FEVRIER 2012

                        Sortie(s) de crise(s) : Par ici !                 

           

            Depuis plus de trois ans, une crise d’une ampleur inédite ébranle le monde, et singulièrement l’Europe. Les libéraux l’imputent essentiellement à des dettes souveraines trop importantes. Nous prétendons au contraire qu’elle est la conséquence de la financiarisation extrême de l’économie et du libre échange généralisé : bref, qu’il s’agit bien de la crise d’un système avec lequel les gouvernements européens et les institutions communautaires, par aveuglement ou par renoncement, refusent de rompre.

            La crise est une tragédie pour des millions de femmes et d’hommes, pour des pays ruinés en quelques jours, pour des territoires entiers dévastés par le chômage et la précarité. Elle soulève aussi, légitimement, de fortes indignations chez celles et ceux qui ne se résignent pas à voir des représentants du peuple abdiquer devant les marchés et les agences de notation. Pourtant, nous savons que cette crise n’est pas une fatalité.

            Bien sûr, elle oblige la gauche à ré-inventer une stratégie de transformation sociale, économique et politique. A l’évidence, celle-ci doit  réviser ses analyses, en particulier celles qui prévalent depuis l’offensive et la montée du libéralisme, au milieu des années 80. Elle doit adapter ses propositions à la mesure des bouleversements en cours, mais aussi sans doute retrouver ses fondamentaux.  Là où certains prennent argument de cette « nouvelle donne » pour inviter la gauche à remiser ces ambitions transformatrices, nous pensons au contraire qu’il faut rompre avec les grilles de lecture actuellement dominantes en son sein et inventer des politiques nouvelles, si l’on veut sauver l’Europe du naufrage et la France d’une aggravation majeure de sa situation. Il est temps de tourner la page et d’élaborer  un nouveau modèle de développement.

            Gauche Avenir, club réunissant des militants et des intellectuels  issus des différentes familles  de la gauche et de l’écologie,  s’est engagé en faveur de l’unité de la  gauche, d’une gauche de combat.

            En 2011, Gauche Avenir a réuni des « assemblées des gauches et des écologistes », qui ont fait des propositions concrètes, susceptibles de constituer un socle commun du camp progressiste pour les échéances à venir.

            En ce début 2012, devant la dégradation accélérée de la situation, nous vous invitons à une rencontre débat, qui ira au-delà du diagnostic partagé sur la nature de la crise et suggèrera les pistes essentielles susceptibles d’inspirer la gauche de gouvernement, que nous souhaitons victorieuse en mai et juin 2012.

            La gauche ne pourra changer le cours des choses que si elle accepte d’abord d’opérer un certain nombre de ruptures, et notamment au niveau européen. C’est pourquoi nous demanderons à des économistes, des responsables politiques de la gauche et de l’écologie de réagir sur cinq ruptures que nous considérons comme nécessaires:

 

1- Reprendre la main sur la  politique monétaire 

Il faut une nouvelle politique monétaire, tournant le dos à l’orthodoxie actuelle qui fait de la croissance une exception et de la stagnation une règle.  Le dessaisissement démocratique et politique de la gestion de notre  monnaie a fait faillite.  Comment sortir des dogmes et des turbulences actuelles ? Plusieurs stratégies sont possibles, mais le préalable est la volonté de s’y engager. 

 

2- Définir une autre politique commerciale, rompant avec le libre échange et la concurrence libre et non faussée

Cela passe par la mise en place d’un un protectionnisme « intelligent », qui permettra à notre continent de lutter à armes égales sur la scène internationale. C’est aussi au sein de l’UE qu’il convient de rééquilibrer les échanges et de restaurer un progrès social commun. Quelles sont les priorités ? 

 

3-   Réorienter la construction européenne, rompre avec la spirale austérité-récession, engager une « confrontation constructive » avec l’Allemagne 

Rien ne sera possible sans un nouveau rapport de forces en Europe, qui ne fera peut être pas l’économie d’un débat franc. Sur quel terrain,  par quelle méthode, avec quelles alliances, sera-t-il possible de parvenir à rééquilibrer la situation entre la France et l’Allemagne ? Comment permettre l’affirmation des forces progressistes et leur capacité à peser sur les choix européens ? Plus généralement, comment réorienter la construction européenne ? 

 

4- Pour dé-financiariser progressivement nos économies, réaffirmer le rôle de la puissance publique

La restauration du capital public et socialisé (qui peut aller jusqu’à des nationalisations) doit être organisée. Il devient urgent de prendre des mesures effectives empêchant les délocalisations er de définir des politiques de reconquêtes industrielles. Comment y parvenir dans le  contexte actuel ? 

 

5- Organiser une véritable redistribution des richesses

Cette redistribution, qui passe par une indispensable révolution fiscale, est le préalable absolu pour retrouver dans notre pays des marges de manœuvre et répondre aux attentes les plus importantes de nos concitoyens. Quelles priorités ? Quel rythme pour y parvenir ? 

 

Chacun de ces thèmes fera l’objet de propositions plus précises qui seront soumises à la critique ou à l’approbation des intervenants. Cet enrichissement des travaux permettra qu’à l’issue de la rencontre, le club Gauche Avenir fixer quelques balises majeures pour « sortir  de la crise » à gauche.  

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Gauche Avenir
commenter cet article

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez