Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 16:56

                                 Le Nobel de la paix à l’OIAC :

 

un encouragement dans le combat

 

pour en finir avec toutes les armes de destruction massive

 

 

      Le Comité Nobel norvégien vient d'attribuer le prix Nobel de la paix 2013 à l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), chargée de faire appliquer la convention d’interdiction de ces armes signée en 1993 à Paris à l’initiative du Président François Mitterrand.

 

      Cette distinction est un hommage mérité à une organisation qui, sans bénéficier de beaucoup de publicité, accomplit avec patience et rigueur un travail d’un intérêt primordial pour l’ensemble de l’humanité. L’OIAC est à présent quasi-universelle. Si l’on excepte la Syrie qui a engagé un processus d’adhésion, seuls quatre Etats se refusent encore à y participer (l’Egypte, l’Angola, le Soudan du Sud et la Corée du Nord). Israël et le Myanmar ont signé la convention mais ne l’ont pas ratifiée.

 

      A ce jour, l’OIAC a permis la destruction vérifiée de plus de 80 % des stocks mondiaux déclarés d'agents chimiques.

 

      Les gouvernements doivent à présent lui donner tous les moyens nécessaires pour achever sa tâche d’élimination intégrale des stocks restants. Il faut savoir par exemple que les Etats-Unis et la Russie n’ont pas encore détruit la totalité de leurs stocks et qu’ils détiennent plusieurs milliers de tonnes d’agents chimiques toxiques.

 

      En Syrie, pour que le processus de désarmement auquel le régime de Damas a été contraint se déroule de manière satisfaisante, il est essentiel que la sécurité des équipes de l’OIAC soit garantie par toutes les parties dans les zones de combat.

 

      L’ONU et son Conseil de sécurité doivent également s’engager plus activement dans l’universalisation de la Convention d’interdiction des armes chimiques.

 

Le nucléaire aussi!

 

      Les armes chimiques font partie des "armes de destruction massive" avec les armes biologiques et nucléaires. Ces armes se distinguent par leur action non sélective, "massive", frappant les combattants comme les non combattants et par leurs effets de longue durée. Le désarmement chimique mis en œuvre par l’OIAC est un précédent encourageant pour les efforts qui doivent concerner les autres armes de destruction massive et au premier chef, les armes nucléaires.

 

      Parmi les négociations en cours en matière de désarmement nucléaire, celle de la Conférence d’examen de 2015 du Traité de non-prolifération (TNP) doit retenir tout particulièrement l’attention. Les pays non dotés de l’arme nucléaire y demanderont une nouvelle fois à ceux qui en sont dotés de respecter l’article VI de ce traité qui leur fait obligation de négocier de bonne foi des mesures de désarmement nucléaire. La France dispose d’un armement nucléaire moderne et puissant, même s’il est très inférieur quantitativement à celui des Etats-Unis et de la Russie. Elle a donc un rôle essentiel à jouer pour assurer la réussite de cette prochaine conférence d’examen du TNP.

 

      Un engagement déterminé en faveur du désarmement nucléaire serait en outre de nature à renforcer sa position dans les négociations internationales sur le programme nucléaire iranien.

 

      Il serait dès lors souhaitable, dans ce contexte, d’ouvrir le débat sur les programmes nucléaires futurs inscrits dans la loi de programmation militaire : sous-marins nucléaires lance engins (SNLE) de 3ème génération, nouvelle version du missile M51, accroissement des performances du missile aéroporté ASMP-A. Il me semble que le lancement de ces programmes n’est pas cohérent avec les indispensables initiatives fortes à prendre en matière de désarmement nucléaire.

 

Lire aussi sur le site de MEDIAPART

Pour en finir avec toutes les armes de destruction massive

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul Quilès - dans Désarmement nucléaire
commenter cet article

commentaires

Blond Daniele 12/10/2013 11:51

Un début de victoire pour toi

Recherche

Cordes sur Ciel

CORDES

Faites connaissance avec

la cité médiévale

dont Paul Quilès est le maire
cordes-nuages-8-bp--R-solution-de-l--cran-.jpg

 Avant de venir à Cordes, consultez:

     * site de l'Office du tourisme 

     * site de la mairie     

Bibliographie

- 2013: Arrêtez la bombe (avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin)

- 2012: Nucléaire, un mensonge français

- 2011: On a repris la Bastille (avec Béatrice Marre)  
- 2010: 18 mois chrono (avec Marie-Noëlle Lienemann et Renaud Chenu)
- 2005: Face aux désordres du monde (avec Alexandra Novosseloff )

- 2001: Les 577, des députés pour quoi faire (avec Ivan Levaï)
-
1992: Nous vivons une époque intéressante
- 1985: La politique n'est pas ce que vous croyez