Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paul Quilès

Réflexions et informations sur la paix et le désarmement nucléaire, sur la démocratie et sur l'actualité politique.

IDN au temps du coronavirus

Publié le 30 Mars 2020 par Paul Quilès in Désarmement nucléaire

IDN au temps du coronavirus

     Dans la situation actuelle de pandémie du coronavirus, l’association que je préside, IDN (Initiatives pour le désarmement Nucléaire) est contrainte de suspendre toutes ses activités impliquant des rencontres et des rassemblements. Ainsi les projections de films et vidéos suivies de discussions à Paris, Lyon, Bordeaux ont été annulées. De même, la conférence internationale sur le thème du climat et des armes nucléaires prévue le 18 juin 2020 a été reportée à la fin de l’année.

 

     Mais cela ne signifie pas que IDN arrête de fonctionner et d’œuvrer pour le désarmement nucléaire, bien au contraire ! Et d’abord pour la simple et bonne raison que cette crise constitue la démonstration de ce pourquoi nous nous battons tous ensemble. En effet, la menace virale que nous connaissons actuellement montre bien l’inanité de l’arme nucléaire pour faire face aux menaces que nous devons et devrons affronter : cyberattaques, dérèglement climatique, terrorisme, conflits intra-étatiques ou hybrides, utilisation non-éthique de l’intelligence artificielle etc…

 

     Pour IDN, c’est le moment au contraire d’intensifier notre action. Nous le ferons en utilisant tous les moyens que permettent internet et la numérisation de la communication : newsletter, revue de presse, réseaux sociaux, événements virtuels. Dans ce cadre, nous allons  proposer des débats collectifs en direct, avec ou sans vision préalable d’un film. La Lettre publiée le 26 mars est plus précisément centrée sur la crise actuelle.

 

     Nous vous invitons à nous exprimer vos avis, questions et suggestions sur ces textes et ceux de ce site.

 

     Le virus s’attaque aux poumons pas aux neurones. Profitons-en !

 

 

Paul Quilès, Président d’IDN

 

*******

 

Billet d’humeur

 

     Dans un discours martial, le chef d’Etat-major des armées a déclaré en substance « pour protéger la France, cela passe d’abord par la préservation de nos capacités pour garantir la dissuasion nucléaire ».

 

     Le regard rivé sur la ligne bleue de la stratosphère dans l’attente de missiles intercontinentaux, il n’a pas vu le coronavirus surgir sur ses arrières. Qu’à cela ne tienne, nous sommes prêts à vitrifier la planète. Ils ne passeront pas. Plus jamais ça !

 

     Et pourtant, le coronavirus est partout. Heureusement, le service santé des armées va contribuer à la lutte contre cette agression imprévue. Mais le service de santé des armées, réduit à sa plus simple expression pour cause de coupes budgétaires, n’en peut plus : hôpitaux militaires fermés – dont son fleuron, l’hôpital du Val de Grâce –, personnels médicaux supprimés. Il aura fallu presque dix jours pour monter un hôpital de campagne de trente lits.

 

     Pendant que l’on déverse des dizaines de milliards dans une arme obsolète et criminelle, on ne voit pas les vraies menaces de notre temps. Un virus contre le champignon atomique… qui l’eût cru ?

 

     Une « nano-bombe » contre LA bombe. Où est l’urgence ?

 

 Bernard Norlain,  Vice-Président d’IDN

Commenter cet article

bouvet 07/04/2020 06:58

Il serait grand temps que l on s occupe d investir dans le soins et comme vous le dites ce n est pas une question d argent mais de répartition de cet argent