Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paul Quilès

Réflexions et informations sur la paix et le désarmement nucléaire, sur la démocratie et sur l'actualité politique.

Une décision irresponsable

Publié le 18 Mars 2021 par Paul Quilès in Désarmement nucléaire, International

Une décision irresponsable

Comment qualifier autrement la décision de la Grande Bretagne d’augmenter de plus de 40% le nombre d’armes nucléaires portées par ses 4 SNLE (Sous-marins Nucléaires Lanceurs d’Engins) ?

Irresponsable de contribuer dans le climat actuel à une reprise de la course aux armements.

Irresponsable de prétendre sans justification crédible que cette décision est dictée par « une gamme croissante de menaces technologiques et doctrinales »

Irresponsable d’oublier que le Royaume-Uni est signataire du TNP « Traité de Non- Prolifération des armes nucléaires), qui précise à l’article VI : « Chacune des Parties au Traité s'engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire, et sur un traité de désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace »

IDN reviendra prochainement plus en détail sur cette décision dangereuse du Premier Ministre britannique Boris Johnson.

Commenter cet article

Yves 20/03/2021 11:27

Une décision qui relance malheureusement la course aux armements nucléaires, comme si la Grande -Bretagne sortie de l'Europe, voudrait retrouver son influence victorienne en se parant des outils de la terreur.; Nous ne sommes plus au 19ième siècle! C'est par la coopération que les antagonismes se réduiront en tout cas pas par l'agitation de menaces de plus en plus dangereuses pour la paix du monde.

Jean-Michel JULLIAN 18/03/2021 11:43

Complètement à la masse, ce type !!!

Bernard PRADINES 18/03/2021 11:37

Pour ma part, au-delà de cette incroyable décision à rebours du bon sens, je plains la Grande-Bretagne qui s'enfonce dans une profonde division de sa société. Ceux qui comme Boris Johnson cultivent un nationalisme échevelé à l'instar de son dirigeant, afin de bien marquer le caractère irréversible du Brexit. Et ceux qui rêvent d'une Grande-Bretagne pacifique, ouverte sur le monde.